Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2023 7 05 /02 /février /2023 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Nupes: LFI écrit à ses partenaires pour «franchir une nouvelle étape»

La France insoumise a écrit samedi à ses partenaires de l'alliance de gauche pour leur proposer de «franchir une nouvelle étape» avec la Nupes, en vue notamment des prochaines échéances électorales, a indiqué le parti. LFI «a sollicité chacune des composantes fondatrices de la Nupes (PS, EELV, Générations, PCF) pour une rencontre afin d'échanger sur sa volonté de franchir une nouvelle étape de la Nupes», selon un communiqué.

«Nous proposons de poursuivre et amplifier notre campagne commune sur les retraites, en favorisant partout en France la constitution de collectifs locaux sur le sujet», indique Manuel Bompard, coordinateur de LFI, dans ces messages à chacun de ses alliés, rendus publics. Concernant la prochaine législative partielle en Ariège, après l'annulation de l'élection de Bénédicte Taurine (LFI), «nous souhaitons vérifier avec vous que nous pourrons compter, comme sur les autres circonscriptions, sur une Nupes entièrement unie derrière sa candidature», ajoute M. Bompard.

 

«Assemblées populaires»

Au sein du PS, le numéro un Olivier Faure est bien décidé à soutenir la candidate LFI-Nupes, mais le Premier secrétaire délégué Nicolas Mayer-Rossignol estime, lui, que la question n'est «pas tranchée» si une candidate PS dissidente se présente. LFI propose en outre de «décliner partout en France des assemblées populaires de la Nupes à l'échelle des communes, des cantons et des circonscriptions», et d'«avoir des premiers échanges sur la préparation des prochaines échéances électorales», des élections européennes ayant lieu en 2024.

«Dans ce moment de grande intensité où culmine notre confrontation à la politique d'Emmanuel Macron, nos victoires électorales et notre unité dans la lutte valident la stratégie de la Nupes forgée en juin dernier» pour les législatives, affirme M. Bompard, qui souhaite «répondre à la profonde aspiration populaire à une alternative politique dans notre pays».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Pour Sandrine Rousseau, le Rassemblement national est un «parti fascisant»

«Le RN est un parti politique qui fricote avec le fascisme, qui est fascisant !» Au micro de France Bleu Gard Lozère ce vendredi, la députée écologiste Sandrine Rousseau a confirmé en appel son jugement de première instance formulé mercredi sur Europe 1. «Nous ne pouvons pas collaborer avec un régime fascisant comme l'est le Rassemblement national, avec les racines qui sont les siennes et qui viennent de la collaboration française» avait-elle déclaré à la journaliste Sonia Mabrouk.

Si Sandrine Rousseau sort les gants de boxe contre le RN, c'est que la coalition de gauche dont elle fait partie est dans une position délicate : en effet, le groupe parlementaire de Marine Le Pen a déposé, tout comme la Nupes, une motion référendaire pour réclamer que la réforme des retraites soit soumise au vote des Français. Pour départager les deux tenants d'une motion rivale, la conférence des présidents de groupes de l'Assemblée nationale a tiré au sort : le hasard a voulu que ce soit finalement le RN qui défende sa motion. S'ils veulent un référendum, les députés de la Nupes n'ont pas d'autre choix que de la voter, encore que la somme de leurs deux groupes ne soit pas encore suffisante pour garantir le vote de la motion. Du reste, celle-ci devrait être également votée au sénat, et le président de la République n'est pas tenu de s'y soumettre.

Mais quoi qu'il en soit, de nombreux députés de la Nupes, à l'instar de Sandrine Rousseau, ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils ne voteraient pas un texte proposé par leurs collègues du RN, par refus de collaborer avec ce parti qu'ils ne croient pas véritablement dédiabolisé. «Nous ne la voterons pas parce que le RN est un parti politique qui fricote avec le fascisme, qui est fascisant. Il n'est vraiment pas question, d'aucune manière, que nous transigions avec cela» a donc appuyé Sandrine Rousseau sur France Bleu, avant un meeting à Alès, dans le Gard, où elle se rendait vendredi soir pour détailler les raisons de son hostilité à la réforme des retraites.

Elle a continué en chargeant, non plus seulement le parti mais également ses électeurs : «Quand on vote RN, je dis qu'on a une complicité avec ça, oui. Et c'est un problème. Et ce n'est pas vrai que le vote n'implique pas de responsabilité. Aujourd'hui, les personnes qui votent pour le RN ont une responsabilité dans la montée de ce mouvement et dans la haine qu'il diffuse. Notamment auprès des personnes étrangères.»

Dans le Gard, Marine Le Pen a obtenu 52% des voix au second tour de l'élection présidentielle de 2022, en très nette progression puisqu'elle n'y avait réuni que 45% des voix lors de son premier duel face à Emmanuel Macron.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Emploi des seniors: Dussopt confirme envisager des sanctions financières si les entreprises ne jouent pas le jeu

Les entreprises pourraient encourir des sanctions financières si elles ne progressent pas concrètement sur l'emploi des salariés plus âgés, a prévenu samedi le ministre du Travail, Olivier Dussopt, alors que le gouvernement prévoit déjà de leur imposer la publication d'un «index». «On peut avoir en tête que (...) quelques entreprises ne joueraient tellement pas le jeu qu'il faudrait être plus coercitif», a jugé Olivier Dussopt, qui porte l'actuel projet de réforme des retraites.

Dans le cadre de ce projet, le gouvernement prévoit d'imposer à une grande partie des entreprises de publier un «index senior» qui témoigne de la situation où elles se trouvent en matière d'emploi des plus âgés. Cette mesure serait immédiatement obligatoire pour les groupes de plus de 1000 salariés, puis à partir de 2024 pour ceux de plus de 300 salariés. Le gouvernement pense élargir à terme cette contrainte aux entreprises de plus de 50 ou 60 salariés, un objectif confirmé samedi par Olivier Dussopt sans plus de précision.

La mesure prévoit de sanctionner financièrement les entreprises concernées qui ne publieraient pas cet indice, puis qui n'engageraient pas de négociations salariales sur le sujet. «(Si) une entreprise qui doit publier l'index ne le fait pas, il y aura une sanction financière (...) d'à peu près 1% de la masse salariale», a annoncé le ministre, alors que le montant exact des pénalités restait jusqu'à présent flou.

 

«L'index ne fonctionne pas!»

Toutefois, en l'état actuel du texte, il n'y a pas de sanction prévue pour une entreprise qui ne ferait pas de progrès réel sur la question au fil des ans. «Dans ce cas-là, si quand on fait la deuxième mesure d'index, on voit qu'il n'y a pas eu de progrès ou pire qu'il y a une dégradation, il faut trouve un moyen un peu plus coercitif», a prévenu Olivier Dussopt. Jeudi soir sur France 2, la première ministre Élisabeth Borne s'était déjà montrée favorable à des sanctions contre les entreprises qui ont de «mauvaises pratiques» en matière d'emploi des seniors.

Les deux principales organisations patronales françaises ne l'entendent pas de cette oreille. «Quand une entreprise embauchera des apprentis, elle sera sanctionnée parce que son pourcentage de seniors baissera ? Est-ce une mauvaise pratique ?» s'est interrogé dans un tweet le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, dont l'organisation est opposée à la mise en place d'un index obligatoire sur le pourcentage de seniors dans chaque entreprise.

«Oui, les entreprises doivent faire des efforts, mais l'index ne fonctionne pas !», affirme Geoffroy Roux de Bézieux. «Placer les PME sous surveillance en brandissant la menace de sanctions ne résoudrait en rien le problème» d'un taux d'emploi des seniors moins élevé en France que dans d'autres pays européens, estime de son côté la Confédération des PME (CPME) dans un communiqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Restrictions sur les pesticides : les agriculteurs appelés à manifester en tracteur à Paris mercredi

Les agriculteurs sont appelés à défiler en tracteur mercredi matin dans Paris, pour dénoncer «la disparition» de productions agricoles françaises du fait de la diminution du nombre de pesticides à leur disposition. Le premier appel à manifester a été émis il y a quelques jours par la section du Grand Bassin parisien de la FNSEA, qui couvre 12 départements céréaliers du nord de la France, et par la branche spécialisée de la Fédération dans la production de betteraves sucrières (CGB).

Vendredi soir, la Fédération nationale relaie et amplifie le mouvement, en appelant «tout son réseau et l'ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu'au 20 février dans toute la France». Les agriculteurs comptent converger en tracteurs et autocars depuis la Porte de Versailles, dans le sud de Paris, jusqu'à l'esplanade des Invalides, à proximité de l'Assemblée nationale et du ministère de l'Agriculture.

«C'était pratique pour stocker les tracteurs mais surtout c'est un symbole car Napoléon (enterré aux Invalides) avait importé la betterave de Pologne pour rendre la France indépendante en sucre et doit se retourner dans sa tombe aujourd'hui», a déclaré à l'AFP Damien Greffin, président de la FNSEA Grand Bassin parisien et agriculteur dans l'Essonne. Selon lui, près de 900 tracteurs ont déjà annoncé leur participation au mouvement.

 

«L'agriculture française va disparaître»

Le gouvernement a décidé le 23 janvier de renoncer à autoriser les insecticides néonicotinoïdes pour la culture de la betterave sucrière, à la suite d'une décision de la Cour de justice de l'Union européenne rendant illégale toute dérogation. Ces substances, toxiques pour les abeilles et interdites depuis 2018, bénéficiaient en France d'une dérogation depuis deux ans, ce qui permettait de les appliquer préventivement sur les semences de betteraves sucrières - pour les prémunir de la jaunisse, maladie virale menaçant les rendements.

Le sujet des néonicotinoïdes est «la partie émergée de l'iceberg», affirme Damien Greffin, qui cite l'interdiction de l'insecticide phosmet, qui «compromet» la culture de cerises, ou celle d'un désherbant pour les endives. On assiste selon lui à une «hécatombe des filières agricoles les unes après les autres (...) à ce rythme-là, l'agriculture française va disparaître».

Tout en affirmant qu'il n'est «pas question de faire l'apologie des produits phytosanitaires», il est partisan d'une réintroduction des néonicotinoïdes «tant qu'on n'a pas d'autre solution». Pour la FNSEA, c'est «la souveraineté alimentaire», «affichée comme priorité gouvernementale», qui est en jeu. Le syndicat appelle l'exécutif à «passer du discours aux actes».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Ballon espion au-dessus des États-Unis: Pékin affirme que l'incident sert de prétexte pour «diffamer» la Chine

Pékin a estimé samedi que le survol controversé aux États-Unis d'un ballon d'observation chinois servait de prétexte pour «diffamer» la Chine. Le Pentagone a annoncé vendredi avoir détecté un aérostat de grande taille au-dessus des États-Unis, et assuré n'avoir aucun doute sur sa provenance chinoise et son usage à des fins d'espionnage.

Les autorités chinoises, qui évoquent une intrusion «involontaire», ont exprimé leurs «regrets». Au vu de cette affaire qui fait grand bruit aux États-Unis, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a reporté une rare visite prévue à Pékin, censée apaiser les tensions avec le rival chinois.

«Certains politiciens et médias américains utilisent l'incident comme un prétexte pour attaquer et diffamer la Chine», a fustigé samedi dans un communiqué le ministère chinois des Affaires étrangères. «La Chine se conforme toujours strictement au droit international (...) et n'a jamais violé le territoire et l'espace aérien d'un pays souverain», ajoute le ministère en référence au survol aux États-Unis d'un ballon d'observation chinois.

La visite d'Antony Blinken à Pékin, initialement prévue dimanche et lundi, est «reportée» et sera reprogrammée quand «les conditions seront réunies», selon un haut responsable du secrétariat d'État sous couvert d'anonymat. «En réalité, ni la Chine ni les États-Unis n'avaient (officiellement) annoncé de visite», a commenté samedi le ministère chinois des Affaires étrangères. «La publication d'informations (liées à cette visite) est la décision seule des États-Unis», a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Macron et Netanyahou veulent «travailler ensemble» face à l'Iran

Le président français Emmanuel Macron et le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou ont exprimé jeudi 2 février au soir leur intention de «travailler ensemble» contre les activités «déstabilisatrices» de l'Iran au Proche-Orient et le «soutien» de Téhéran à la Russie dans son offensive en Ukraine. Emmanuel Macron a également dénoncé, à l'issue d'un dîner avec son hôte à l'Elysée, «la fuite en avant» de l'Iran dans son programme nucléaire, et averti Téhéran qu'une poursuite sur cette trajectoire ne resterait pas sans «conséquences», selon un communiqué de la présidence française.

L'Iran a commencé à enrichir de l'uranium jusqu'à 60%, dépassant largement le seuil de 3,67% fixé par l'accord de 2015 sur son programme nucléaire et se rapprochant des 90% nécessaires pour produire une bombe atomique. Téhéran menace en outre de prendre des mesures «réciproques» si l'Union européenne décide de placer sur sa liste noire les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique, comme le souhaite le Parlement européen. Téhéran menace aussi de se retirer du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et d'expulser les inspecteurs de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) de ses sites nucléaires.

Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahou ont également «exprimé leur forte préoccupation face aux activités déstabilisatrices de l'Iran dans l'ensemble de la région», a ajouté l'Élysée. Le Pentagone a annoncé mercredi une importante saisie d'armes iraniennes destinées au Yémen, effectuée en janvier par des «alliés occidentaux» non identifiés qui seraient des soldats des forces spéciales françaises, selon le Wall Street Journal.

«Le président a rappelé que le soutien iranien à l'agression russe en Ukraine exposait l'Iran à des sanctions et à un isolement croissant», a également souligné Paris. Kiev et ses alliés occidentaux ont accusé la Russie d'utiliser des drones de fabrication iranienne pour mener des attaques contre l'Ukraine, causant des dommages importants aux infrastructures civiles et énergétiques. En réponse, les Occidentaux ont sanctionné plusieurs entreprises et généraux iraniens parmi lesquels le général Bagheri.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Elon Musk déclaré non coupable pour des tweets sur Tesla

Un jury californien a déclaré vendredi Elon Musk non coupable de fraude pour ses tweets affirmant en 2018 qu'il allait sortir Tesla de la Bourse.

Les jurés sont rapidement parvenus à ce verdict vendredi après trois semaines d'un procès déclenché par la plainte d'investisseurs qui estimaient avoir été lésés par les messages du multientrepreneur. Ce dernier avait surpris les marchés le 7 août 2018 en affirmant sur Twitter qu'il voulait retirer son groupe automobile de Wall Street au prix de 420 dollars par action, soit 23% de plus que le prix de clôture de la veille, puis en assurant que le financement était "sécurisé".

L'action avait bondi, finissant en hausse de 11% sur la journée, avant de décliner les jours suivants. Des investisseurs pariant alors sur une baisse de l'action, des "short-sellers", estimaient qu'Elon Musk avait enfreint les lois boursières en présentant des informations fallacieuses ayant fait grimper l'action, et demandaient des dédommagements.

Le juge en charge du dossier, Edward Chen, avait déjà conclu que les tweets étaient effectivement trompeurs et que l'entrepreneur avait agi "de façon irresponsable". Les jurés devaient décider si les tweets avaient artificiellement gonflé l'action et, si oui, dans quelle proportion cela avait pu affecter les plaignants. Ils devaient aussi déterminer si les membres du conseil d'administration de Tesla pouvaient être considérés comme responsables.

En répondant par la négative aux premières questions, les jurés ont rapidement disculpé Elon Musk et Tesla. "Dieu merci, la sagesse du peuple a prévalu !" a réagi le patron sur Twitter. "Je suis profondément reconnaissant au jury d'avoir conclu à l'unanimité à mon innocence" dans cette affaire, a-t-il ajouté.

 

"Mauvais tweet"

Pour Dan Ives, du cabinet Wedbush, cette décision "dissipe une des ombres qui planent sur Tesla". Le constructeur de véhicules électriques a bien dégagé des profits record en 2022. Mais au vu de la situation économique, certains investisseurs doutent de la solidité de la demande pour ses voitures aux prix élevés sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Elon Musk doit aussi gérer une situation compliquée chez Twitter, qu'il a emporté dans la tourmente depuis qu'il en est devenu propriétaire fin octobre en licenciant plus de la moitié des employés ou en prenant des décisions controversées comme le retour d'internautes suspendus par la précédente direction, dont Donald Trump.

A la barre au début du procès pendant trois jours, le multimilliardaire avait assuré qu'il n'avait "jamais" cherché à tromper les investisseurs. Il pensait vraiment avoir accès à suffisamment d'argent suite à une réunion avec le fonds souverain saoudien, avait-il affirmé en soulignant qu'il aurait aussi pu vendre des actions de son autre fleuron, SpaceX. Tesla avait toutefois rapidement abandonné l'idée de sortir de la cote.

Le gendarme boursier américain, la SEC, estimant que le patron n'avait pas apporté la preuve de son financement, lui a imposé de céder la présidence du conseil d'administration, de payer une amende de 20 millions de dollars et exigé par la suite que ses tweets directement liés à l'activité de Tesla soient pré-approuvés par un juriste compétent.

Vendredi, lors de sa plaidoirie finale, l'avocat des plaignants Nicholas Porritt avait tenté de faire valoir qu'Elon Musk ne pouvait pas impunément avancer des informations erronées pouvant avoir une influence sur les investisseurs. Les règles des marchés financiers sont là pour s'assurer que "tout le monde respecte les mêmes normes", y compris les milliardaires, avait souligné l'avocat. "Les règles s'appliquent-elles à tout le monde ou Elon Musk peut-il faire ce qu'il veut et ne pas en assumer les conséquences?"

L'avocat du patron, Alex Spiro, avait de son côté reconnu qu'écrire "financement sécurisé" était "techniquement inexact". Mais le financement "n'a jamais été le problème", a-t-il répété plusieurs fois. "Ce n'est pas parce que c'est un mauvais tweet que cela en fait une fraude."

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Pénurie de médicaments : François Braun promet un « retour à une situation normale dans les deux semaines »

Le ministre de la Santé a annoncé vendredi que les pharmacies allaient recevoir plus d'un million de flacons de médicaments dans les prochaines semaines. Mais dans le même temps, le prix des médicaments va augmenter.

François Braun se veut rassurant. Depuis plusieurs mois, la France est touchée par une pénurie d'amoxicilline, le principal antibiotique prescrit aux enfants en France. Mais le ministre de la Santé a promis ce vendredi sur Europe 1, un « retour à une situation normale dans les deux semaines », confirmant la livraison prochaine dans les pharmacies d'un million de flacons de cet antibiotique.

 

Plus d'un million de flacons livrés en pharmacie

« Nous avons récupéré des stocks de paracétamol, donc nous sommes sortis de cette période de crise dans les deux semaines qui viennent », a ajouté François Braun. Ces futures livraisons s'expliquent, selon lui, « par le travail fait par les industriels, qui ont activé toute la chaine de production ».

« Dans le détail, les pharmaciens vont recevoir 750 000 boîtes additionnelles d'amoxicilline livrées par Biogaran dès le 6 février », a précisé à l'AFP le laboratoire de génériques. « Au total sur le mois de février, nous allons distribuer 1 090 000 boîtes sur trois références », a-t-il ajouté

 

Le prix des médicaments va augmenter

Mais ce vendredi, les ministères de la Santé et de l'Industrie ont aussi indiqué dans un communiqué avoir autorisé des hausses de prix des médicaments « en contrepartie d'engagements des industriels sur une sécurisation de l'approvisionnement du marché français ».

Les ministères ont en outre annoncé un moratoire sur les baisses de prix des génériques considérés comme stratégiques sur le plan industriel et sanitaire. Ces mesures étaient réclamées depuis plusieurs semaines par les fabricants de médicaments génériques, vent debout contre le budget de la sécurité sociale, qui jugent les prix trop bas en France pour leur permettre de continuer à vendre dans l'Hexagone, voire de maintenir leur production.

D'ici à la fin du mois de mai, une liste de médicaments stratégiques sera établie, a aussi précisé le gouvernement. L'Agence nationale de sécurité du médicament sera en outre chargée d'établir un plan de préparation des épidémies hivernales (sécurisation des stocks, amélioration de la mise à disposition des données).

Enfin, sous trois mois, un « plan blanc médicaments » activable en cas de situation exceptionnelle sera préparé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  L'ancien porte-avions français Foch, contaminé à l'amiante, coulé dans l'Atlantique

La marine brésilienne a annoncé vendredi avoir coulé dans l'océan Atlantique l'ancien porte-avions Foch rempli d'amiante, de peintures et autres déchets toxiques, une décision critiquée par plusieurs organisations de défense de l'environnement.

Un crime environnemental ». Ce sont par ces mots que plusieurs ONG environnementales, comme Greenpeace, Sea Shepherd ou Basel Action Network ont qualifié le naufrage réalisé dans la nuit de vendredi à samedi par la marine brésilienne.

 

Un désastre écologique

Elle a en effet coulé le porte-avions Foch, vendu par la France au Brésil en 2000 à quelque 350 km des côtes brésiliennes, dans une zone d'une « profondeur approximative de 5.000 mètres ». 

Le ministère public fédéral du Brésil (MPF) qui a pourtant tenté d'arrêter l'opération en multipliant les recours devant les tribunaux, a alerté sur les conséquences, soulignant cette semaine que le porte-avions « contient actuellement 9,6 tonnes d'amiante, une substance au potentiel toxique et cancérigène, ainsi que 644 tonnes d'encres et d'autres matières dangereuses ». Il y a un « risque de graves dommages environnementaux (...) notamment parce que la coque est endommagée », a fait valoir le ministère public.

Mais empêcher cette opération aurait été « probablement inutile », étant donné « l'imminence d'un naufrage spontané de la coque, ce qui n'apporterait rien à l'environnement et serait susceptible de mettre en péril la vie de l'équipage impliqué dans le remorquage », a pour sa part écrit le juge du tribunal fédéral de l'État du Pernambouc, selon le site internet G1.

Construit à la fin des années 1950 dans le chantier naval de Saint-Nazaire, dans l'ouest de la France, il a été pendant 37 ans au service de la marine française, avant d'être acheté en 2000 par le Brésil, qui l'a rebaptisé Sao Paulo.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2376) - SAMEDI 4 FEVRIER 2023 : Nupes, Sandrine Rousseau, Emploi des seniors, Elon Musk, porte-avions Foch,......

Samedi 4 Février 2023 -  Russes aux JO: pour Estanguet, les athlètes ne devraient pas «souffrir» de décisions extérieures

Les athlètes ne devraient pas "souffrir (...) de décisions qui ne les concernent pas", a estimé vendredi, à titre personnel, le président du Comité d'organisation des JO-2024 Tony Estanguet, évoquant les interrogations autour de la participation des Russes et Bélarusses aux Jeux de Paris. "Mon rôle d'organisateur, c'est d'offrir aux athlètes du monde entier les meilleures conditions d'organisation et de sécurité. Quelles que soient les délégations qui seront autorisés à participer, il faut qu'ils soient en sécurité", a déclaré à l'AFP Tony Estanguet à Marseille, en marge de la désignation de la ville comme première étape du relais de la flamme olympique en France.

"Ensuite, c'est vraiment la responsabilité du Comité international et du comité paralympique international olympique et des fédérations internationales de qualifier les athlètes et de décider quelle délégation est éligible ou non à la participation aux Jeux", a-t-il poursuivi.

 

"Ils ne sont pas du tout impliqués dans ces décisions"

"Nous, on attend, on regarde ça, on espère effectivement qu'un maximum de délégations, d'athlètes pourront vivre leur rêve de participer aux Jeux", a ajouté l'ex-triple champion olympique de canoë. "Je pense que pour beaucoup d'entre eux, ils ne sont pas du tout impliqués dans ces décisions actuellement et personnellement, je pense qu'ils n'ont pas à souffrir des conséquences des décisions qui ne les concernent pas", a-t-il conclu.

Depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine, fin février 2022, Russes et Bélarusses ont été bannis de la plupart des événements sportifs mondiaux. L'Ukraine souhaite que les choses restent ainsi, et que les athlètes russes soient tout simplement interdits de compétition aux JO de l'été 2024. Mais le Comité international olympique (CIO) a proposé fin janvier une feuille de route pour organiser le retour des sportifs bannis sous drapeau neutre, à condition qu'ils n'aient "pas activement soutenu la guerre en Ukraine" --une solution en faveur de laquelle les États-Unis se sont notamment prononcés jeudi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens