Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2022 7 06 /11 /novembre /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Jordan Bardella, élu nouveau président du Rassemblement national

Jordan Bardella a été élu samedi président du Rassemblement national avec près de 85% des voix contre Louis Aliot, a annoncé la dirigeante sortante Marine Le Pen lors d'un congrès du parti à Paris.

L'eurodéputé de 27 ans, qui doit prononcer un discours en fin de journée, a indiqué à plusieurs reprises qu'il entendait soutenir une nouvelle candidature de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2027.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Soldats français déployés en Roumanie : LFI dénonce des «conditions de vie indignes»

Mediapart a révélé vendredi les conditions de vie des soldats français déployés en Roumanie dans le cadre d'une mission de l'Otan.

"Nos soldats ont froid et le ventre vide": les députés LFI Bastien Lachaud et Aurélien Saintoul ont dénoncé vendredi des "conditions de vie indignes des militaires déployés en Roumanie", révélées par Mediapart, et annoncé qu'ils interpelleraient l'Assemblée nationale.

La France est la nation-cadre d'une mission de l'Otan en Roumanie, actuellement forte de 350 soldats français. Paris compte, en outre, déployer dans les prochaines semaines une douzaine de véhicules blindés d'infanterie (VBCI) et une douzaine de chars Leclerc dans ce pays.

La mission, lancée le 28 février en réaction aux frappes russes contre l'Ukraine, vise à renforcer dans la durée la défense du flanc oriental de l'Otan.

 

Quel message dissuasif est envoyé à la Russie lorsque nos soldats ont froid et le ventre vide?l

Selon les deux députés, "nous faisons face à un sérieux problème en matière de logistique et de soutien", estiment les Insoumis dans un communiqué, citant des repas extrêmement frugaux, des tentes au chauffage aléatoire, la présence de punaises de lit ou encore des sanitaires en piètre état.

Des faits "d’autant plus grave que cela fait maintenant plus de huit mois que les militaires français sont déployés en Roumanie", ajoutent-ils. "S'agissant d’une mission dissuasive et défensive et non de combat, aucune excuse de rusticité ne peut non plus être avancée", selon eux.

Bastien Lachaud et Aurélien Saintoul s'interrogent: "Au-delà, quel message dissuasif est envoyé à la Russie lorsque nos soldats ont froid et le ventre vide?"

 

Le président de la commission de la Défense va être saisi

Ils préviennent qu'ils vont "saisir le président de la commission de la Défense", dont ils sont tous deux membres. Bastien Lachaud est rapporteur sur les crédits budgétaires alloués au soutien et à la logistique interarmées et Aurélien Saintoul, secrétaire de la commission et co-président du groupe de travail sur les opérations extérieures.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Le bureau de l'Assemblée demande une exclusion de 15 jours du député RN Grégoire de Fournas

Le bureau de l'Assemblée nationale, sa plus haute instance, a proposé vendredi l'exclusion durant 15 jours du député RN Grégoire de Fournas, auteur jeudi de propos dans l'hémicycle jugés racistes, a appris l'AFP de sources parlementaires.

L'Assemblée nationale doit valider la proposition par un vote assis-debout en milieu d'après-midi. La "censure avec exclusion temporaire" proposée, peine disciplinaire la plus sévère pour les députés, emporte l'interdiction de paraître au Palais Bourbon pendant quinze jours de séance, et la privation de la moitié de l'indemnité parlementaire pendant deux mois.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Incident jugé raciste à l'Assemblée : Gérald Darmanin favorable à la démission du député RN

"J'espère que le bureau de l'Assemblée nationale prendra la décision la plus forte pour sanctionner ce député. Je pense que la question de sa démission se pose pour lui", a estimé M. Darmanin sur BFMTV et RMC,

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a jugé vendredi que Marine Le Pen et Jordan Bardella étaient "complices" des propos considérés comme racistes de l'élu RN Grégoire de Fournas jeudi à l'Assemblée nationale, se disant favorable à sa démission.

Le ministre de l'Intérieur a en outre jugé que Marine Le Pen et Jordan Bardella, président par intérim du RN, étaient "complices de ce racisme ordinaire".

"Mme Le Pen soutient ce député, elle n'a pas fait un pas de côté. Je dirais même que les propos entendus depuis hier soir légitiment la parole de ce député", a estimé Gérald Darmanin. "La polémique créée par nos adversaires politiques est grossière et ne trompera pas les Français", avait réagi jeudi la présidente du groupe RN sur Twitter.

Sur Europe 1, Le ministre des Relations avec le Parlement Franck Riester a demandé vendredi à Marine Le Pen de "prendre ses responsabilités" en excluant du groupe RN le député Grégoire de Fournas.

 

"Qu'il retourne en Afrique", a déclaré le député RN

"Madame Le Pen ne peut pas simplement couvrir son député, elle doit prendre ses responsabilités. Est-ce que Madame Le Pen va accepter demain (...) qu'un député ayant eu de tels propos reste au sein du groupe RN, je ne peux le concevoir", a-t-il expliqué.

"Qu'il retourne en Afrique", a reconnu avoir lancé M. de Fournas jeudi lors d'une intervention de l'élu LFI Carlos Martens Bilongo, qui s'exprimait sur le "drame de l'immigration clandestine".

Le député de Gironde a ensuite catégoriquement nié tout caractère raciste, assurant parler du bateau et pas du député, et dénonçant une "manipulation de LFI" visant à lui prêter des "propos dégueulasses".

Cette interpellation a immédiatement suscité une bronca, conduisant après quelques minutes de confusion à un rarissime arrêt de la séance des questions au gouvernement. L'élu RN pourrait être sanctionné dès vendredi par le bureau de l'Assemblée nationale qui se réunit à 14h30.

Ces propos ont fait réagir au plus haut sommet de l'Etat. Emmanuel Macron s'est dit "heurté" par des "mots intolérables", selon son entourage.

Sur RMC, le député LFI Carlos Martens Bilongo a réclamé vendredi matin la "sanction la plus lourde" de la part du bureau de l'Assemblée, sans demander explicitement la démission du parlementaire RN.

"Nous sommes pour le Ric, pour la révocation des élus par les citoyens, et il a été élu par le peuple, malheureusement, on déplore aujourd'hui les conséquences", a-t-il répondu, en évoquant la pétition qui circule pour demander cette démission.

De source parlementaire, le député concerné est passible d'une "censure simple", soit la privation pendant un mois de la moitié de l’indemnité parlementaire. Ou d'une "censure avec exclusion temporaire", c'est-à-dire la privation pendant deux mois de la moitié de l'indemnité allouée au député avec interdiction de prendre part aux travaux de l’Assemblée et de reparaître au Palais Bourbon pendant quinze jours.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022
LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  La bouleversante messe du pape François à Bahreïn

"C'est le rêve d'une vie": drapeaux du Vatican et smartphones en main, quelque 30.000 personnes ont assisté avec émotion samedi à la messe du pape François à Bahreïn, au troisième jour de sa visite dans le royaume musulman du Golfe.

"Nous sommes ici depuis une heure du matin, nous n'avons pas dormi. Nous sommes tellement excités à l'idée de voir le pape!", confie à l'AFP Philomina Abranches, une bénévole indienne de 46 ans qui a participé à l'organisation de l'évènement.

"C'est le rêve de toute une vie pour tout le monde de venir le voir. On l'appelle tous 'Papa'. Il représente avant tout la paix dans le monde, ce dont nous avons besoin en ce moment", ajoute-t-elle.

Comme elle, de nombreux fidèles originaires de pays asiatiques ou d'autres pays du monde arabe, des familles ainsi que des religieux sont arrivés dès l'aube dans la plus grande enceinte sportive du pays, située à Riffa, au sud de la capitale Manama.

 

C'est la première visite d'un pape dans cet Etat insulaire de 1,4 million d'habitants

Quelque 30.000 personnes, de 111 nationalités, étaient présentes dans le stade, selon les autorités.

En visite pour quatre jours - la première d'un pape dans cet Etat insulaire de 1,4 million d'habitants - le souverain pontife argentin a salué et béni la foule en arrivant à bord de sa "Papamobile", embrassant des enfants et bébés sur son passage sous les acclamations des fidèles.

"Le voilà!", ont lancé certains, beaucoup immortalisant la scène avec leur smartphone tandis que des enfants juchés sur les épaules de leurs parents tentaient d'apercevoir l'homme en blanc.

 

Le pape François souffre de douleurs chroniques au genou qui l'obligent à se déplacer en chaise roulante

 "Depuis Jean Paul II, il y a la prise de conscience que les voyages apostoliques des papes permettent vraiment d'aller au coeur des pays, des populations chrétiennes", explique Frère Emmanuel Pisani, directeur de l'Institut dominicain d'études orientales au Caire, assis au premier rang.

"Malgré ses handicaps réels, le pape François poursuit cela", ajoute-t-il devant l'estrade, où une imposante croix en or domine l'autel encadré de deux écrans géants.

 

Le royaume compte quelque 80.000 catholiques selon le Vatican

Jorge Bergoglio, qui aura 86 ans le mois prochain, souffre de douleurs chroniques au genou qui l'obligent à se déplacer en chaise roulante.

Dans son homélie prononcée en espagnol, il a appelé à "vivre concrètement la fraternité universelle" sur une terre qui est "une image vivante de convivialité des diversités".

Tandis que les enceintes diffusent les chants de la chorale en anglais et en arabe, Marguerite Heida, 63 ans, se dit "chanceuse" d'assister au "plus grand événement de l'année".

 

Cette visite, la 39e à l'étranger du pape depuis son élection en 2013

"Les gens vont généralement en Italie pour voir le pape et n'y arrivent pas toujours. Je l'ai vu hier à l'église et je le verrai aujourd'hui. J'ai aussi pu lui serrer la main et obtenir sa bénédiction", confie cette chrétienne de Bahreïn.

Le royaume, qui a formalisé ses relations diplomatiques avec le Saint-Siège en 2000, compte quelque 80.000 catholiques selon le Vatican, principalement des travailleurs asiatiques.

Cette visite, la 39e à l'étranger du pape depuis son élection en 2013 et la seconde dans la péninsule arabique, doit se poursuivre jusqu'à dimanche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Corée du Sud : un bombardier américain B-1B rejoint les exercices aériens conjoints

Les Etats-Unis ont dénoncé vendredi les tirs répétés de missiles par la Corée du Nord qui "tournent en ridicule" le Conseil de sécurité de l'ONU, avec la complicité selon eux de la Russie et de la Chine, alliées de Pyongyang.

Vendredi soir, l'armée sud-coréenne avait annoncé avoir déployé quelque 80 avions furtifs F-35A après avoir détecté 180 avions de combat volant dans l'espace aérien nord-coréen, nouvel épisode de la spectaculaire montée des tensions dans la péninsule coréenne ces dernières semaines.

Après s'en être pris à la Russie et à la Chine, Washington, Paris, Londres d'autres Etats membres non permanents du Conseil de sécurité ont prôné dans une déclaration commune "l'unité" face à la "menace que la Corée du Nord représente pour la paix internationale".

La Chine et la Russie, dont les relations avec l'Occident sont au plus bas avec la guerre en Ukraine, ont boudé cette déclaration conjointe. Leurs ambassadeurs ont critiqué les exercices militaires entre les Etats-Unis et la Corée du Sud et accusé Washington de vouloir "forcer Pyongyang à un désarmement unilatéral par les sanctions et les pressions".

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a exhorté, par la voix de son porte-parole, à ce que "la Corée du Nord s'abstienne immédiatement de tout acte de provocation et se conforme pleinement à ses obligations découlant des résolutions du Conseil de sécurité". Il s'est dit "profondément préoccupé par les tensions sur la péninsule coréenne et la poussée d'une rhétorique de confrontation", a insisté son porte-parole Stéphane Dujarric.

Pyongyang a tiré une trentaine de missiles mercredi et jeudi, dont un a terminé sa course près des eaux territoriales du Sud pour la première fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a parlé d'une "invasion territoriale de fait".

 

La menace d'un septième essai nucléaire

La Corée du Nord considère depuis toujours les manœuvres militaires américano-sud-coréennes comme des répétitions générales à une invasion de son territoire ou à un renversement de ses dirigeants. L'exercice "Tempête Vigilante" constitue "une manœuvre militaire agressive et provocatrice visant la République populaire et démocratique de Corée", a dénoncé mercredi le régime nord-coréen qui a menacé Séoul et Washington de "payer le plus horrible prix de l'histoire".

Des analystes attribuent la réaction particulièrement courroucée de Pyongyang à l'utilisation, pendant "Tempête Vigilante", d'avions furtifs de pointe F-35A et F-35B, perçus comme un outil idéal pour mener des "frappes de décapitation" éclair contre des dirigeants nord-coréens.

La Corée du Nord avait déjà, en septembre, révisé sa doctrine nucléaire pour s'autoriser à mener des frappes préventives en cas de menace existentielle contre le régime de Kim Jong Un. Si le "système de commandement et de contrôle" nucléaire de la Corée du Nord est "mis en danger par une attaque de forces hostiles, une frappe nucléaire sera lancée automatiquement et immédiatement", précise la nouvelle doctrine. Séoul et Washington avertissent depuis des mois que la Corée du Nord s'apprête à réaliser un essai nucléaire, qui serait son septième.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Biden, Obama et Trump : choc des poids lourds en Pennsylvanie à trois jours des élections

A trois jours des élections américaines de mi-mandat, démocrates et républicains mettent les bouchées doubles pour mobiliser les électeurs, allant jusqu'à convoquer samedi dans un même Etat clé deux anciens présidents en plus de Joe Biden.

Donald Trump, Barack Obama, et l'actuel maître de la Maison-Blanche s'affronteront par meetings interposés en Pennsylvanie, avant un scrutin décisif qui posera les fondations de la présidentielle de 2024.

Tous les projecteurs sont braqués sur cet Etat, ancien bastion de l'acier, où le chirurgien multimillionnaire Mehmet Oz, adoubé par Donald Trump, affronte le colosse chauve et ancien maire John Fetterman pour le siège le plus disputé du Sénat. Car de ce siège dépend très possiblement l'équilibre des pouvoirs de cette chambre haute, au pouvoir immense.

Lors des élections de mi-mandat, prévues mardi 8 novembre, les Américains sont également appelés à renouveler l'ensemble des sièges de la Chambre américaine des représentants. Toute une série de postes d'élus locaux, qui décident des politiques de leur Etat en matière d'avortement, de régulation environnementale, sont également en jeu.

 

Marée de casquettes rouges

Joe Biden, qui a jusqu'ici plutôt évité les estrades de campagnes au profit de levées de fonds pour son parti, descend dans l'arène samedi lors d'un grand rassemblement à Philadelphie, berceau de la démocratie américaine. En fin d'après-midi, le dirigeant bientôt octogénaire retrouvera sur scène l'ancien président Barack Obama et ses incontestables talents oratoires pour un grand meeting de campagne.

Quelques heures plus tard, et à 400 kilomètres de là, un autre ex-président américain, Donald Trump, se mêlera à la marée de casquettes rouges qu'il affectionne pour un événement dans le petit bourg de Latrobe, proche de Pittsburgh. Après une campagne acharnée centrée sur l'inflation, les républicains se montrent de plus en plus confiants dans leurs chances de priver le président démocrate de ses majorités le 8 novembre.

Si leurs pronostics se confirment, le milliardaire républicain semble déterminé à profiter de cet élan pour officialiser au plus vite sa candidature à l'élection présidentielle, possiblement dès la troisième semaine de novembre. Joe Biden dit jusqu'ici avoir l'intention de se représenter, mais la perspective n'enchante pas forcément tous les démocrates, en raison de son âge - bientôt 80 ans - et de son impopularité.

 

Avortement et inflation

Le président démocrate tente tant bien que mal de convaincre les Américains que cette élection est plutôt "un choix" : sur l'avenir de l'avortement ou du mariage homosexuel - autant de sujets sur lesquels il a promis de légiférer, moyennant de solides majorités au Congrès.

Le droit à l'avortement, dynamité par la Cour suprême des Etats-Unis en juin, a certes été un thème central de la course en Pennsylvanie. L'organisation de planning familial Planned Parenthood est d'ailleurs plusieurs fois venue prêter main forte au démocrate John Fetterman durant la campagne.

Mais la hausse des prix - 8,2% en moyenne sur un an aux Etats-Unis - reste de loin la principale préoccupation des Américains et les efforts de Joe Biden pour se poser en "président de la classe moyenne" peinent pour le moment à porter leurs fruits. "Les démocrates sont inquiets", raillait encore vendredi le candidat républicain de Pennsylvanie, Mehmet Oz, qui a mené une campagne focalisée sur la gestion de l'inflation et d'une criminalité supposément "hors de contrôle". "La gauche radicale sait que la dynamique est en faveur" des républicains, affirmait-il dans un message à ses partisans.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  La Chine achève la construction de son «Palais céleste» dans l’espace

Avec l'arrimage du module Mengtian, l'Agence spatiale chinoise a achevé la construction de sa station spatiale Tiangong.

C’est la fin d’un chantier énorme. La Chine a accroché le 31 octobre 2022 le dernier module de la station spatiale chinoise Tiangong. Baptisé Mengtian («rêve des cieux»), le module a été lancé à 15h27 par une fusée Longue Marche 5B depuis l'île tropicale de Hainan (sud), selon la télévision publique CCTV. Environ 13 heures plus tard, aux petites heures de ce mardi, en heure chinoise, Mengtian s'est accroché à Tiangong. Ce module est le troisième et dernier élément majeur de la station spatiale Tiangong en forme de T. L'Agence spatiale chinoise a dévoilé une vidéo dans laquelle on peut observer l'arrimage de l'élément.

La volonté chinoise de bâtir une station spatiale a été nourrie en partie par le refus américain d'accepter des Chinois dans le programme de la Station spatiale internationale (ISS), une collaboration entre les Etats-Unis, la Russie, le Canada, l'Europe et le Japon. Son assemblage a nécessité un total de onze missions. La dernière, ce lundi, a permis d'acheminer des équipements scientifiques de pointe.

 

La Lune en ligne de mire

Tiangong, semblable en taille à la défunte station russo-soviétique Mir, devrait avoir une durée de vie d'au moins 10 ans. Elle doit permettre à la Chine de maintenir une présence humaine de long terme dans l'espace. Depuis juin, trois astronautes, dont une femme, sont dans la station spatiale chinoise, pour une mission d'environ six mois. Même si la Chine ne prévoit pas de coopération internationale pour sa station, Pékin a assuré être ouvert à une collaboration étrangère.

Le géant asiatique investit depuis plusieurs décennies des milliards d'euros dans son programme spatial, ce qui lui a permis de combler l'essentiel de son retard face aux Américains et aux Russes. La Chine prévoit d'envoyer des hommes sur la Lune à l'horizon 2030.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Grande distribution : les ruptures de stock s'accentuent dans les rayons des supermarchés

Depuis le début de l'année, ces produits absents ont représenté «déjà 3,5 milliards d'euros» de manque à gagner pour les professionnels, selon le panéliste NielsenIQ.

Vous avez l'impression que les rayons de votre supermarché préféré sont de moins en moins remplis ? Vous n'êtes pas le seul, et votre constat n'est pas erroné. D'après les dernières données du panéliste NielsenIQ, partagées cette semaine, les ruptures de stocks se multiplient dans les magasins. Le taux de rupture atteignait, le mois dernier, 5,8%, en hausse de 1,7 point par rapport à la même période, un an plus tôt.

Dans le détail, si un nombre croissant de types de produits sont concernés, l'épicerie, le rayon frais et les liquides sont les rayons les plus touchés par ces ruptures. Les vinaigrettes, les sauces froides comme la moutarde - dont le manque défraie la chronique depuis plusieurs mois - ou la mayonnaise, les eaux gazeuses, les soupes ou encore les huiles sont de plus en plus rares, énumère NielsenIQ. Même constat pour les saucisses et jambons, qui ne sont plus assez disponibles pour satisfaire la demande. Il faut également faire preuve de patience avant de voir ces denrées réapparaître : «la durée moyenne des ruptures est de quatre jours», précise le communiqué.

Les consommateurs ne sont d'ailleurs pas les seuls à en pâtir : les ruptures coûtent cher aux distributeurs, représentant un manque à gagner titanesque, de l'ordre de «4,4 milliards d'euros sur une année pleine - et déjà 3,5 milliards d'euros en 2022», chiffre le panéliste. Les produits manquants dans les rayons épicerie pèsent lourd dans ce bilan, de l'ordre de 31% du total du manque à gagner, loin devant les liquides - 20% du total.

En outre, la situation s'est aggravée ces derniers mois, à mesure que la pandémie, les conditions climatiques et la guerre en Ukraine perturbaient les chaînes d'approvisionnement. Au début de l'année, à titre de comparaison, le taux de rupture plafonnait à 4%, un niveau déjà élevé. Puis, cet été, NielsenIQ avait fait état d'une progression vers les 5%. À l'approche de l'hiver, de nouveaux produits sont aussi victimes de leur succès, comme les produits pour feu, qui «connaissent de fortes ruptures» : confrontés à la flambée des prix de l'énergie, les Français se préparent visiblement pour l'arrivée du froid.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  L'Iran reconnaît avoir livré des drones à la Russie avant sa guerre contre l'Ukraine

L'Iran a révélé samedi avoir fourni des drones à la Russie avant l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes en février 2022. «Nous avons fourni à la Russie un nombre limité de drones, des mois avant la guerre en Ukraine», a annoncé samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, cité par l'agence officielle Irna. C'est la première fois que le ministre fait état de la livraison de drones à la Russie.

Les conséquences de «la complicité» iranienne avec Moscou «seront beaucoup plus importantes que les bénéfices», a menacé samedi la diplomatie ukrainienne. «Téhéran doit se rendre compte que les conséquences de la complicité dans les crimes (...) de la Russie contre l'Ukraine seront bien plus importantes que le bénéfice du soutien de la Russie», a déclaré sur Facebook le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleg Nikolenko.

Ces dernières semaines, Kiev et ses alliés occidentaux accusent la Russie d'utiliser des drones de fabrication iranienne pour mener des attaques en Ukraine. Téhéran a nié à plusieurs reprises ces affirmations. Le chef de la diplomatie iranienne s'est cependant dit prêt à examiner toute preuve d'un recours aux drones iraniens dans le conflit ukrainien. «Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre ukrainien des affaires étrangères la semaine dernière, nous sommes convenus que s'il y avait une preuve (de l'utilisation de drones iraniens par Moscou, NDLR), il nous la fournirait», a précisé Hossein Amir-Abdolahian.

«Si la partie ukrainienne tient sa promesse (de tenir des discussions avec l'Iran, NDLR), nous pourrons examiner cette question dans les jours à venir et nous prendrons en compte leurs preuves», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre iranien a à nouveau démenti que son pays eut fourni des missiles à la Russie, jugeant ces accusations «complètement fausses». Kiev a affirmé qu'environ 400 drones iraniens avaient déjà été utilisés contre la population ukrainienne et que Moscou en avait commandé environ 2000.

En réponse, l'UE et le Royaume-Uni ont annoncé de nouvelles sanctions contre l'Iran, visant trois généraux et une entreprise d'armements «responsables de fournir à la Russie des drones kamikazes» pour bombarder l'Ukraine. En septembre, Kiev a décidé de réduire considérablement ses relations diplomatiques avec Téhéran en raison de livraisons d'armes présumées à Moscou.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Le groupe paramilitaire Wagner ouvre son premier QG officiel à Saint-Pétersbourg

La société Wagner est une sorte de milice armée au service du pouvoir russe qui est présente en Ukraine, en Afrique ou encore en Syrie.

Le groupe paramilitaire russe Wagner a ouvert vendredi son premier QG à Saint-Pétersbourg, en Russie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Evgueni Prigojine, qui a récemment confirmé avoir fondé le groupe très secret et déployé dans des pays d'Amérique latine, d'Afrique et en Ukraine, avait annoncé l'ouverture de ce bureau à l'occasion de la Journée de l'unité nationale dans un communiqué publié sur le site de sa société Concord.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Un PDG de l'Oise offre à ses employés un voyage à New York pour soutenir leur collègue inscrit au marathon

Le but de ce séjour tous frais payés est d'encourager l'un d'entre eux, qui participe ce dimanche au marathon de New York.

Une foule de 50.000 joggeurs s'élancera dimanche matin du Verrazzano-Narrows Bridge, au sud de New York, pour 42,195 kilomètres de course. Parmi eux, Alban, 43 ans, passionné de course à pied depuis une vingtaine d'années. Le Français a quitté pour quelques jours le département de l'Oise, où il habite, pour courir le marathon de New York. Pour parvenir à son objectif – ambitieux ! – de boucler la course en 3h30, Alban pourra compter sur le soutien indéfectible de Christelle, Paul et douze autres de ses collègues des Cartonneries du Valois, la PME où il travaille.

Ce voyage d'entreprise est une idée qui trotte depuis longtemps dans la tête du patron, Éric Maillard, qui a décidé d'embarquer avec lui un contingent d'une quinzaine d'employés à New York aux frais de la princesse. Au journal Le Parisien, qui révèle cette belle histoire, Éric Maillard raconte que «l'entreprise finance tout, le voyage, l'hébergement, les visites». Et même l'hôtel, situé en plein cœur de Manhattan.

 

Baptême de l'air

Si le projet consiste bien à épauler le courageux Alban dans ses foulées dimanche matin, les employés des Cartonneries du Valois profitent de leur présence là-bas pour visiter les incontournables de Big Apple : Statue de la Liberté, Central Park, Broadway… Un rêve éveillé pour tous ces Français qui ne connaissaient pas la ville qui ne dort jamais. Pour certains d'entre eux, c'était même l'occasion d'un baptême de l'air, rapporte Le Parisien, puisqu'ils n'avaient jamais pris l'avion. Christelle, 50 ans, confie même n'avoir jamais dépassé les frontières de l'Oise de sa vie.

Parmi les salariés des Cartonneries du Valois, le choix s'est porté précisément sur ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de réaliser de grands voyages comme celui-là. «C'est un vrai bonheur de pouvoir leur faire plaisir», se réjouit Éric Maillard. Dimanche, aux abords de la course, la petite troupe sera reconnaissable par ses t-shirts estampillés «Tous emballés pour Alban».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2287) : SAMEDI 5 NOVEMBRE 2022

Samedi 5 Novembre 2022 –  Top 14 : des activistes stoppent le choc Toulouse-Stade Français en s'accrochant aux poteaux

Deux spectateurs arborant des t-shirts «Le 49.3 tue» ont interrompu la rencontre en montant sur la barre transversale pour s'attacher aux poteaux.

Le rugby comme le tennis ou le cyclisme avant lui. Personne n'a oublié par exemple l'activiste écologiste qui s'était attaché - au niveau du cou - au filet du court Philippe-Chatrier lors de la demi-finale de Roland-Garros opposant Casper Ruud et Marin Cilic en juin dernier. Ce samedi, cela a été au tour du Top 14 de connaître un événement similaire...

Alors que le choc opposant les deux premiers de la classe - le Stade Toulousain et le Stade Français - avait débuté depuis un petit quart d'heure, deux spectateurs ont déjoué l'attention du service d'ordre pour pénétrer sur la pelouse et foncer vers les poteaux. Très rapidement, les deux hommes arborant des t-shirts sur lesquels étaient inscrits «Le 49.3 tue» et «Il nous reste 872 jours» - en référence aux mesures prises récemment par le gouvernement - grimpaient sur la barre transversale pour ensuite s'attacher aux poteaux.

Les stadiers les ont délogés à l'aide d'une échelle et le match a pu reprendre après une petite dizaine de minutes d'interruption. «Il me semblait que le rugby n'était pas politique, mais visiblement certains se l'approprient», a déclaré Ugo Mola, l'entraîneur toulousain, au micro de Canal+ pendant l'interruption.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens