Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Le point du corona virus le 4 décembre au soir :

Pour répondre à la progression du Covid-19 en France, les autorités tiendront un conseil de défense sanitaire ce lundi 6 décembre. Le Parisien, rapportant une information de l'AFP, affirme que la vaccination des 5-11 ans sera au programme de la réunion. Un calendrier précis devrait être dévoilé après le conseil. Ce dimanche, Gabriel Attal a confirmé cette information.

Le virologue Bruno Lina a expliqué dans le JDD que "les enfants dans les tranches d'âge non-vaccinées sont désormais le principal moteur de la reprise épidémique". C'est pourquoi il prône le dépistage des plus jeunes.

La reprise épidémique se poursuit : Santé publique France a dévoilé les derniers chiffres du Covid-19 en France, ce samedi 4 décembre. La reprise épidémique se poursuit puisque le seuil symbolique des 50 000 nouveaux cas a été atteint. En effet, 51 624 nouvelles contaminations au coronavirus en 24 heures sont à déplorer. Le taux d'incidence national frôle les 390 contaminations pour 100 000 habitants, 388,27 exactement, dépassant le pic de la 3e vague.

Le variant Omicron continue à se propager sur le territoire. 16 cas ont été formellement identifiés en France. Pour Olivier Véran, ce nouveau variant circule "probablement" depuis plusieurs semaines sur notre sol.

Lors de son meeting à la Défense, Jean-Luc Mélenchon a demandé le retour de la gratuité des tests pour que chacun puisse passer les fêtes avec ses proches en toute sécurité, ce dimanche 5 décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Meeting d'Eric Zemmour : une équipe de «Quotidien» huée et mise brièvement «à l’abri» :

Une équipe de l'émission Quotidien (TMC - TF1) a été huée par la foule durant le meeting d'Eric Zemmour, ont constaté des journalistes de l'AFP, et mise brièvement "à l'abri par sécurité", selon l'équipe du candidat d'extrême droite à la présidentielle.

Alors que cette équipe interrogeait des participants, elle a été prise à partie, d'abord par un groupe de jeunes, puis par une foule de plus en plus importante. "Et tout le monde déteste Quotidien", ont crié de nombreux participants au premier meeting de campagne d'Eric Zemmour, organisé au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis).

"Bande de vendus", pouvait-on aussi entendre dans les travées. La sécurité est rapidement intervenue pour exfiltrer l'équipe.

"La sécurité les a mis à l'abri, eux n'ont pas été tapés. La sécurité a surréagi. Ils sont revenus. Il n'y a eu aucune violence", a assuré l'équipe de communication du candidat.

L'une des journalistes qui a été évacuée était bien de retour dans la salle une demi-heure après l'incident, ont pu constater des journalistes de l'AFP.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Présidentielle : Ciotti met en garde Pécresse qui n'envoie pas le «bon message» :

Le finaliste du congrès LR Eric Ciotti a mis dès dimanche à Nice la pression sur la candidate désignée Valérie Pécresse, lui reprochant de ne pas envoyer "le bon message" en refusant de reprendre certaines de ses propositions.

"Le message qui a été lancé hier par Valérie Pécresse n'était pas un bon message", a critiqué devant plusieurs médias le député des Alpes-Maritimes à l'issue d'une réunion publique à Nice. "Je pense qu'aujourd'hui nous devons fonder un programme d'unité, de rassemblement et le message qui a été adressé hier soir a étonné beaucoup des personnes qui me soutiennent", a-t-il ajouté.

"Nous en parlerons demain avec Valérie Pécresse, je la soutiens, mais j'entends que mes idées soient représentées avec force, les idées d'une droite qui entend se faire respecter", a insisté M. Ciotti, à la veille d'une visite de la gagnante de la primaire dans son fief.

Lundi, la candidate LR se rendra à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), dans le village d'Eric Ciotti qu'elle a battu samedi au deuxième tour par 61% contre 39% - une façon d'illustrer le "rassemblement" tant vanté à droite.

M. Ciotti a annoncé le lancement de son mouvement, "A droite", en assurant à ses soutiens: "Ce que nous avons construit est puissant, je continuerai de porter votre voix". "C'était un mouvement qui existait déjà, c'était celui de mes amis, mais il prend un dimension nationale, 40 000 militants m'ont soutenu", a avancé le député, "je sens une force encore plus importante et cette force elle va s'organiser et peser dans notre famille politique".

Interrogée samedi soir sur TF1, Valérie Pécresse avait annoncé qu'elle ne reprenait pas à son compte certaines propositions phares d'Eric Ciotti, comme la création d'un Guantanamo à la française ou la priorité nationale pour les emplois. "Je ne reprends pas les propositions d'Éric Ciotti, mais dans mon programme, il y a une prise de position très ferme et des mesures d'ordre très fermes", avait-elle expliqué.

"Éric Ciotti aura toute sa place dans ma campagne, comme Xavier Bertrand, comme Michel Barnier, comme Philippe Juvin, parce qu'ils représentent des sensibilités qui sont très complémentaires et ça fait une formidable équipe de France", avait-elle ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Face aux droites, Jean-Luc Mélenchon "au combat" avec son "parlement" de campagne :

"Assez d'hésitations, au combat!" Jean-Luc Mélenchon a mobilisé dimanche à La Défense ses militants face à la droite et à l'extrême droite et veut montrer qu'il peut faire l'union via son "parlement" de campagne, à défaut de la faire à gauche. Le candidat Insoumis, crédité de 7,5 à 10% des intentions de vote dans les sondages, est pour l'instant loin des près de 20% réalisés en 2017. "On est là! Après tout ce que vous nous avez fait, on est encore là!", s'est exclamé Jean-Luc Mélenchon, en référence à des années mouvementées. A l'Espace grande Arche, il a rassemblé 3.000 personnes - et 1.500 autres dans une salle attenante, selon LFI.

Alors que la gauche part divisée dans la course à l'Elysée, M. Mélenchon a lancé dimanche son "parlement de l'Union populaire", en participant le matin à la première réunion mensuelle de ses 200 membres. Après avoir, tel un chef d'orchestre, serré la main au premier rang de ce parlement, il s'est réjoui: "Dans notre famille, il y a de tout. Ce qui compte, ce n'est pas ce qu'on est, mais ce qu'on va faire ensemble".

L'Insoumis voulait élargir ses soutiens pour ne pas être ramené à la seule France insoumise, parfois critiquée pour son manque de collégialité dans les décisions. "On a beaucoup entendu que Jean-Luc Mélenchon serait tout seul. Vous le trouvez seul?", a ainsi ironisé l'ancienne tête de liste aux européennes Manon Aubry.

Aurélie Trouvé, figure en vue de la gauche des mouvements sociaux, a quitté la présidence d'Attac pour prendre celle de ce "parlement". Elle avait refusé d'être tête de liste de LFI aux européennes de 2019 mais a, cette fois-ci, obtenu suffisamment de "garanties" pour s'engager, a-t-elle expliqué à la presse. Notamment un dialogue régulier avec le candidat, non seulement sur le programme, que le parlement aidera à décliner en "plans" chiffrés, "mais aussi sur la tactique et la stratégie", a indiqué cette enseignante-chercheuse en économie de 42 ans.

Parmi la moitié de non-Insoumis, le parlement compte par exemple Sylvie Glissant, l'épouse du poète Édouard Glissant, chantre de la "créolisation" chère au candidat LFI, l'écrivaine Annie Ernaux, Xavier Mathieu, l'ex-délégué syndical de la CGT de l'usine Continental AG de Clairoix, ainsi que quelques politiques, comme Thomas Portes, ex-porte-parole de Sandrine Rousseau lors de la primaire des Verts, ou encore le maire communiste de Stains (Seine-Saint-Denis) Azzédine Taïbi. "LFI était déjà un mouvement d'élargissement", mais ce n'était "pas si facile de convaincre", a concédé à la presse Sarah Legrain, cheville ouvrière de la création du parlement. "Il a fallu convaincre que le parlement allait être un espace de liberté".

Fort de ces soutiens, Jean-Luc Mélenchon a tonné à l'endroit des réfractaires à sa personne: "Rejoignez nos forces, assez de jérémiades, de pleurnicherie, d'hésitations, au combat!". En campagne depuis déjà plus d'un an, il a choisi ce dimanche pour tenir meeting, au lendemain de la désignation de la candidate de LR Valérie Pécresse, et le même jour que le premier meeting du polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, à Villepinte (Seine-Saint-Denis). "Ca renforce notre position: on est là, il n'y a pas que Zemmour, et il n'y a pas que la droite", estime auprès de l'AFP Manuel Bompard, directeur de campagne. "Oui nous avons besoin de faire une démonstration de force, y compris pour nous, qui sommes parfois si éclatés", a clamé Jean-Luc Mélenchon.

Et d'ajouter sous les acclamations: "Nous venons redonner du courage au pays, alors qu'il est plongé dans des débats absurdes sur des affaires de religion ou de couleur de peau. Non la France ce n'est pas l'extrême droite, la France c'est la Sécurité sociale, la santé publique, l'école, la recherche, le partage".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Plus de 2.000 manifestants à Paris contre le candidat Eric Zemmour :

Quelque 2.200 manifestants, selon la préfecture de police, ont défilé dans les rues de Paris dimanche pour dénoncer la candidature à l'élection présidentielle et le discours à leurs yeux "raciste" du polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, à l'appel d'une cinquantaine de syndicats, partis et associations. Le poing levé et au cri de "Zemmour casse-toi, Paris n'est pas à toi", les manifestants se sont réunis dans le quartier de Barbès et pris la direction du parc de la Villette, où l'ancien journaliste devait initialement tenir sa première grande réunion publique.

Son meeting a finalement été déplacé à Villepinte (Seine-Saint-Denis), à une vingtaine de kilomètres de la capitale, à cause de "l'engouement populaire" et pour des raisons de sécurité, selon son entourage. "Zemmour à fui Paris", s'est réjoui auprès de l'AFP Simon Duteil, porte-parole de l'union syndicale Solidaires, "c'est important de montrer qu'on ne laisse pas faire le fascisme qui avance". "Les idées d'extrême droite sont banalisées. Nous, on porte des idées humanistes", a estimé Jean-Luc Hacquart, un responsable de la CGT pour l'Ile-de-France. "On s'engage contre les discours racistes (...) Paris n'appartient pas à ces idées-là", a renchéri Raphaël Arnault, porte-parole de la Jeune Garde.

Le cortège a terminé son parcours dans le calme à la Porte de la Villette. La manifestation, qui était considérée comme "à risque" par les autorités, a rassemblé 2.200, selon la préfecture de police, près de 10.000 selon les organisateurs. La police a procédé à deux interpellations.

D'autres militants hostiles au candidat d'extrême droite se sont regroupées à Villepinte, où 46 personnes, qui se trouvaient dans une zone interdite aux manifestations ont été interpellées, selon la préfecture de police.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Une rave-party a rassemblé jusqu'à 2.000 personnes à Rennes :

Une rave-party a rassemblé jusqu'à 2.000 personnes dans la nuit de samedi à dimanche dans un hangar abandonné de Rennes et se poursuivait dimanche matin avec encore 800 personnes sur place, a annoncé la préfecture de Bretagne. "Dans la nuit de samedi à dimanche, aux alentours de 23H00, 600 à 700 personnes se sont installées dans un hangar désaffecté d’une zone industrielle de la commune de Rennes. Au plus fort de la nuit, ils étaient estimés entre 1.500 et 2.000", indique la préfecture dans un communiqué.

"Face au caractère irresponsable de cette rave-party non déclarée, qui se tient de plus dans un contexte de forte reprise de l’épidémie de covid-19, les services de l’État sont fortement mobilisés pour assurer des missions d'ordre public et de sécurité sanitaire", ajoute la préfecture.

Au cours de la nuit, les sapeurs-pompiers sont intervenus à plusieurs reprises, pour des prises en charge légères, a précisé la préfecture. Six personnes avaient été évacuées vers le CHU de Rennes dimanche en milieu de matinée. La rave-party s'est déroulée en parallèle de la dernière soirée du festival des 43ème Trans Musicales de Rennes. Placé sous haute surveillance sanitaire, cet événement phare de la vie culturelle locale et nationale a rassemblé 56.000 personnes en cinq jours, selon les organisateurs. "Face aux risques sanitaires que ce type de regroupement à forte densité de personnes représente, la préfecture coordonne avec l’Agence régionale de santé Bretagne la mise en place sur site d’un dispositif d’information et de points de dépistage", ajoute la préfecture.

Le préfet invite par ailleurs les participants "à se considérer comme cas contacts à risques, à s’isoler à domicile immédiatement et à se faire dépister rapidement". Selon l'Agence régionale de santé (ARS), le taux d’incidence de l'épidémie de covid-19 s’élevait à 249,9 cas pour 100.000 habitants au 3 décembre en Bretagne et à 296 en Ille-et-Vilaine. Ce taux s'élevait à 388,3 en France au 1er décembre, selon Santé publique France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Yannick Jadot espère que la droite va "revenir dans le champ républicain" :

Le candidat écologiste Yannick Jadot a critiqué dimanche Valérie Pécresse, qu'il a présenté comme la "candidate de la Manif pour tous", en exprimant son souhait que la droite "revienne dans le champ républicain". "C'est la candidate de la Manif pour tous, c'est la candidate de droite, mais d'une droite qui, je l'espère, va revenir dans le champ républicain parce que clairement, la primaire, les débats qu'il y a eu dans la primaire Les Républicains n'étaient pas républicains", a dénoncé l'eurodéputé EELV sur France 3.

Dans ces débats, "pas un candidat, pas une candidate, Valérie Pécresse, n'était capable de dire que les idées de Zemmour sur le grand remplacement étaient des inepties, des aberrations politiques et factuelles", a-t-il reproché au sujet de la théorie complotiste du remplacement des populations européennes par des immigrés non européens. Dans cette campagne présidentielle, face à Eric Zemmour, "on a une responsabilité: convaincre les Françaises et les Français que la politique, ce n'est pas des boucs émissaires, les mêmes que Valérie Pécresse, les immigrés, les femmes, les homosexuels", a-t-il ajouté.

Dans un tweet samedi, Yannick Jadot avait déjà qualifié la présidente de l'Ile-de-France de "candidate homophobe et anti-immigrés, qui veut démanteler les services publics". Mais "ça fait dix ans que j’ai dit tout ce que j’avais à dire sur le sujet (du mariage homosexuel). Quand la loi a été votée, j’ai dit +on n’y reviendra pas, on ne peut humainement y revenir+", a répondu Valérie Pécresse dans le Grand jury RTL–Le Figaro–LCI.

Yannick Jadot "utilise l’injure pour essayer de relancer sa campagne (…) Ca le dérange peut-être d’avoir une candidate de droite sincèrement écologiste", a-t-elle ajouté. "Elle n'est pas écologiste", a de nouveau estimé dimanche M. Jadot en dénonçant "cette écologie d'affichage de la droite, de l'extrême droite et du gouvernement".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Dix cas de Covid sur un paquebot de la compagnie Norwegian Cruise Line :

Dix cas de Covid-19 ont été détectés parmi les membres d'équipage et les passagers d'un paquebot de la compagnie Norwegian Cruise Line rentrant à la Nouvelle-Orléans dimanche avec des milliers de personnes à bord, ont fait savoir les autorités sanitaires américaines.

Le navire Norwegian Breakaway "est parti de la Nouvelle-Orléans le 28 novembre et s'est arrêté au Bélize, au Honduras et au Mexique lors de son voyage", a indiqué samedi sur Twitter le département de la Santé de Louisiane, précisant qu'"il y a plus de 3200 personnes à bord". Le département de la santé a ajouté que toutes les personnes à bord devraient se soumettre à un test Covid avant de débarquer.

"Celles qui seront testées positives au Covid-19 devront soit (1) utiliser un véhicule personnel pour retourner directement à leur résidence personnelle ou (2) s'auto-confiner", a encore détaillé le département de la santé de Louisiane.

L'industrie mondiale des croisières a été durement touchée par la pandémie mondiale de Covid-19.

Après une année marquée par de lourdes pertes financières, les géants de l'industrie des croisières ont repris leurs voyages depuis les États-Unis en mai, après un feu vert des autorités américaines au redémarrage des voyages à la condition que passagers et membres d'équipage soient vaccinés. Le Canada a quant à lui levé son interdiction visant les navires de croisière dans ses eaux le mois dernier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Les images de l'éruption meurtrière du volcan Semeru en Indonésie :

Le volcan l'île de Java est entré en éruption, dévastant villages et végétations. Pour l'heure, au moins 13 personnes sont décédées mais plusieurs individus sont portés disparus.

Les sauveteurs redoublaient d'effort dimanche pour retrouver des survivants de l'éruption spectaculaire du volcan Semeru en Indonésie qui a fait au moins 13 morts et des dizaines de blessés. Le volcan situé dans l'est de l'île de Java a projeté un vaste panache de cendres samedi après 15H00 locales (7H00 GMT), déclenchant la panique chez les habitants des villages environnants, et a recouvert la région autour du cratère d'une épaisse couche grise.

"Le bilan est maintenant de 13 morts. Les sauveteurs ont retrouvé plus de corps", après une première victime retrouvée samedi, a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'agence, Abdul Muhari. Une dizaine de personnes piégées par l'éruption ont par ailleurs été sorties d'une mine où elles étaient bloquées, a-t-il ajouté. L'éruption a fait au total au moins 57 blessés, dont 41 atteintes par des brûlures, a détaillé l'agence.

Au moins 11 villages du district de Lumajang ont été recouverts d'une épaisse couche de cendres, qui a enseveli presque complètement certaines habitations et véhicules, et tué du bétail. Quelque 900 personnes ont dû aller dans des refuges et des mosquées pour passer la nuit. Les évacuations ont été temporairement suspendues en cours de journée dimanche à cause de nuages de cendres brûlantes, a rapporté la chaîne Metro TV, soulignant les difficultés auxquelles font face les sauveteurs.

Les fortes pluies risquent aussi de déclencher des flots de boue chaude, charriant de la cendre et des débris, a mis en garde le volcanologue indonésien Surono. Au moins sept personnes sont encore portées disparues, dont deux sont considérées comme vivantes, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police de Lumajang Adi Hendro. "Il a des signes de vie, comme des lumières, qui viennent peut être de leur téléphones portables", a-t-il dit.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Course de paddle sur la Seine au petit matin :

Maillot jaune fluo sur le dos, environ 1.000 participants ont investi la Seine dimanche à Paris pour la plus grande course de stand-up paddle au monde, selon les organisateurs du salon nautique international. Une épreuve de coupe du monde pour quelques professionnels du paddle, ce long surf sur lequel on se tient droit, équipé d'une pagaie pour avancer. Pour les autres courageux qui ont bravé le vent, le froid et la pluie, c'était l'occasion de faire ses gammes et de sortir son plus beau costume.

Partis à l'aube de la Bibliothèque nationale de France (site François Mitterrand), ils ont laissé en chemin la cathédrale Notre-Dame, le Louvre, le Grand Palais et la Tour Eiffel, jusqu'au quai de Javel, dans le sud-ouest de la capitale. Soit 11 kilomètres pour les surfeurs d'un jour, 14 pour les professionnels.

Chez les hommes, c’est Titouan Puyo qui a franchi la ligne d’arrivée en premier grâce à un temps de 1:11:24, tandis que chez les femmes, c’est Anaïs Guyomarch qui a gagné la course, en 1:21:51.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1977) : DIMANCHE 5 DECEMBRE 2021

Dimanche 5 décembre  2021 - Premiers signaux "encourageants" sur la gravité des cas d'Omicron :

Les premiers "signaux" venus d'Afrique du Sud concernant la gravité des cas liés au variant Omicron sont "un peu encourageants", a déclaré dimanche le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, tout en avertissant qu'il ne s'agissait que de données préliminaires. "Clairement, en Afrique du Sud, Omicron se transmet davantage", a-t-il dit lors d'une interview sur CNN, en se référant à la courbe "verticale" du nombre de nouveaux cas dans ce pays. "Mais jusqu'ici, même s'il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives, on ne dirait pas qu'il présente un haut degré de gravité", a-t-il déclaré. "Jusqu'ici, les signaux concernant la gravité sont un peu encourageants", a-t-il répété.

Les experts médicaux ont toutefois souligné ces derniers jours que la démographie de la population sud-africaine était particulièrement jeune, et que les cas graves pouvaient être attendus dans les prochaines semaines.

Les études en laboratoire sont en cours pour déterminer si et dans quelle mesure ce nouveaux variant, qui présente de très nombreuses mutations inquiétant les scientifiques, est davantage transmissible, capable de résister à l'immunité induite par une première infection ou un vaccin, ou de provoquer des cas plus graves de la maladie.

"Je pense qu'il y a un réel risque que nous voyions une baisse d'efficacité des vaccins", a de son côté déclaré sur ABC dimanche Stephen Hoge, le président de Moderna, faisant écho à de précédentes déclarations du PDG de la société, Stéphane Bancel. "Ce que je ne sais pas, c'est de quelle ampleur", a-t-il dit. "Est-ce que ce sera comme ce que l'on a vu avec Delta, contre lequel les vaccins sont restés efficaces, ou est-ce que l'on verra une baisse d'efficacité de l'ordre de 50%, ce qui signifierait que l'on doit les mettre à jour", a-t-il avancé.

Moderna, comme d'autres entreprises pharmaceutiques dont Pfizer, a déjà commencé les travaux pour adapter leur vaccin si nécessaire. Omicron est désormais confirmé dans au moins 15 Etats américains, et quelque 40 pays dans le monde, après avoir d'abord été détecté en Afrique du Sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens