Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 11:00

Greve-transports-SNCF-menace-le-bac.jpg

 

 

Au cinquième jour de grève, le face-à-face entre cheminots et gouvernement se poursuit. Grosses menaces lundi 16 juin, jour de bac pour 687.000 lycéens.

Les mots sont choisis, répétés et ne souffrent aucun malentendu. "Il faut arrêter cette grève", déclare Manuel Valls en quittant samedi 14 juin dernier le conseil national du Parti socialiste. Un mot d'autorité qu'il a déjà martelé la veille, comme François Hollande. Le couple exécutif assume la ligne de fermeté. Pour la première fois du quinquennat, il s'oppose à des syndicalistes en grève, ceux de la CGT et de SUD Rail, quitte à faire grincer des dents dans la majorité. Fidèle à l'image qu'il se construit depuis des années, Valls n'entend pas céder. "Il nous faut tenir. Tenir. Y compris face à la radicalité de certains mouvements sociaux. La radicalité en interne ou dans la société mène à une impasse", a-t-il revendiqué devant ses camarades socialistes. Le gouvernement veut faire adopter son projet de loi de réforme ferroviaire, dont les cheminots en grève réclament le report ou la réécriture.

En face, les agents concernés se disent, eux aussi, déterminés. Quitte à perdre de précieuses journées de salaire avant les vacances et à subir les foudres des usagers. Le blocage des trains régionaux, demain, jour du début des épreuves du baccalauréat, ne remonterait pas leur cote dans les familles de lycéens. L'exécutif sait cette grève impopulaire et entend s'appuyer sur l'opinion. "Elle est soit indifférente, soit interrogative, soit énervée. Personne ne sait même dire pourquoi les trains ne roulent pas", persifle un bon connaisseur du dossier.

Essoufflement ou jusqu'au-boutisme?

Au sein du gouvernement, on table donc sur un essoufflement, à la lumière du pourcentage d'agents en grève qui recule chaque jour. "Il y a un principe de réalité", observe-t-on. Et l'on se désole que la CGT ne soit pas créditée des avancées obtenues pendant dix-huit mois de concertation. "Des amendements communistes au texte sont attendus et ils seront vus avec compréhension, dommage pour la CGT de ne pas y être associée", prévient -on au sein de l'exécutif. "La balle est dans leur camp. Notre porte est toujours ouverte mais on ne peut pas aller dans une surenchère, d'autres syndicats ayant déjà donné leur accord aux mesures proposées", explique-t-on.

Reste que le pouvoir s'est fait surprendre. En milieu de semaine, l'Élysée anticipait une grève d'une journée ou deux seulement. Un scénario de bon aloi : la CGT devait simplement montrer qu'elle pèse dans ce dossier et faire respecter son statut de premier syndicat chez les cheminots. Le clash avec SUD Rail, qui a quitté la table des négociations, était même prédit en haut lieu avec quarante-huit heures d'avance.

C'était sans compter sur le jusqu'au-boutisme de la base. Et la SNCF n'est pas le seul écueil. Les intermittents du spectacle promettent un été d'enfer au gouvernement. Comme pour les cheminots, la CGT semble là aussi peiner à tenir sa base. Comme si un "troisième tour social" se jouait après les cinglantes défaites de la gauche, mais aussi du Front de gauche, aux municipales et aux européennes.

Le gouvernement veut éviter tout amalgame. Il considère que ces sujets n'ont rien à voir les uns avec les autres. Reste que le climat social s'est nettement dégradé après les élections du printemps. Les négociations sur le Pacte de responsabilité restent suspendues aux menaces de boycott de la CFDT et du Medef.

 

Source : leJDD.fr  15-06-2014

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens