Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 08:00
COLECTIVITES TERRITORIALES : LES VRAIS CHIFFRES DE L’ABSENTEISME

 

La durée moyenne des arrêts dans les collectivités territoriales est de 36 jours en 2015. Sur 100 agents, neuf sont absents toute l'année, pour raison de santé. Les absences coûtent en moyenne 2067 euros par agent employé...

«Mieux contenues en particulier sur les accidents de service et les congés de longue maladie, les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales ont poursuivi leur hausse en 2015, confirmant une croissance continue de l'absentéisme», souligne Pierre Souchon, directeur du Département Ingénierie Services de Sofaxis à l'occasion de la sortie du panorama annuel de l'absentéisme pour raison de santé dans les collectivités réalisé par le courtier de référence en assurance des collectivités territoriales.

• 9 agents sur 100 sont absents toute l'année en 2015

Toutes natures d'arrêts confondues, le taux d'absentéisme s'établit à 9,3% en 2015. Ce taux a même progressé de 26% en 8 ans.

Parmi les types d'arrêts (maladie ordinaire, maladie longue durée, maternité et accident du travail), c'est la maladie ordinaire qui concentre la part la plus importante de jours d'arrêt (41 à 47% depuis 2007). Vient ensuite la maladie longue durée puis l'accident du travail et enfin la maternité. Seules les absences pour maternité ont diminué.

• La durée moyenne des arrêts est de 36 jours en 2015

La durée moyenne d'arrêt progresse de 5% entre 2007 et 2015. Elle passe de 34 à 36 jours en huit ans et retrouve ainsi en 2015 son niveau de 2010. Pourquoi? «L'inversion de la tendance est notamment liée aux modalités statutaires de prise en charge en maladie ordinaire, qui entraînent une augmentation des arrêts courts pour cette nature d'arrêt et font baisser de ce fait la durée moyenne des arrêts», indique l'étude.

Les absences en 2015 coûtent en moyenne 2067 euros par agent employé

Le coût moyen des absences pour raison de santé en 2015 s'élève à 2067 euros par agent employé. C'est la maladie ordinaire qui en concentre la plus grande part (44 %) (malgré un coût moins élevé que la maladie de longue durée, mais c'est dû à la fréquence de ce type d'arrêt), puis la longue maladie /longue durée (30 %). L'accident du travail représente, pour sa part, 17 % du coût global, et la maternité 9 %.

• 72 arrêts pour 100 agents employés en 2015

Le nombre d'arrêts pour 100 agents employés exprime la fréquence des absences survenus sur une population étudiée. En 2015, l'absentéisme atteint 72 arrêts pour 100 agents employés.

Ce sont les arrêts en maladie ordinaire qui sont les plus fréquents (60 sur 72, soit 83%), puis les accidents du travail. Enfin les congés maternité sont les arrêts les moins fréquents (moins de 3%).

Il faut noter qu'entre 2011 et 2013, le nombre d'arrêts pour 100 agents diminue. Ceci est dû notamment à la baisse des arrêts de courte durée, qui s'explique «par la mise en place d'un jour de carence», précise l'étude qui ajoute cependant: «du fait des modifications législatives liées à la maladie ordinaire, cette tendance s'inverse en 2014 et en 2015 avec l'augmentation de la fréquence».

• 44% des agents sont absents au moins une fois dans l'année en 2015

L'exposition des agents aux absences pour raison de santé augmente de 19 % depuis 2007.

• Plus de la moitié des agents absents en maladie ordinaire ont plus de 45 ans

L'âge est probablement une des causes des absences et de leur durée. «Ainsi, les agents de 55 ans et plus s'arrêtent près de deux fois plus longtemps que ceux de 25 à 34 ans. La durée de leurs arrêts est 2,2 fois plus importante que celle de leurs collègues de moins de 25 ans», peut-on lire.

• En 2015, le taux d'absentéisme varie en fonction de la taille de la structure

En 2015, le taux d'absentéisme varie entre 6,4% pour les structures employant 1 ou 2 agents et 9,3 % pour les collectivités employant 21 à 30 agents.

• Au bout de 90 jours, l'indemnisation se fait à 50% du traitement pour un congé de maladie ordinaire

Le statut de la fonction publique territoriale confère aux agents une protection sociale limitée. Le passage à demi-traitement intervient au-delà de 90 jours cumulés sur une année pour un congé de maladie ordinaire et un an pour longue maladie, ainsi, une accumulation de petits arrêts comme un seul arrêt long peuvent générer une perte de revenu pour les agents.

 

 

Source : LeFigaro.fr  29-11-2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens