Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 08:00
PAS DE TREVE POUR FILLON, CIBLE DE TOUTES LES CRITIQUES !..

 

François Fillon a été la cible de tous les responsables politiques qui se sont exprimés le week-end dernier. Le candidat de la droite traverse actuellement un faux plat dangereux pour sa campagne.

 

Il y a trois semaines, il était le vainqueur incontesté de la primaire de son camp. L'état de grâce s'est vite terminé. François Fillon est la cible préférée de la gauche, de l'extrême droite, de certains dans son propre camp et, désormais, une très nette majorité de Français, selon un sondage, ne souhaite pas le voir élu président en 2017.

Rien que durant le week-end, voici la liste des auteurs d'attaques contre l'ancien Premier ministre de droite : Manuel Valls, François de Rugy, François Bayrou, Florian Philippot, Laurent Wauquiez...

 

Pour Philippot : Fillon, "un petit soldat de Bruxelles"

François Bayrou : "Pour l'instant, le projet est un projet que je considère comme risqué pour l'unité de la société française et son redressement", a déclaré dimanche le patron du MoDem, qualifiant le projet de Fillon de "récessif".

Pour Manuel Valls, le projet de Fillon, "c'est moins d'indépendance pour la France par rapport à la Russie et c'est un projet dur pour les Français, mettant en cause les fondements du modèle social". "On ne peut pas changer de programme et de projet entre la primaire et devant les Français. Ça c'est du cynisme, ça ce n'est pas honnête", a-t-il encore dénoncé.

"On sait que François Fillon a fait plusieurs voyages en Russie, a fait plusieurs conférences en Russie". "Est-ce qu'elles ont été rémunérées dans le cadre de sa société de conseil?", s'est interrogé François de Rugy, lui aussi candidat à la primaire de la gauche.

Autre axe d'attaque : "J'aime beaucoup le candidat François Fillon, comme adversaire", s'est amusé Florian Philippot. "C'est un candidat de l'Union européenne", "un petit soldat de Bruxelles", a-t-il dit.

 

Les critiques viennent aussi de son camp

Voilà pour les adversaires. Le problème, c'est que Fillon en a aussi dans son camp. Comme par exemple Laurent Wauquiez : "Les élus engagés derrière Nicolas sont prêts à une loyauté totale. Encore faut-il qu'ils ne se sentent pas humiliés", a lâché dans le JDD le nouveau vice-président des Républicains.

C'est l'organigramme de campagne, dévoilé en catimini la semaine dernière, qui a provoqué sa colère. Pourtant, large comme une armée mexicaine, il devait aplanir les derniers différends au sein de la droite au sujet du candidat. La semaine passée, François Fillon a dû faire semblant de rétropédaler sur son projet pour la Sécurité sociale pour faire taire des critiques en interne.

Et même les sondages sont contre lui. Moins de trois sondés sur dix (28%) souhaitent la victoire de François Fillon, candidat de la droite, à l'élection présidentielle de 2017, selon un sondage Ifop pour le JDD.

 

Marine Le Pen : "Il a disparu, il est où François Fillon?"

N'en jetez plus. La séquence n'est pas bonne pour celui qui est le favori à la présidentielle 2017. Rappelez-vous, il était arrivé à peu près la même chose à François Hollande après sa victoire en 2011 à la primaire de la gauche. Il avait fallu attendre le fameux discours du Bourget fin janvier pour voir sa campagne repartir. François Fillon a aussi prévu de sortir du bois mi-janvier, après son intronisation officielle en tant que candidat par les siens.

En attendant, il se fera plus visible. Car ses adversaires ont bien noté qu'il s'était absenté, comme le notait Marine Le Pen il y a dix jours : "Il a disparu, il est où François Fillon? Il a eu une émotion? Il est cloué au sol? Ça l’a congelé manifestement. On ne sait plus où il est. Ça démarre déjà relativement mal."

Alors il le fait par petites touches : un déplacement au Mali avec seulement deux médias ce dernier week-end; vacances au ski cette semaine ; retour médiatique le 31 décembre avec "une surprise" au 20 heures de TF1, probablement le 2 janvier ; voyage à Las Vegas pour le salon mondial du high tech. Ensuite, il y aura donc le conseil national des Républicains, le déclarant officiellement candidat. Bref, un mois tranquille mais pas de cure médiatique. Fillon a coché une case dans son calendrier présidentiel : mi-février, pour un grand discours.

 

Source  - leJDD.fr 20-12-2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens