Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – point sur le Coronavirus le 23 Février au soir :

Sur fond de progression inégale des variants anglais, sud-africain ou brésilien qui inquiètent davantage les autorités sanitaires, la situation est également surveillée de près en Ile-de-France, où le taux d'incidence a encore augmenté à 277 cas pour 100.000 habitants sur sept jours samedi, contre 269 la veille, selon les chiffres de l'Agence régionale de santé (ARS).

Sur les sept derniers jours, Santé publique France a enregistré environ 140.000 nouveaux cas, contre un peu moins de 130.000 les sept jours précédents. Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés reste stable à un niveau élevé, à plus de 25.000 patients, et le nombre des malades en réanimation est repassé au-dessus de 3.400 depuis lundi, ce qui reste toutefois loin des pics de la première et de la deuxième vagues (7.000 et 4.900).

Le rythme des décès à l'hôpital semble ralentir, à 314 mardi, contre 352 et 439 les deux mardi précédents. Au total, plus de 85.000 personnes ont désormais été tuées depuis le début de l'épidémie il y a un an.

Le variant sud-africain du coronavirus a été détecté sur un Français faisant partie d'un groupe de 20 touristes déclarés positifs au Covid-19 lors de leur séjour au Costa Rica, ont annoncé mardi les autorités du petit pays d'Amérique centrale. Ce Français de 65 ans présentait des symptômes du Covid-19 le 31 janvier, a précisé le ministère costaricien de la Santé dans un communiqué. Il était arrivé au Costa Rica le 16 janvier avec un groupe de ses compatriotes.

Au total, 20 de ces touristes ont été testés positifs et six d'entre eux ont dû être hospitalisés. Seize ont guéri du virus et pu rentrer en France, mais quatre sont toujours hospitalisés au Costa Rica. Selon l'OMS, le variant sud-africain du coronavirus n'est pas plus grave que le virus originel, mais certaines études suggèrent qu'il est plus contagieux et résistant à certains vaccins.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Jean Castex en déplacement surprise à l'hôpital d'Argenteuil :

Jean Castex était en visite mardi en début de soirée au centre hospitalier d'Argenteuil (Val-d'Oise), afin de constater la "mobilisation des soignants" mais aussi la "tension" du système en raison de l'épidémie de coronavirus, a constaté un journaliste de l'AFP. Le chef du gouvernement est arrivé vers 19H15 dans cet établissement qui fait partie d'un groupement de cinq hopitaux entre le sud du Val-d'Oise et le nord des Hauts-de-Seine, à l'ouest de la capitale. Il doit notamment y visiter les services d'urgences, où 70 lits sont occupés par des patients Covid, et ceux de réanimation, quasiment intégralement dédiés aux malades de l'épidémie.

Le Premier ministre a échangé avec le personnel soignant. Il devait le féliciter de sa "mobilisation" mais aussi évoquer avec lui la "tension" actuelle liée la situation épidémique, indique l'entourage de M. Castex. A l'hôpital d'Argenteuil - la troisième ville la plus peuplée d'Île-de-France -, quelque 70 lits sont consacrés à l'hospitalisation des malades du Covid-19, contre 240 en mars et avril 2020, au plus fort de la première vague.

"Ça augmente doucement, mais sûrement", a répondu Catherine Le Gall, la cheffe des urgences, au Premier ministre qui l'interrogeait sur les flux Covid des derniers jours. Le taux d'incidence du Covid-19 a légèrement augmenté en Île-de-France, avec 277,2 cas pour 100.000 habitants selon des chiffres de l'Agence régionale de santé transmis mardi, contre 269,7 la veille. Le directeur de l'établissement, Bertrand Martin, a plaidé pour que l'on rende le vaccin obligatoire. Selon lui, le nombre de doses disponibles n'est "pas le sujet".

Il a invité le chef du gouvernement à se faire vacciner, car "un Premier ministre covidé nous porterait tous préjudice". En réponse, M. Castex a expliqué le dilemme pour lui, car il ne veut pas donner l'impression de bénéficier d'"un passe droit".

Quelque 5.055 patients Covid sont hospitalisés dans la région (5.030 la veille), dont 798 en réanimation (782). Des regains localisés de l'épidémie ont conduit l'exécutif à ordonner lundi des confinements durant le week-end dans les Alpes-Maritimes. D'autres "mesures de freinage", sont attendues à Dunkerque, en concertation avec les élus locaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – 10 millions de vues pour leur vidéo :

McFly et Carlito réussissent le défi d'Emmanuel Macron : La vidéo sur les gestes barrières contre le covid-19 des Youtubeurs McFly et Carlito a réuni plus de 10 millions de vues en deux jours, un objectif que leur avait fixé Emmanuel Macron.

Défi relevé. Il n'a fallu que deux jours à McFly et Carlito pour atteindre les 10 millions de vues pour leur clip «Je me souviens», publié dimanche. Mercredi matin, celui-ci affichait plus de 10,9 millions de vues. Le chiffre avait été fixé par Emmanuel Macron, qui avait également soufflé le thème aux duo de Youtubeurs.

Le président de la République leur avait demandé une vidéo appelant les quelques 6,36 millions d'abonnés des deux comparses sur Youtube à respecter les gestes barrières contre le covid-19. Si celle-ci atteignait les 10 millions de vues, Emmanuel Macron a promis que David Coscas et Raphaël Carlier, de leurs vrais noms, pourraient tourner un concours d'anecdotes avec lui à l'Elysée. L'argent généré par la vidéo reversé dans des épiceries pour les étudiants

Les deux Youtubeurs ont finalement sorti le clip «Je me souviens». Avec humour et autodérision, ils se mettent dans la peau de deux personnes qui ne respectent pas les conseils sanitaires comme l'utilisation du gel hydroalcoolique, le port du masque, l'aération des pièces... «Si on veut retrouver ces sensations d'hier, il faut appliquer les gestes barrières», chantonne le duo dans des paysages enneigés avant de lancer au président de la République : «Je te promets Manu, je vais faire gaffe pour mes enfants et pour la France». A la fin, le clip est interrompu par deux faux policiers très pessimistes à cause de l'arrivée des variants du virus qui verbalisent les deux comparses pour non-port du masque.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – ONU : Macron soutient l'idée d'un "envoyé spécial pour la sécurité climatique" :

Emmanuel Macron a appuyé mardi l'idée allemande de nommer "un ou une envoyée spéciale pour la sécurité climatique" lors d'une visioconférence des dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU, en soulignant qu'un "échec sur le front du climat saperait les efforts de prévention des conflits".

Plaidant durant son allocution pour une "unité retrouvée du Conseil de sécurité", le président français a adressé un clin d'oeil à l'ex-secrétaire d'Etat démocrate John Kerry, nouvel envoyé spécial américain pour le climat, qu'il a qualifié de "résistant durant les quatre années" de la présidence américaine républicaine de Donald Trump.

Le président français a insisté sur "le lien entre climat et sécurité" qu'il a jugé "complexe et indéniable, en quelque sorte inexorable", en plaidant pour "un multilatéralisme efficace" de l'ensemble des membres du Conseil de sécurité pour "la santé" et la "stabilité de notre planète".

"Sur les 20 pays les plus touchés par les conflits dans le monde, 12 font également partie des pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques", a souligné M. Macron, au cours de cette session dédiée au climat qui se tient quelques jours après le retour formel des Etats-Unis dans l'accord de Paris pour limiter le réchauffement de la planète. "Un échec sur le front du climat saperait les efforts de prévention des conflits et de consolidation de la paix", a poursuivi le président français, en estimant que les phénomènes extrêmes liés au réchauffement climatique vont se multiplier et s’aggraver, avec leur lot d’insécurité et de guerres

Appelant les 15 membres du Conseil à "se saisir de ces enjeux", il a jugé que la nomination "d'un ou d’une envoyée spéciale pour la sécurité climatique pourrait être opportune pour coordonner (l)es efforts" par exemple en cas de catastrophe climatique, ou pour doter "les petits producteurs de mécanismes d’assurance qui leur permettront de redémarrer une activité économique rapidement après un désastre". "Et je ne verrai que des avantages à ce que le Secrétaire général (de l'ONU) fasse rapport chaque année au Conseil de sécurité sur l’impact du climat sur la sécurité internationale, pour anticiper, nous alerter, nous faire des recommandations, et nous permettre de jouer notre rôle", a complété M. Macron.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – La ZAD du Triangle de Gonesse évacuée sans heurt :

La zone à défendre (ZAD) du Triangle de Gonesse (Val-d'Oise) a été évacuée mardi sans heurt au moyen d'un important dispositif policier déployé sur ce site occupé depuis dix-sept jours pour protester contre la création d'une future gare de métro du Grand Paris, a appris l'AFP auprès des militants.

Vingt-cinq personnes ont été placées en garde à vue pour "occupation illégale du terrain" au commissariat de Cergy-Pontoise, a indiqué une source policière. Ils ont fait l'objet d'un rappel à la loi, poursuit cette source. "Il n'y a pas eu de violence ni d'affrontement" entre la trentaine d'occupants et les forces de l'ordre venues en nombre, avait expliqué mardi matin Bernard Loup, le président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), qui n'est pas à l'origine de cette occupation illégale mais l'a activement soutenue. "Les CRS sont arrivés vers 6H00, on est cernés, ils ont envahi la ZAD", avait aussi témoigné à l'AFP un militant sur place.

Depuis le 7 février, une poignée de citoyens - et jusqu'à une centaine les week-ends - occupaient ce terrain sur lequel ont été construites des cabanes de fortune. Ils défendent un projet agricole alternatif et dénoncent l'artificialisation de ces terres jugées fertiles, qui doivent accueillir la future gare de la ligne 17 du Grand Paris Express, ainsi qu'une éventuelle zone d'activités aux contours encore flous. Vendredi, le tribunal de Pontoise avait ordonné l'évacuation sans délai du terrain, propriété de l’Établissement public foncier d'Ile-de-France (EPFIF).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Un Nord-Coréen réussit à nager jusqu'au Sud sans se faire repérer :

Un Nord-Coréen est parvenu à atteindre le Sud en nageant pendant six heures pour contourner une des frontières les plus militarisées au monde, a annoncé mercredi un responsable sud-coréen, une audacieuse odyssée qui pointe aussi les carences de la surveillance de Séoul.

L'exploit a suscité un déluge de critiques au sein de l'opposition et des médias sud-coréens, effondrés de découvrir que le fugitif n'ait pas été repéré par les militaires sud-coréens, alors qu'il était apparu plusieurs fois sur des caméras de sécurité et que son passage avait même déclenché des alarmes.

Et lorsque sa présence a finalement été signalée, il a fallu trois heures pour arrêter cet homme, qui avait enfilé une combinaison de plongée et des palmes pour contourner la Zone démilitarisée (DMZ). L'homme, âgé selon les médias d'une vingtaine d'années, a touché terre au nord de Goseong, une ville de la côte Est.

"Il a vraisemblablement nagé pendant environ six heures, vêtu d'une veste matelassée sous sa combinaison de plongée et portant des palmes. Ses habits l'ont aidé à rester au chaud et à le maintenir à flot", a déclaré un responsable de l'état-major interarmes cité par l'agence sud-coréenne Yonhap, qui n'a pas précisé son nom.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – En Birmanie, pressions croissantes sur la junte et poursuite des manifestations :

La junte birmane était plus que jamais sous pression mardi avec une condamnation du G7 au lendemain de l'adoption par les Etats-Unis et l'Union européenne de nouvelles sanctions et de manifestations parmi les plus massives depuis le coup d'Etat du 1er février.

Ces trois dernières semaines, les généraux n'ont pas cessé d'intensifier le recours à la force afin d'affaiblir la mobilisation en faveur de la démocratie en Birmanie, où des centaines de milliers de personnes les ont malgré cela une nouvelle fois défiés lundi en descendant dans les rues. Un mouvement de contestation qui s'est poursuivi mardi, même si à Rangoun, la principale ville et la capitale économique, il a été d'une ampleur moindre que les jours précédents.

"Les militaires ont toujours gagné en faisant usage de leurs armes et je n'aime pas ça du tout", a lâché un des manifestants, Chan Mya, avant d'ajouter : "Nous détestons ça et nous continuerons à protester et à exprimer ce que nous ressentons de manière pacifique".

Jusqu'à présent, trois personnes ont été tuées pendant des manifestations et un homme qui patrouillait pour éviter des arrestations massives dans son quartier, à Rangoun, a été abattu. "L'utilisation de balles réelles contre des personnes non armées est inacceptable", ont réagi mardi dans un communiqué les ministres des Affaires étrangères du G7, qui regroupe sept des plus grandes puissances de la planète (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Canada, France, Japon, Italie), également signé par l'Union européenne.

"Quiconque répond à des manifestations pacifiques par la violence doit en être tenu pour responsable", ont-ils mis en garde, appelant les forces de sécurité birmanes à "faire preuve de la plus grande retenue".

Dans la nuit de lundi à mardi, les Etats-Unis avaient annoncé des sanctions contre deux responsables supplémentaires de la junte qui a renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, le général Maung Maung Kyaw, à la tête de l'armée de l'air, et le général Moe Myint Tun. Des mesures similaires avaient déjà été prises par Washington il y a dix jours, visant en particulier le chef des putschistes, le général Min Aung Hlaing. "Nous ne faiblirons pas dans notre soutien au peuple birman", a prévenu le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Au Japon, l'ancien protégé de Carlos Ghosn témoigne :

 Ancien directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa a témoigné mercredi au procès de Greg Kelly, l'ex assistant du patron déchu de l'Alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, qui avait fui le Japon fin 2019.

Hiroto Saikawa, l'ancien protégé de Carlos Ghosn qui s'était publiquement retourné contre son mentor après l'arrestation de celui-ci en novembre 2018, a témoigné mercredi lors du procès à Tokyo de l'ancien responsable juridique de Nissan, Greg Kelly. Avec la fuite de Carlos Ghosn au Liban fin 2019 avant le début de son procès au Japon pour malversations financières, seul son ancien assistant américain Greg Kelly, 64 ans, est jugé au pénal depuis septembre dernier.

Greg Kelly est accusé d'avoir illégalement et sciemment omis de mentionner dans les rapports boursiers de Nissan de 2010 à 2018 une rémunération d'environ 9,2 milliards de yens (73 millions d'euros) que Carlos Ghosn était censé toucher ultérieurement.

Depuis le début de ce procès, les audiences passent au peigne fin les divers moyens avec lesquels Carlos Ghosn cherchait, selon ses accusateurs, à contourner une loi japonaise renforçant à partir de 2010 la transparence sur la rémunération des patrons.

Vêtu d'une costume sombre et d'une cravate violette, Hiroto Saikawa, 67 ans, a déclaré mercredi que Carlos Ghosn ne goûtait guère à ces règles et les avaient critiquées lors d'une réunion en présence d'autres responsables de Nissan, les qualifiant de «mauvais système».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Enquête sur les finances de Donald Trump : le procureur s’intéresse aussi à Donald Jr :

L’enquête du procureur de Manhattan serait-elle plus étendue que prévu ? Selon le «Daily Beast», les enquêteurs chargés de faire toute la lumière sur les versements effectués en échange de leur silence à deux maîtresses présumées de Donald Trump durant la campagne 2016 s’intéresseraient également à la gestion de la Trump Organization, confiée à Donald Trump Jr et son frère Eric après la victoire de leur père à l’élection. Ils se concentreraient également sur Allen Weisselberg, directeur financier de l’entreprise depuis des années, mais le magazine américain n’a pas donné de précision sur les détails des investigations concernant l’aîné de l’ancien président, devenu un favori de l’électorat conservateur et qui pourrait bien briguer un mandat politique lors des prochaines élections.

Les paiements au profit de Stormy Daniels et Karen McDougal, réalisés par l'ancien avocat personnel du milliardaire Michael Cohen, risquent d'être considérés comme une infraction aux lois sur le financement de campagne. Cette enquête ouverte il y a deux ans contrarie Donald Trump, surtout depuis que la Cour suprême a, à deux reprises, autorisé le procureur de Manhattan Cyrus Vance à accéder à ses déclarations fiscales et bancaires. L’ancien président, privé de ses comptes sur les réseaux sociaux, a fustigé la décision de la plus haute instance du pays dans un communiqué : «La Cour suprême n’aurait jamais dû laisser cette "expédition" se poursuivre, mais elle l’a fait. C’est quelque chose qui n’est jamais arrivé à un président avant, c’est insufflé par les démocrates dans un lieu totalement démocrate, la ville et l’Etat de New York, complètement contrôlé et dominé par un de mes ennemis connus, le gouverneur Andrew Cuomo.» «C’est du fascisme, pas de la justice», a-t-il écrit, répétant une nouvelle fois le mensonge selon lequel il aurait perdu l’élection présidentielle à cause d’une fraude électorale massive.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Accusations de viols et agressions sexuelles :

Gérard Depardieu "conteste fermement" : Le 16 décembre dernier, Gérard Depardieu a été mis en examen pour deux viols et agressions sexuelles dont l'accuse une jeune actrice. Des accusations que le comédien «conteste fermement», a fait savoir son avocat Hervé Temime à de France Inter. Ce dernier regrette que cette mise en examen ait été rendue publique. «Nous étions dans une situation assez exceptionnelle où, pendant deux mois, aucune information n'avait filtré. C'était une bonne chose, car la justice n'a pas à être rendue sur la place publique», a ajouté le conseil qui précise que son client doit pour l'heure «être considéré comme présumé innocent». C'est l'AFP qui a relaté la première cette mise en examen, mardi 23 février.

Les faits reprochés à Gérard Depardieu remonteraient aux 7 et 13 août 2018. La victime présumée affirme avoir été violée et agressée sexuellement à deux reprises par l'acteur de 72 ans, un ami de ses parents qu'elle connaît depuis l'enfance, dans son appartement du VIème arrondissement de Paris. Elle a déposé plainte fin août de la même année.

Celle-ci a dans un premier temps été classée sans suite par le parquet de Paris avant que l'enquête ne soit rouverte par un juge d'instruction, qui considère qu'il y avait assez «d'indices graves ou concordants» pour mettre en examen Gérard Depardieu. Ce dernier a été laissé libre et sans contrôle judiciaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Hospitalisation du Prince Philip: les précisions de Buckingham Palace :

Le prince Philip ne va pas sortir tout de suite de l’hôpital. Juste une semaine après que l’époux de la reine Elizabeth II ait été admis au King Edward VII's Hospital à Londres, après s’être «senti mal», Buckingham Palace a donné des précisions sur son état de santé, ce mardi 23 février 2021. Comme le rapporte la «BBC», il a été indiqué que le duc d’Edimbourg, âgé de 99 ans, était traité pour une «infection». Révélant qu’il était «comfortable» (un terme anglais qui signifie que son état reste stationnaire) et qu’il «répondait au traitement», le Palais a ajouté qu’il devrait rester à l’hôpital «plusieurs jours».

Le média britannique cite également le plus jeune des quatre enfants du couple royal, le prince Edward. Interrogé par «Sky News», celui-ci a déclaré que son père se sentait «beaucoup mieux» et qu’il appréciait les «charmants messages» du public. Selon le comte de Wessex, le prince Philip aurait «hâte de sortir». «Ce qui est la chose la plus positive, alors nous croisons les doigts», a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – Covid: situation "très préoccupante dans une dizaine de départements", selon Attal :

La situation dans la lutte contre le Covid-19 "se dégrade" et "est très préoccupante dans une dizaine de départements", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l'issue du conseil des ministres. Cette dégradation "impose des mesures rapides et fortes", a précisé le porte-parole, en indiquant que le Premier ministre Jean Castex tiendrait une conférence de presse jeudi. "Certains territoires imposent même des décisions, des mesures rapides et fortes face aux risques imminents devant nous", a insisté Gabriel Attal.

"Nous l'avions montré la semaine dernière en Moselle, nous l'avons montré ce week-end dans les Alpes-Maritimes : dès que la situation l'impose, nous n'hésitons pas à prendre des mesures et des décisions rapides et fortes, mais pour des décisions efficaces". Le porte-parole du gouvernement a notamment rappelé que le ministre de la Santé Olivier Véran doit se rendre mercredi après-midi à Dunkerque, où le taux d'incidence a dépassé les 900 cas pour 100.000 habitants (la moyenne nationale s'établit à 105, le seuil d'alerte étant à 50).

Dans le Nord, des décisions de restrictions de déplacement, à l'image d'un confinement les samedis et dimanche, tel qu'appliqué dans les Alpes-Maritimes, sont notamment attendues dans les prochaines heures. "Nous pourrons le faire dans d'autres territoires si cela s'avérait nécessaire", a indiqué M. Attal. "Notre ligne de conduite n'a pas changé : d'abord des ripostes ciblées, des mesures de freinage précises et les étendre si cela est nécessaire", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1732) : 24 FEVRIER 2021

Mercredi 24 Février 2021 – En 2020, la chute du TGV a plombé la SNCF :

La fin du mouvement de grève contre la réforme des retraites et surtout la pandémie ont laissé des traces dans les résultats financiers de la SNCF pour 2020. Son chiffre d’affaires, de 30 milliards d’euros, recule de 5 milliards (-14%) par rapport à 2019. Celui du TGV accuse un véritable plongeon, avec une baisse de 54% causée par la réduction brutale du trafic. Et pourtant, pour le P-DG Jean-Pierre Farandou, ces chiffres spectaculaires ne disent pas tout de la «capacité de résilience» du groupe ferroviaire. «C’est une mauvaise année, le groupe a souffert de la crise, mais il ne s’est pas effondré», a-t-il noté lors de la présentation des résultats, mercredi après-midi. «Ce gros paquebot de 270 000 salariés a su régater comme un petit navire et ce par période de gros temps», s'est-il félicité.

Le choix des autorités organisatrices de transport -les régions, notamment- de maintenir l’offre de services a limité les pertes pour les Transilien et TER. «Le risque recette est largement pris par les autorités organisatrices», a souligné Jean-Pierre Farandou. De quoi jouer le rôle d'«amortisseur» en période de crise. Autre point fort salué par le patron de la SNCF : la filiale logistique Geodis, portée notamment par l’essor de l’e-commerce, progresse de 4,5%.

Face à la crise, «nous ne sommes pas restés sans rien faire», a rappelé Laurent Trevisani, directeur général délégué stratégie et finances. «Nous avons mis très vite un plan d'économie dès le mois d'avril», a-t-il insisté. Ces mesures d’économies inédites ont atteint 2,5 milliards d’euros, permettant de contenir les pertes au second semestre 2020. Sur l'ensemble de l'année, les pertes nettes s'élèvent à 3 milliards d’euros. Un niveau très supérieur à celles enregistrées en 2019 (801 millions d'euros), année déjà lourdement plombée par le mouvement de grève de décembre contre la réforme des retraites. La SNCF a toutefois bien mieux résisté à la pandémie que d'autres acteurs des transports. Air France-KLM, par exemple, a enregistré en 2020 une baisse de 59% de son chiffre d'affaires et une perte de 7,1 milliards d'euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens