Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 12:00

Francois-Bayrou-programme-economique.jpg

 

 

En dévoilant mercredi 1er février dernier vingt propositions "pour redresser le pays", François Bayrou s’est donné comme objectif, s’il était élu à l’Elysée, de revenir à l’équilibre budgétaire en trois ans. Le candidat a donc livré un programme austère, pour que l’Etat "remette en ordre ses affaires" sans "effrayer les Français".

"Réarmer la production française" en proposant des objectifs "exigeants" mais "rassurants". François Bayrou a présenté mercredi à la presse ses "20 propositions" pour "remettre en ordre les finances de la France". Objectif affiché du centriste : revenir à un équilibre budgétaire en trois ans, d’ici à la fin 2015. Le candidat du MoDem à la présidentielle en a aussi profité pour critiquer les propositions de François Hollande et les nouvelles mesures de Nicolas Sarkozy. De quoi réimposer ses idées au cœur du débat politique, alors que les sondages le montrent en stagnation depuis plusieurs jours.

"J'ai été frappé par le manque de cohérence dans l'intervention de Nicolas Sarkozy. Il annonce qu'il n'augmentera pas les impôts et annonce la TVA sociale et deux impôts", a ainsi commenté François Bayrou, dénonçant par ailleurs un "manque de logique et de crédibilité de François Hollande". Il a pour sa part assuré avoir établi son programme sur des prévisions de croissance moins hautes que ses adversaires – qu’il pense "surestimées" - en tablant sur une hausse de 0,2% du PIB, alors que le gouvernement et le camp socialiste l'estime à 0,5%.

Hausse d’un point de la TVA en 2012

Pour le reste, le "troisième homme" de 2007 a énuméré - sans toujours chiffrer - ses propositions, orientées vers la lutte contre le surendettement et l’amélioration de la production française. François Bayrou s’engage ainsi à faire 50 milliards d’économies et dégagé 50 milliards de recettes en trois ans. "Pas un euro de plus ne sera dépensé dans la sphère publique ces deux prochaines années par rapport à 2012", a-t-il ainsi formulé.

Le centriste veut également supprimer 20 milliards d’euros de niches fiscales d’ici à 2016, augmenter la TVA d’un point en 2012 et d’un autre point en 2014 "si la croissance n’est pas au rendez-vous", créer deux tranches d’impôts supplémentaires sur le revenu à 45% et 50% et inscrire la règle d’or dans la Constitution.

"Co-gestion au sein des entreprises"

Concernant son leitmotiv, "le produire en France", François Bayrou propose d’inciter fiscalement les grandes entreprises à créer des structures d’investissement en direction des PME. Le patron du MoDem souhaite aussi lancer une négociation nationale "autour de la rénovation du climat social dans l’entreprise" et étendre le rôle des comités d'entreprise "à la négociation des conditions de travail et des rémunérations".

Il s’est dit également favorable "à la co-gestion", c'est-à-dire à la participation des salariés aux décisions de l’entreprise. Enfin, le candidat a conclu son propos en dévoilant "une mesure exceptionnelle pour l’emploi" : "un emploi sans charges pendant deux ans pour les entreprises de moins de 50 salariés". En 2007, François Bayrou en avait proposé deux. Mais, crise oblige, "la détérioration des finances du pays ne permet plus un tel projet".

 

 Source : leJDD.fr  1er février 2012

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens