Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Le point du corona virus le 6 janvier 2022 au soir :

Le nombre de contaminations au Covid-19 se maintient à un niveau très élevé, au-dessus de 200.000 , et les hospitalisations augmentent toujours, selon les chiffres officiels publiés jeudi soir. Pour la journée de jeudi, 261.481 nouveaux cas ont été enregistrés. C'est moins que la veille (332.252), mais ces décalages quotidiens sont peu significatifs car ils peuvent être dus à des rattrapages statistiques.

Pour lisser ces écarts, on calcule le nombre de nouveaux cas quotidiens observés en moyenne sur les sept derniers jours. Jeudi, il est passé au-dessus des 200.000 pour la première fois (204.662). Il avait dépassé la barre des 100.000 seulement huit jours auparavant, le 29 décembre. Au-delà des cas de contamination, la vague continue de monter à l'hôpital. 21.169 malades du Covid sont hospitalisés en France, dont 3.759 en soins critiques, réservés aux cas les plus graves, contre respectivement 16.000 et 3.200 deux semaines auparavant.

Alors que le projet de loi sur le pass vaccinal a été adopté par les députés , près de 120.000 premières injections de vaccin ont été faites en deux jours: plus de 53.000 jeudi, après plus de 66.000 mercredi (ce qui était une première depuis le 1er octobre). Au total, plus de 53 millions de personnes ont reçu au moins une injection (soit 78,8% de la population totale) et près de 52 millions ont un schéma vaccinal complet (soit 77% de la population totale). Près de 27 millions de personnes ont reçu une dose de rappel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Ils continuent de faire le job, mais pour beaucoup sont épuisés.

J’ai croisé des infirmières déjeuner à toute vitesse ou certains aides-soignants rogner sur leur pause pour prêter main-forte à une sonde d’intubation qui devait être remplacée d’urgence. Globalement, les soignants rencontrés au service réanimation polyvalente du CHU de Toulouse sont donc épuisés mais aussi exaspérés. Ils décrivent cette vague comme plus insidieuse, avec des places occupées en secteur réanimation principalement par des non-vaccinés, qui, pour certains auraient pu éviter d’en arriver là, mais aussi parce que la communication avec ces derniers n’est pas toujours évidente. Y compris avec des familles. Certains patients s’en sortent heureusement et au lieu de les remercier disent « vous voyez, ce n’était pas si grave ». Ou, quand ils ne s’en sortent pas, des proches accusent les soignants de tous les maux. C’est psychologiquement exténuant pour tout le monde. Il y a une incompréhension face à cette peur du vaccin ARN qui, pourtant, protège des formes graves. Tandis qu’une fois en réa, les soins et traitements sont lourds et si invasifs.

Le personnel hospitalier n’est pas là pour juger, mais pour soigner. Les soignants disent «on ne demande pas les raisons du choix de la non-vaccination, nous on soigne.» Donc en soins de réanimation ou soins continus, il n’y a pas de débat avec un patient. La priorité est de mettre le corps et l’esprit en repos. Les priorités sont donc différentes. Mais oui, certains patients que nous avons vus et qui étaient stabilisés nous on dit « j’ai fait une connerie en refusant le vaccin »

En France, personne ne vous demande votre pass sanitaire si vous avez besoin d’un soin en urgence. C’est vrai qu’il peut y avoir des suspicions ensuite si les déclarations et examens montrent des incohérences. Dans ce cas il y a une enquête. Là où je suis allée en réa, il n’y a eu qu'un un seul faux passe suspecté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Au Panthéon, l'hommage de Macron et de la Commission européenne à Simone Veil et Jean Monnet :

Emmanuel Macron et les membres de la Commission européenne ont rendu hommage vendredi au Panthéon à Jean Monnet et Simone Veil, deux piliers de la construction européenne, à l'occasion du lancement de la présidence française du Conseil de l'UE.

Emmanuel Macron et les membres de la Commission européenne ont rendu hommage vendredi au Panthéon à Jean Monnet et Simone Veil, deux piliers de la construction européenne, à l'occasion du lancement de la présidence française du Conseil de l'UE. Deux immenses photos de Jean Monnet, l'un des pères fondateurs de l'Union européenne, et Simone Veil, qui fut présidente du Parlement européen, avaient été placées au pied de la façade du monument parisien.

Le président français et la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen se sont recueillis devant les caveaux de Simone Veil, entrée au Panthéon en 2018 après son décès l'année précédente, et de Jean Monnet, inhumé en 1988. A l'issue de la cérémonie, Emmanuelle Macron et Ursula Von der Leyen se sont retrouvés à l'Elysée pour un entretien, qui sera suivi d'une conférence de presse commune.

La veille, la traditionnelle visite de début de la présidence tournante de l'UE avait débuté par un dîner à l'Elysée avec les membres de la Commission et ceux du gouvernement français. Les discussions portent sur les priorités énoncées par Emmanuel Macron dans sa conférence de presse sur la présidence française (PFUE) le 9 décembre, des questions migratoires au salaire minimum.

Mais aussi sur plusieurs dossiers chauds, dont les tensions en Ukraine et au Kazakhstan, les relations post-Brexit avec le Royaume-Uni ou le respect de l'état de droit en Pologne et en Hongrie. Quelque 400 rendez-vous sont prévus, essentiellement sur les trois premiers mois en raison de la présidentielle en France. Ils comprendront notamment la réception à Paris du président du Conseil européen Charles Michel la semaine prochaine, avant un discours d'Emmanuel Macron suivi d'un débat au Parlement européen le 19 janvier, puis un sommet européen informel les 10 et 11 mars dans un lieu encore indéterminé en France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d'être «un pyromane» :

La candidate RN à l'élection présidentielle Marine Le Pen, en déplacement à Béziers, a accusé vendredi Emmanuel Macron d'être "un pyromane" et de "se servir" de la crise sanitaire, après ses propos sur les non-vaccinés. "Avoir un pyromane qui vient faire sauter le débat en quelque sorte avec des propos qui sont d’une très grande violence ne m'apparaît pas susceptible d'améliorer les solutions pour sortir de la crise sanitaire", a déploré devant les journalistes la députée du Pas-de-Calais, sur les terres du maire Robert Ménard, qui doit lui apporter son parrainage.

"Quand on est face à une crise, quelle qu'elle soit, ce qu'il faut rechercher c'est l'unité du pays, c'est dans l'unité du pays qu'on résout les crises (…) et pas dans la division", a-t-elle ajouté. "Est-ce qu'Emmanuel Macron se sert de la crise sanitaire pour entrer en campagne ? La réponse est oui, c'est un ton de candidat" qu'il a adopté dans son interview au Parisien, a-t-elle estimé.

"Est-ce que c’est utile ? La réponse est non. Est-ce que c'est efficace ? La réponse est non", a jugé la candidate du RN. "Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie", avait déclaré mardi le chef de l'Etat dans un entretien au Parisien, déclenchant une tempête politique en plein examen en première lecture à l'Assemblée nationale du projet de loi transformant le pass sanitaire en pas vaccinal.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Cédric O affirme que TousAntiCovid est l'application française «la plus téléchargée de l'histoire» :

L'application pour smartphones TousAntiCovid, qui avait connu des débuts difficiles, est aujourd'hui "a priori l'application française la plus téléchargée de l'histoire", a assuré vendredi le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O sur France Info TV. "Aujourd'hui, il y a un tout petit peu moins de 50 millions de téléphones ou montres" connectées qui ont TousAntiCovid, a précisé le secrétaire d'Etat, ajoutant que "c'est a priori l'application française la plus téléchargée de l'histoire". Par ailleurs, du fait de la flambée des contaminations au virus observée en ce moment, "il y a aujourd'hui chaque jour 50.000 personnes qui reçoivent" sur l'application "une notification pour dire qu'ils sont cas contact", a ajouté le secrétaire d'Etat.

TousAntiCovid, qui avait été conçue au départ pour alerter ses utilisateurs quand ils ont croisé récemment un autre utilisateur contaminé par le virus, a fait l'objet de vives critiques depuis son lancement. Et de fait, l'application n'a réellement décollé que lorsqu'elle est devenu le pivot de plusieurs outils individuels pour faire face à la pandémie: fabrication d'attestations de déplacement pendant le confinement, statistiques quotidiennes nationales et régionales pour se rendre compte de l'évolution des contaminations et du degré de saturation des salles de réanimation, et plus récemment outil de stockage du pass sanitaire. Certains experts lui ont reproché notamment son efficacité insuffisante en matière de traçage des contacts, beaucoup de gens se rendant compte a posteriori qu'ils ont croisé des personnes contaminées sans que l'application ne les ait prévenues.

Certains y ont vu également les prémices d'une société de surveillance, puisque l'application permet de garder en mémoire les personnes croisées récemment. Le gouvernement a toujours fait valoir que même si l'application "ratait" beaucoup de rencontres potentiellement contaminantes, celles qu'elle détectait restaient de toute façon très utiles pour la lutte contre l'épidémie. Sur la possibilité de surveillance, le gouvernement met en avant des mécanismes permettant d'anonymiser les contacts et d'éviter qu'il soit possible de retracer toutes les rencontres d'une personne donnée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Covid-19: sitôt adopté le protocole sanitaire dans les écoles déjà modifié :

Adopté dans l'urgence dimanche dernier en fin d'après-midi alors que la rentrée scolaire était fixé au lundi matin, le nouveau protocole sanitaire des écoles a déjà été modifié jeudi soir.

Un léger assouplissement qui va soulager de nombreux parents même si elle ouvre aussi des questionnements sur le plan sanitaire. Le ministère de l'Education nationale a modifié jeudi soir le protocole sanitaire dans les écoles, principalement sur la question des tests à réaliser si votre enfant est cas contact d'un élève positif de sa classe. Pour bien comprendre la nuance, le mieux est de reproduire ici la foire aux questions disponible sur le site de l'éducation nationale.

«Si un élève de la classe accueilli sur présentation d’un test négatif se déclare positif (par exemple suite à autotest réalisé à J2 ou J4), faut-il immédiatement redémarrer un cycle de dépistage pour les autres élèves de la classe ou les contacts à risque ?»

Non. Le cycle de dépistage ne redémarre que si le second cas confirmé a eu des contacts avec les autres élèves après un délai de 7 jours suite à l’identification du premier cas. Le schéma de fonctionnement du dispositif est le suivant:

J0 - information de la survenue d’un cas confirmé ; réalisation du premier test

J2 : réalisation du premier autotest

J4 : réalisation du second autotest

A compter de J7 : si un nouveau cas positif apparaît le cycle de dépistage doit être mise en œuvre (test antigénique ou PCR puis autotests).

En revanche, si l’élève est cas contact d’un cas confirmé au sein de sa sphère familiale, une quarantaine de 7 jours à compter de la survenue du cas doit être respectée et un test antigénique ou PCR doit être réalisé à l’issue de cette quarantaine sauf si l’élève a moins de 12 ans ou qu’il bénéfice d’un schéma vaccinal complet. Dans ce cas de figure, l’élève réalise immédiatement un test antigénique et PCR puis des autotests à J2 et J4 et peut se rendre à l'école si les résultats sont négatifs.

Reste l'interrogation d'une contamination qui débuterait entre J4 et J7 provoquée par un enfant positif à J4 mais qui s'est rendu à l'école à J3... Réponse au prochain changement de protocole sanitaire.

Pourquoi cet empressement à changer la règle ? Car les pharmacies font face à une vague d'écoliers contraints de se faire tester massivement à chaque cas positif décelé dans une classe. «Il y a parfois 40 enfants qui arrivent en même temps dans les officines», a déclaré à l’AFP Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France. Avec plus de 8,7 millions de tests réalisés entre le 27 décembre et le 3 janvier, et un public scolaire déjà touché, «on atteint un stade qui n’est pas raisonnable, on fait ce qu’on nous demande mais sans avoir été concertés sur le volet de l’Éducation nationale, il n’est pas sûr qu’on puisse l’assumer», résume M. Besset.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Dans la mairie d'Almaty, en partie détruite dans les manifestations au Kazakhstan :

La mairie d'Almaty, la plus grande ville du Kazakhstan où des manifestations ont eu lieu, a été en partie détruite.

La tension ne risque pas de s'apaiser. Vendredi, le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a rejeté toute possibilité de négociation avec les protestataires, qui ont lancé de grandes manifestations pour dénoncer l'augmentation du prix du gaz, et a autorisé les forces de l'ordre à «tirer pour tuer sans avertissement». «Quel genre de négociations peut-on avoir avec des criminels, avec des meurtriers ? Nous avons eu affaire à des bandits armés et entraînés», a-t-il déclaré lors d'une allocution télévisée . «Il faut les détruire et cela sera fait d'ici peu», a-t-il lancé, dénonçant les «20 000 bandits» qui ont attaqué Almaty, la plus grande ville du pays, avec «un plan clair, des actions coordonnées et un haut degré de préparation au combat». «Ce sont les médias libres et certaines personnes à l'étranger qui jouent le rôle d'instigateur», a-t-il poursuivi, rejetant la dimension sociale du mouvement de protestation alors qu'un contingent de troupes russes et de pays alliés est arrivé jeudi au Kazakhstan.

Le quartier de la mairie de la ville, ancienne capitale, était un des épicentres des violences. Jeudi, des tirs provenant de cette zone ont été entendus, au lendemain de la prise d'assaut de la mairie. Le ministère de l’Intérieur avait annoncé l’arrestation d’«environ 2000 personnes», alors que des dizaines de décès sont à déplorer parmi les manifestants . La télévision publique kazakhe a évoqué 13 morts parmi les membres des forces de l’ordre, dont deux ont été retrouvés décapités.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Trump dénonce un «théâtre politique» de Biden pour faire oublier ses «échecs» :

Donald Trump a qualifié jeudi le discours de Joe Biden, qui a rendu responsable son prédécesseur pour l'assaut contre le Congrès le 6 janvier 2021, de "théâtre politique" destiné à faire oublier les "échecs" du président démocrate.

Joe Biden "a utilisé mon nom pour tenter de diviser encore plus l'Amérique", a affirmé Donald Trump dans un communiqué. "Ce théâtre politique ne fait que détourner l'attention du fait que Biden a complètement et totalement échoué".

"Les démocrates veulent profiter de ce jour du 6 janvier pour instiller la peur et diviser l'Amérique", a-t-il ajouté.

Donald Trump a également de nouveau affirmé que l'élection présidentielle de 2020 était "truquée", accusant les démocrates de vouloir "annuler" toute discussion sur ce sujet.

Quelques heures après son premier communiqué, l'ancien président républicain en a émis un second dans lequel il exprime toute sa colère face au discours de Joe Biden. : "Voir Biden parler est très blessant pour beaucoup de gens. Ce sont eux qui ont tenté d'empêcher un transfert pacifique avec une élection truquée", affirme Donald Trump. "N'oubliez jamais le crime de l'élection présidentielle de 2020. N'abandonnez jamais", conclut le milliardaire républicain.

Dans un discours d'une gravité rare pour marquer le premier anniversaire de l'attaque contre le Capitole, Joe Biden a accusé Donald Trump, sans jamais le nommer, d'avoir "créé et répandu un tissu de mensonges" en affirmant que la victoire du démocrate en novembre 2020 était entachée de fraudes, qui n'ont jamais été prouvées.

Joe Biden a accusé son prédécesseur d'avoir "tenté d'empêcher un transfert pacifique du pouvoir" lors de l'"insurrection armée" du 6 janvier 2021, quand des centaines de partisans du républicain avaient violemment pris d'assaut le Congrès pour empêcher les élus de certifier la victoire du démocrate.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Kazakhstan: le président dit que l'ordre constitutionnel est «largement rétabli» :

Le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev a affirmé vendredi que l'ordre avait été en grande partie "rétabli" dans le pays au bout de plusieurs jours de troubles et d'émeutes sans précédent. "Les forces de l'ordre travaillent dur. L'ordre constitutionnel a été largement rétabli dans toutes les régions", a déclaré le chef de l'Etat dans un communiqué, ajoutant que les opérations de retour à l'ordre public se poursuivraient "jusqu'à la destruction totale des militants". "Les organes locaux ont le contrôle de la situation, mais les terroristes utilisent toujours des armes et endommagent les biens des citoyens", a poursuivi le président kazakh.

Le ministère de l'Intérieur a de son côté annoncé que 26 "criminels armés" avaient été tués et 18 blessés dans les émeutes. Il a confirmé que tous bâtiments administratifs ont été "libérés et placés sous protection accrue", avec 70 points de contrôle établis à travers le pays. A Almaty, capitale économique et où les émeutes ont été les plus violentes, "les forces de l'ordre et les forces armées et apparentées assurent l'ordre public, la protection des infrastructures stratégiques et le nettoyage des rues", a-t-il ajouté.

Des troupes russes et d'autres pays alliés de Moscou sont arrivées jeudi au Kazakhstan pour appuyer le pouvoir en place, confronté depuis trois jours à un mouvement de colère sur la hausse des prix du gaz, qui a tourné en émeutes chaotiques, surtout à Almaty. Les violences, qui ont fait des dizaines de morts et plus d'un millier de blessés, s'étaient poursuivies jeudi avec des coups de feu entendus dans le centre de la ville, qui portait les stigmates des affrontements. Dix-huit membres des forces de sécurité ont été tués et 748 blessés. Environ 2.300 personnes ont été arrêtées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Le Paris-Dakar finalement stoppé après l'explosion d'un véhicule?

La question d'un arrêt du rallye Dakar-2022 en Arabie saoudite se "pose" après l'explosion qui a touché un véhicule et qui est "peut-être" liée à un "attentat terroriste", a déclaré vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. "Nous avons pensé que peut-être cela valait le coup de renoncer à cette manifestation sportive. Les organisateurs ont décidé de (la) maintenir", a-t-il déclaré sur BFMTV et la radio RMC.

"Dans ces cas-là, il faut être très précautionneux, au moins mettre en place des dispositifs de protection suffisants et renforcés. Je pense qu'ils l'ont fait mais en tout cas la question reste posée", a-t-il ajouté. "Il y a peut-être eu un attentat terroriste contre le Dakar", a estimé le chef de la diplomatie française, en appelant les autorités saoudiennes à "la plus grande transparence".

L'explosion qui a touché la voiture, le 30 décembre à Jeddah, deuxième ville d'Arabie saoudite, a grièvement blessé le conducteur, le Français Philippe Boutron . Les autorités saoudiennes ont écarté samedi la piste d'un acte criminel pour expliquer ce qu'elles ont qualifié d'"accident".

Mais le ministère français des Affaires étrangères a souligné dès le début que "l'hypothèse d'un acte criminel" n'était "pas écartée" et que "la menace terroriste persiste en Arabie saoudite". Le parquet national antiterroriste français a annoncé avoir ouvert mardi une enquête préliminaire pour "tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste".

"Nous avons dit et aux organisateurs et aux responsables saoudiens qu'il fallait être très transparent sur ce qu'il venait de se passer, parce qu'il y avait des hypothèses selon lesquelles cela pouvait être un acte terroriste", a relevé Jean-Yves Le Drian .

En octobre 2020, une attaque au couteau avait blessé un garde du consulat de France à Jeddah. Deux semaines plus tard, un attentat visait dans la même ville une cérémonie pour l'anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918, en présence de diplomates occidentaux, notamment français, faisant deux blessés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Macron dit «assumer totalement» ses propos controversés sur les non-vaccinés :

Emmanuel Macron a affirmé vendredi assumer "totalement" ses propos controversés de mardi sur les non-vaccinés qu'il a dit avoir envie "d'emmerder" , accusant certains d'entre eux de faire de "leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan".

"On peut s'émouvoir sur des formes d'expression qui paraissent familières que j'assume totalement", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse à l'Elysée, avant d'ajouter: "Je m'émeus de la situation dans laquelle nous sommes, la vraie fracture du pays est là, quand certains font de leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2006) : VENDREDI 7 JANVIER 2022

Vendredi 7 Janvier 2022 - Deux journalistes assassinés en Haïti, nouvelle illustration de la mainmise des gangs :

Deux journalistes haïtiens ont été assassinés jeudi par un gang en périphérie de la capitale Port-au-Prince, nouvelle illustration du chaos sécuritaire dans lequel est plongé Haïti, englué dans une crise profonde six mois après l'assassinat du président Jovenel Moïse.

Wilguens Louissaint et Amady John Wesley ont été tués lors d'une fusillade dans une zone sous contrôle de bandes armées, a précisé à l'AFP l'employeur du second, Radio Ecoute FM, un média en ligne basé à Montréal, où vit une large communauté haïtienne. Un troisième journaliste qui les accompagnait lors de leur reportage, portant sur "le climat sécuritaire de la zone", a pu s'enfuir, selon la même source.

"Nous condamnons avec la dernière rigueur cet acte criminel et barbare", a réagi Francky Attis, directeur général de Radio Ecoute FM, qui dénonce également "une atteinte grave" aux droits "des journalistes d'exercer leur profession librement dans le pays".

Le média en ligne demande jeudi soir dans un communiqué aux autorités haïtiennes de "prendre leur responsabilité en vue de créer des conditions sécuritaires favorables à toutes et à tous".

Haïti est, depuis des mois, sous la coupe réglée de gangs dont l'emprise s'est largement étendue au-delà des quartiers défavorisés de Port-au-Prince. La zone de Laboule 12, où les trois journalistes s'étaient rendus jeudi, fait l'objet d'intenses combats entre plusieurs bandes armées qui veulent s'en assurer le contrôle. Le chemin qui la traverse est l'unique voie terrestre alternative pour rejoindre la moitié sud du pays, faute de pouvoir emprunter la route nationale totalement contrôlée, depuis juin, par l'un des plus puissants gangs d'Haïti.

La crise politique endémique dans ce pays pauvre des Caraïbes, encore aggravée par l'assassinat du président Jovenel Moïse il y a six mois, n'a fait que détériorer la situation sécuritaire. Au moins 950 enlèvements ont été recensés en Haïti en 2021, selon le Centre d'analyse et de recherche en droits humains, organisation basée à Port-au-Prince.

Sous-équipée face à des groupes criminels disposant d'un arsenal de guerre, la police haïtienne n'a pas organisé d'opérations d'ampleur contre les gangs depuis mars 2021.

L'impunité dont jouissent les membres des gangs révèle également la très grande faiblesse du système judiciaire haïtien, dont les enquêtes n'aboutissent qu'en de très rares occasions. Emblématique, le cas de l'assassinat, en avril 2000, du plus célèbre journaliste haïtien de l'époque, Jean Dominique, n'a toujours pas été résolu.

En juin 2021, le journaliste Diego Charles a été tué en pleine nuit alors qu’il était avec une militante politique d'opposition, elle aussi assassinée tout comme 13 autres personnes au même moment. Les auteurs de la fusillade, au coeur de Port-au-Prince, n'ont pas encore été identifiés par les forces de l'ordre.

Le photojournaliste Vladjimir Legagneur n'est lui jamais revenu d'un reportage en mars 2018 dans le quartier pauvre de Martissant, dans le sud de la capitale, aujourd'hui entièrement contrôlé par les gangs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens