Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Frappe russe contre la tour de télévision de Kiev: RSF saisit la Cour pénale internationale :

L'association Reporters sans frontières (RSF) a annoncé samedi saisir la Cour pénale internationale (CPI) après la frappe mardi d'un missile russe contre la tour de télévision de Kiev, dénonçant "un crime de guerre". "Le 4 mars, RSF a déposé plainte auprès du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes de guerre commis par les forces russes en Ukraine. Depuis le début de l’agression de l’Ukraine le 24 février, l’armée russe a bombardé délibérément plusieurs antennes de télévision à travers le pays", écrit l'organisation dans un communiqué.

Mardi, au sixième jour de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, un missile russe a "touché" des équipements de cette tour, qui est située non loin de Babi Yar, un ravin où les nazis ont tué par balles plus de 30.000 juifs en deux jours en 1941. Cet endroit est aujourd'hui un lieu de mémoire important. La frappe a fait cinq morts.

Selon RSF, qui cite son partenaire local IMI, "au moins trois autres tours de radiotélévision ont été ciblées par des bombardements, à Korosten, Lysychansk et Kharkiv et deux antennes de radiodiffusion ont stoppé leur émission après que les militaires russes en ont pris le contrôle, à Melitopol et Kherson". "Bombarder délibérément de nombreuses infrastructures de médias comme des antennes de télévision, constitue un crime de guerre et démontre l’ampleur de l’offensive lancée par Poutine contre le droit à l’information", affirme Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), cité dans le communiqué.

Mercredi soir, le procureur de la Cour pénale internationale a annoncé "l'ouverture immédiate" d'une enquête sur la situation en Ukraine, où seraient perpétrés des crimes de guerre, après avoir reçu le feu vert de 39 États parties de la CPI. Créée en 2002, la CPI, dont le siège est à La Haye, a été investie en tant que tribunal international indépendant pour juger les individus accusés de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité. La Russie a envahi l'Ukraine le 24 février et mène la guerre sur tout le territoire en pilonnant les grandes villes. Plus de 1,2 million de personnes ont déjà fui le pays, selon l'ONU.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Cédric O inquiet de possibles cyberattaques russes en France :

La guerre physique, économique et maintenant numérique ? Le secrétaire d'état chargé du numérique, Cédric O, a déclaré samedi matin sur France Info être inquiet de possibles cyberattaques de la part de la Russie en France . «Il y a des cyberattaques en Ukraine. Sur le reste du continent européen, c'est une crainte qu'on a toujours. On a augmenté notre niveau d'alerte», a-t-il déclaré. Il a toutefois précisé que «pour l’instant», ces attaques restent «limitées». «Le seul exemple que l'on voit en ce moment, c'est un problème qui touche un opérateur de satellites, qui sert quelques milliers de Français pour la connexion satellitaire. Un certain nombre de modems ne marchent pas», a encore expliqué Cédric O.

Vendredi, Orange a fait savoir que «près de 9 000 abonnés» d’un service internet par satellite de sa filiale Nordnet, en France, sont privés d’internet à la suite d’un « cyber-événement » survenu le 24 février au sein de Viasat, un opérateur de satellite américain dont il est le client. Eutelsat, maison mère du service d'internet par satellite bigblu, a également confirmé vendredi soir qu'environ un tiers des 40.000 abonnés de bigblu en Europe (Allemagne, France, Hongrie, Grèce, Italie, Pologne) était affectés par la panne sur Viasat.

«Depuis quelques jours, peu après le début des opérations, nous avons eu un réseau satellitaire qui couvre notamment l'Europe et notamment l'Ukraine qui a été victime d'une attaque cyber, avec des dizaines de milliers de terminaux qui ont été rendus inopérants immédiatement après cette attaque», a fait savoir jeudi le général Michel Friedling, qui dirige le commandement français de l'Espace.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Dans Tcherniguiv vidée par les bombes russes, quelques heures pour partir ou mourir :

Tcherniguiv, ville clé du nord sur le chemin de l'incursion de la Russie vers Kiev, située à 120 kilomètres de la capitale, a tenu sept jours avant d'être détruite par les Russes.

A chaque rafale de vent, des pans de murs, des bouts de meubles et des bris de verre se décrochent pour s'écraser au pied de ce qu'il reste des tours du centre de Tcherniguiv, éventrées la veille par un bombardement russe. Les yeux rivés au sol, Sergei slalome pour les éviter, son sac de nourriture pour chat collé comme un bouclier sur sa poitrine

"Il y avait des corps partout au sol. Ils faisaient la queue pour la pharmacie là ici et ils sont tous morts", témoigne dans un souffle ce survivant encore complètement désorienté par le hurlement continu des sirènes, avertissement d'une frappe imminente. Tcherniguiv, ville clé du nord sur le chemin de l'incursion de la Russie vers Kiev, située à 120 km de la capitale, a tenu sept jours.

Au huitième, les forces russes ont montré qu'il ne s'agissait plus de livrer bataille, ou d'accentuer la pression, mais d'écraser la ville, convoquant les images de désolation plus vues depuis Grozny en Tchétchénie et 1995. Jeudi midi, les jets russes, lancés depuis le Bélarus tout proche, se sont mis à vrombir, d'abord de loin, puis de plus en plus près.

Arrivés au-dessus du quartier résidentiel où se situait aussi une clinique, ils ont lâché une pluie de petits engins à hélices, virevoltant dans le ciel, des bombes à sous munitions, témoigne auprès de l'AFP un habitant, Serhiy Bludnyy, qui a collecté des restes, corroborant de nombreuses images de la frappe publiées sur les réseaux sociaux.

Le raid de moins de dix minutes sur ce quartier encore densément peuplé et sur deux écoles voisines servant de base arrière aux soldats a fait 47 morts, l'une des frappes les plus meurtrières depuis le début de la guerre, le 24 février dernier. "Mais que veulent ces connards ?!" lâche le survivant, Serhiy Bludnyy, 48 ans, quand le grondement terrifiant des bombardiers fend de nouveau l'air.

L'armée russe, qui a déjà percé au nord-est depuis Soumy, tente d'opérer par la prise de Tcherniguiv la jonction avec l'axe offensif russe du nord, déjà présent aux abords de Kiev.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Pour Marine Le Pen, Marion Maréchal est la «bouée de sauvetage» de Zemmour :

Marine Le Pen a estimé samedi que sa nièce et ancienne députée du FN Marion Maréchal, qui doit rallier dimanche Éric Zemmour, était devenue la "bouée de sauvetage" de la campagne de son rival, qui est en train de "s’effondrer". "Ils en espèrent beaucoup. La pauvre Marion est transformée en sorte de bouée de sauvetage d’une campagne qui est en train de s’effondrer sur elle-même", a déclaré la candidate du RN lors d’un point presse en marge d’un déplacement dans le Gard. "C’est dommage parce qu’elle mérite mieux que ça", a-t-elle tranché.

La candidate d’extrême droite a aussi dit qu’elle ne "comprenait même pas" les propos d’Eric Zemmour, qui a dit vendredi que la guerre en Ulkraine "détournait l'attention des sujets majeurs pour la France", alors que ce conflit, selon Mme Le Pen, "a fait émerger des sujets (…) essentiels, le sujet de notre indépendance alimentaire" et de "notre indépendance énergétique". "Il faut y faire face (à la guerre) mais il faut continuer, ce que nous faisons d’ailleurs, à parler de l'intégralité des sujets du quotidien des Français", a insisté la candidate qui a fait du pouvoir d'achat un axe de sa campagne. Marine Le Pen s’était auparavant longuement promenée sur la plage du Boucanet au Grau-du-Roi pour admirer des manadiers de Camargue qui emmenaient sur leurs chevaux des taureaux vers les arènes. Elle a salué cette "tradition" locale et défendu les indépendants, ces "petits (qui) sont de plus en plus en difficulté", dans un "monde fait pour les gros et par les gros".

Interpellée sur la plage par une retraitée, Nadia, qui lui demandait si c'était "normal qu’il (Poutine) fasse plein de morts" en Ukraine, elle a repondu qu’il fallait "garder l’espoir" de "ramener à la raison" le président russe, qui l’avait reçu lors de la présidentielle en 2017. "Déjà on peut accueillir les femmes et les enfants qui fuient" la guerre, "l’important c'est d’obtenir la paix", a-t-elle ajouté. Lors du point presse Marine Le Pen a redit son opposition à la livraison d’armes à l’Ukraine opérée notamment par la France et qu’il fallait "tout miser" sur la diplomatie. Elle a ajouté qu’il fallait aussi "réfléchir à des sanctions" mais qu'elles ne devaient pas conduire à "l'effondrement économique" de la France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Procès du 13-Novembre: une association de victimes demande la diffusion d'images du Bataclan :

L'association Life for Paris, partie civile au procès des attentats du 13-Novembre , a demandé à la cour la diffusion à l'audience de nouvelles images et d'autres extraits sonores du massacre du Bataclan, a appris l'AFP samedi auprès de son président, confirmant une information de France Inter. Dans un courrier adressé vendredi soir au président de la cour d'assises spéciale de Paris et communiqué aux parties, Life for Paris demande que soient diffusées "le moment venu" des photos issues des constatations réalisées par les enquêteurs au Bataclan, ainsi que des extraits d'un enregistrement audio de la tuerie.

Ces images, sélectionnées par l'association, montrent notamment les corps des victimes après l'évacuation des blessés ainsi que les traces de sang à l'intérieur de la salle de spectacles. "Ce ne sont que des images prises de loin, il n'y a aucun gros plan", a assuré à l'AFP le président de Life for Paris, Arthur Dénouveaux. "Cela nous paraît indispensable. Ce procès, sans que ces images-là ne soient montrées, ça n'a pas de sens", a-t-il expliqué. Précaution rare, la cour a jusque-là refusé de diffuser des images pouvant "inutilement choquer".

Mais après les cinq semaines de témoignages des parties civiles , notamment des rescapés des attaques qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis, dont 90 au Bataclan, M. Dénouveaux avait déjà exprimé son souhait de montrer plus d'"images difficiles". "On va y réfléchir. J'avoue que je me suis aussi posé la question au cours des débats", lui avait répondu fin octobre le président de la cour Jean-Louis Périès. Il avait ensuite diffusé un court extrait sonore de l'attaque du Bataclan, dans lequel on entend notamment les revendications des assaillants. Dans son courrier, Life for Paris demande la diffusion d'une "petite dizaine de minutes" supplémentaires de cet enregistrement d'un dictaphone resté allumé et qui a capté l'intégralité de l'attaque, pour faire entendre notamment au procès l'un des otages parler à la police, ainsi que l'assaut final. Ouvert le 8 septembre, le procès doit s'achever fin juin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Grand remplacement : un fantasme plus qu'une menace :

Dans son nouvel essai, le démographe Hervé Le Bras démonte le mythe du grand remplacement.

« Il n’y a pas de grand remplacement », démontre le démographe Hervé Le Bras. Ce « curieux fantasme » reposerait, selon ce chercheur émérite à l’Ined, sur des projections chimériques et une manipulation des chiffres née aux lendemains de la guerre de 1870 et poursuivie depuis lors. « Une fable efficace, fausse, imagée, travaillant la peur. »

À l’en croire, l’immigration connaît en réalité une étonnante stabilité : 6,5 % d’étrangers en France en 1936, 7,5 % en 2020. Notre proportion d’étrangers demeure inférieure à la moyenne européenne, soit 7,6 %, derrière l’Allemagne et ses 12,5 %. Si l’accroissement demeure à cette valeur, la France comptera, en 2050, 7,1 millions d’immigrés pour une population de 74 millions d’habitants. « Les conditions démographiques d’un prochain remplacement de la population française ne sont absolument pas réunies », calcule l’expert, mais « détruire un tel édifice fantasmatique sera difficile ».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Attentat dans une mosquée de Peshawar : le bilan monte à 62 morts :

L'attentat-suicide commis dans une mosquée chiite de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan et revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI), a fait 62 morts, selon un nouveau bilan annoncé samedi la police. Elle a par ailleurs diffusé les images d'une caméra de vidéo-surveillance de l'attaque montrant un homme, portant un vêtement traditionnel composé d'un pantalon ample et d'une tunique longue et ample, tirer sur deux policiers à l'entrée principale de la mosquée dans le quartier de Risaldar.

L'homme a ensuite fait exploser une ceinture d'explosifs remplie de roulements à billes qui ont traversé le bâtiment, bondé de personnes, quelques instants avant le début des prières du vendredi. L'organisation EI a revendiqué cette attaque. "Il y a sept corps méconnaissables, dont deux pieds amputés, que nous pensons être ceux du kamikaze", a déclaré à l'AFP Muhammad Ijaz Khan, responsable de la police de Peshawar. "Nous essayons d'établir l'identité de l'auteur de l'attentat à partir de tests ADN". M. Ijaz a indiqué que parmi les 62 victimes se trouvent sept enfants de moins de 10 ans.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis 2018, lors d'un meeting électoral à Mastung, dans la province du Baloutchistan (sud-ouest), qui avait fait 149 morts et avait été revendiqué par l'EI. M. Ijaz a indiqué que les autorités vérifiaient les données biométriques des personnes qui ont récemment traversé la frontière pakistanaise depuis l'Afghanistan, où les groupes terroristes ont déjà planifié des attaques.

Peshawar, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec l'Afghanistan, a été ravagée par des attentats quasi-quotidiens pendant la première moitié des années 2010, mais la sécurité s'y était grandement améliorée ces dernières années. Ces derniers mois, la ville avait surtout connu des attaques ciblées visant d'abord les forces de sécurité. Les chiites au Pakistan ont par le passé été visés par le groupe EI. Sa branche régionale, l'Etat islamique-Khorasan (EI-K), a revendiqué de nombreuses attaques dans le pays ces dernières années, comme l'assassinat au début 2021 de dix mineurs hazaras, ethnie de confession chiite, au Baloutchistan.

En outre, le Pakistan est confronté depuis quelques mois au retour en force du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), les talibans pakistanais, galvanisés par l'arrivée au pouvoir des talibans afghans en août en Afghanistan. Le TTP, un mouvement distinct de celui des nouveaux dirigeants afghans mais qui partage avec lui des racines communes, a revendiqué plusieurs attaques depuis le début de l'année.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Baisse des décès en France, pression à Hong Kong… le point sur le coronavirus

La situation en France

Moins de contaminations, moins de personnes en soins critiques et moins de morts : la vague de Covid-19 continue sa lente décrue, selon les données quotidiennes des autorités sanitaires publiées vendredi, à 10 jours de la levée de l'essentiel des restrictions sanitaires.

Au cours des dernières 24 heures, 57.789 nouveaux cas ont été enregistrés, selon l'agence Santé publique France, contre 60.225 la veille. Avec ce chiffre, la moyenne sur sept jours, qui donne une idée de l'évolution réelle de l'épidémie, décline à 52.173 cas, contre 63.131 cas il y a sept jours.

Hong Kong sous pression

Le fonctionnement des services judiciaires est suspendu pour un mois à Hong Kong, qui a enregistré plus de 50.000 nouveaux cas de Covid-19 pour le troisième jour consécutif, ont annoncé les autorités vendredi.

La plupart des audiences prévues entre le 7 mars et le 11 avril seront ajournées, de manière à "trouver un équilibre entre les considérations de santé publique et la bonne administration de la justice", a précisé la communication des services judiciaires.

L'épidémie a atteint son pire niveau ces derniers jours, submergeant les hôpitaux et mettant à mal la stratégie "zéro Covid" du gouvernement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - En Ukraine, l'évacuation de Marioupol «reportée» pour non-respect du cessez-le-feu :

L'évacuation des habitants de Marioupol, port stratégique du sud-est de l'Ukraine encerclé par les forces russes et leurs alliés, a été reportée à cause de multiples violations russes du cessez-le-feu, a accusé samedi la mairie.

L'évacuation des habitants de Marioupol, port stratégique du sud-est de l'Ukraine encerclé par les forces russes et leurs alliés, a été reportée à cause de multiples violations russes du cessez-le-feu, a accusé samedi la mairie. L'évacuation des civils, qui devait commencer en fin de matinée, "est reportée pour des raisons de sécurité", car les forces russes "continuent de bombarder Marioupol et ses environs", a déclaré la municipalité sur Telegram. Celle-ci a appelé les civils qui s'étaient rassemblés aux points de sortie de la ville à "regagner les abris". "Des négociations sont en cours avec la Russie pour établir un (cessez-le-feu) et assurer la mise en place d'un couloir humanitaire", a-t-elle ajouté.

Samedi matin, le ministère russe de la Défense avait annoncé l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu à 07H00 GMT pour permettre aux civils de Marioupol et de Volnovakha, une localité à 60 km au nord, de partir. De son côté, Moscou a affirmé avoir respecté le cessez-le-feu et a accusé les "nationalistes" ukrainiens d'empêcher les civils de quitter les villes encerclées, comme Marioupol, et de profiter de la trêve pour consolider leurs défenses.

"A Volnovakha et Marioupol, des couloirs humanitaires ont été ouverts quotidiennement, mais les (Ukrainiens) ont catégoriquement empêché toute tentative des civils de partir en direction du territoire de la Russie", a assuré le général russe Mikhaïl Mizintsev, le chef du Centre de contrôle de la défense nationale. Il a aussi accusé les forces ukrainiennes d'utiliser les civils et les ressortissants étrangers se trouvant encore dans plusieurs villes en tant que "boucliers humains".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Emmanuel Macron «extrêmement préoccupé des risques» pour la sécurité nucléaire :

Emmanuel Macron est "extrêmement préoccupé des risques" sur la sécurité nucléaire "qui résultent de l’invasion russe" et "va proposer dans les prochaines heures (...) des mesures concrètes afin d’assurer" la sécurité des cinq sites nucléaires ukrainiens, a annoncé l'Elysée vendredi. "La Russie et l’Ukraine doivent trouver un accord sur" la base de ces propositions, issues de critères de l'AIEA, pour "assurer ensemble la préservation de la sécurité" de ces sites, ajoute la présidence française dans un communiqué.

Le président français "condamne fermement toute atteinte à l’intégrité des installations nucléaires civiles ukrainiennes provoquée par les forces russes dans la conduite de leur agression militaire contre l’Ukraine. Il est impératif de garantir leur sécurité et leur sûreté", ajoute l'Elysée. "La Russie doit également autoriser un accès libre, régulier et sans entrave du personnel des installations pour garantir la poursuite de leur exploitation en toute sécurité", dit la présidence.

Après le bombardement dans la nuit de la centrale de Zaporojie, la plus grande d'Europe, le G7, dont la France fait partie, a sommé la Russie de mettre fin à ses attaques "dans les environs immédiats des centrales nucléaires ukrainiennes".

"Toute attaque armée et toute menace contre des installations nucléaires utilisées à des fins pacifiques constituent une violation des principes de la Charte des Nations unies, du droit international (...)", selon les pays du G7 qui regroupe l'Allemagne, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie, le Canada et le Japon.

Ils disent soutenir l'initiative du directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, "en faveur d'un accord entre l'Ukraine et la Russie qui garantisse la sûreté des installations nucléaires en Ukraine". Emmanuel Macron s'est d'ailleurs entretenu vendredi avec le directeur général de l'AIEA.

"La Russie doit cesser immédiatement ses actions militaires illégales et dangereuses afin de permettre le plein contrôle des autorités ukrainiennes sur toutes les installations nucléaires à l'intérieur des frontières internationalement reconnues de l'Ukraine", réclame Paris dans son communiqué.

L'attaque de la centrale ukrainienne a fait craindre une catastrophe sur le terrain et monté le ton contre Moscou, Washington évoquant une "menace pour l'Europe et le monde".

"Nous avons survécu à une nuit qui aurait pu mettre un terme à l'Histoire. L'Histoire de l'Ukraine. L'Histoire de l'Europe": une explosion à la centrale de Zaporojie, dans le sud de l'Ukraine, aurait été l'équivalent de "six Tchernobyl", a mis en garde le président ukrainien Volodymyr Zelensky alors qu'ailleurs sur le terrain la pression de l'armée russe se maintient sur les villes clés du pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - En images, des milliers de personnes manifestent à Paris en soutien à l'Ukraine :

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi après-midi à Paris pour protester contre l'invasion de l'Ukraine par la Russie et dire "non à la guerre en Europe", a constaté un journaliste de l'AFP. Des rassemblements de soutien à l'Ukraine sont prévus ce week-end dans de nombreuses capitales européennes, au dixième jour de l'invasion russe.

"On sera là chaque week-end, à Paris ou ailleurs, jusqu’à ce que M. Poutine parte, retire ses chars", a indiqué à l'AFP Aline Le Bail-Kremer, membre de Stand With Ukraine, une des organisations à l'initiative du rassemblement dans la capitale française. "C'est très important d'être ici", a estimé un manifestant, Bernard Arnaud, 47 ans, costume bleu et chemise jaune aux couleurs ukrainiennes. "M. Poutine est tellement imprévisible. Je reviendrai autant que possible", a-t-il ajouté au milieu des pancartes "Stop War", "Poutine assassin" ou "Sauvez l'Ukraine". "Malgré les souffrances, on va gagner, on en est sûr", a confié Nataliya, une Franco-Ukrainienne, qui n'a pas souhaité donner son nom pour protéger son fils resté dans son pays. "On est fier de leur courage, leur détermination".

Des rassemblements de soutien à l'Ukraine sont prévus dans plus d'une centaine de villes de France, avec quelque 25.000 manifestants attendus au total, selon une source policière. Le week-end dernier, des centaines de milliers de personnes aux couleurs jaune et bleue avaient défilé dans toute l'Europe: quelques milliers en Russie, au moins 100.000 à Berlin, 70.000 à Prague, 40.000 à Madrid notamment.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - Au-dessus de la Pologne, la «police du ciel» des avions Rafale français :

Depuis l'invasion russe, des avions Rafale français sillonnent la Pologne pour contrôler l'espace aérien.

Au-dessus des nuages du ciel polonais, une tige métallique sort d'un Airbus de l'armée française. Un avion Rafale s'y colle pour se ravitailler et mener sa mission de "police du ciel" à la frontière orientale de l'Otan, quotidienne depuis l'invasion russe en Ukraine. "Depuis (...) le début de l’offensive russe, nos appareils sont quotidiennement engagés dans le cadre de cette mission de police du ciel, globalement deux créneaux par jour (...) et tous les jours les opérations s’enchaînent", explique le colonel Stéphane Spet, porte-parole de l’armée de l’air, à deux journalistes de l'AFP qui ont pu embarquer vendredi à bord du ravitailleur depuis la base aérienne d'Istres (sud-est de la France).

"Clairement, on explique que cet espace aérien n’est pas contestable. Clairement, on est chez nous, et on ne veut pas qu’on vienne nous contester", ajoute-t-il, alors que la Pologne constitue un des flancs orientaux de l'Otan --une alliance de 30 pays d'Europe et d'Amérique du Nord. L'attaque russe en Ukraine inquiète profondément les pays d'Europe de l'Est, de la Pologne à la Roumanie. Pour les rassurer, les Etats-Unis y ont envoyé des milliers de soldats supplémentaires. La France a également déployé des troupes supplémentaires en Roumanie et contribue au renforcement de la surveillance de l'espace aérien, notamment en Pologne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2063) : SAMEDI 5 MARS 2022

Samedi 5 Mars 2022 - L'armée russe reprend «l'offensive» à Marioupol, Darmanin outré…le point sur la guerre en Ukraine

Evacuation de Marioupol: l'armée russe a repris "l'offensive"

L'armée russe a repris "l'offensive" après le report de l'évacuation de civils de deux villes assiégées dans le sud-est de l'Ukraine, a déclaré samedi le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. "En raison de la réticence de la partie ukrainienne à influencer les nationalistes ou à prolonger le +cessez-le-feu+, les opérations offensives ont repris depuis 18H00, heure de Moscou", soit 15H00 GMT, a-t-il déclaré dans un message vidéo.

La Russie a annoncé plus tôt samedi un cessez-le-feu et l'ouverture de couloirs humanitaires pour évacuer les civils du port stratégique de Marioupol et de la ville de Volnovakha voisine. "Pas un seul civil n'a pu quitter Marioupol et Volnovakha le long des couloirs de sécurité annoncés. La population de ces villes est détenue par des formations nationalistes comme boucliers humains", a ajouté le porte-parole du ministère de la Défense. Il a également déclaré que des "bataillons nationalistes" avaient utilisé le cessez-le-feu pour "se regrouper et renforcer leurs positions".

Poutine met en garde contre une zone d'exclusion aérienne

Le président russe Vladimir Poutine a souligné samedi que la Russie considérerait comme cobelligérant tout pays tentant d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, une revendication de Kiev que l'Otan a rejetée. La maître du Kremlin a par ailleurs déclaré qu'il ne prévoyait pas d'introduire la loi martiale en Russie, en réponse à d'insistantes rumeurs en ce sens.

Avancée des troupes russes

Les forces russes se rapprochent de Kiev, rencontrant une tenace résistance et bombardant parfois des immeubles d'habitation, notamment à Tcherniguiv, à 150 km au nord de la capitale, où des dizaines de civils ont été tués ces derniers jours. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé samedi que les forces ukrainiennes avaient lancé une contre-attaque autour de Kharkiv (nord-est), la deuxième ville d'Ukraine (1,4 million d'habitants), théâtre de bombardements parmi les plus intenses depuis le début de la guerre.

L'armée russe, qui continue de pilonner les alentours de Kiev au nord-ouest et à l'est notamment, occupe depuis vendredi la centrale nucléaire de Zaporojie (sud), où des frappes de son artillerie, selon les Ukrainiens, ont provoqué un incendie - dont Moscou nie être à l'origine - faisant craindre un accident nucléaire catastrophique.

En Pologne Blinken promet plus d'aide pour les réfugiés

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, arrivé en Pologne samedi, a salué ce pays pour l'accueil qu'il réserve aux centaines de milliers d'Ukrainiens en fuite et a déclaré que Washington projetait d'avancer 2,75 milliards de dollars supplémentaires pour faire face à la crise humanitaire causée par la guerre. Quelque 1,37 million de personnes ont déjà fui l'Ukraine, selon l'ONU, suscitant une forte mobilisation notamment dans les pays frontaliers comme la Pologne.

M. Blinken se rendra ensuite en Moldavie, qui connaît également un afflux d'Ukrainiens, et dans les trois États baltes, particulièrement préoccupés par les actions de la Russie.

Accueil des réfugiés ukrainiens : la France dénonce le "manque d'humanité" de Londres

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin a critiqué samedi la "réponse totalement inadaptée" et le "manque d'humanité" du Royaume-Uni à l'égard des réfugiés ukrainiens refoulés à Calais, dans une lettre adressée à son homologue britannique Priti Patel.

Cherchant à rejoindre leurs familles outre-Manche, quelque 150 Ukrainiens fuyant leur pays envahi par la Russie ont été invités ces derniers jours par des représentants britanniques "à faire demi-tour" et à "se rendre à Paris ou Bruxelles" pour obtenir leurs visas dans les consulats, affirme le ministre dans ce courrier consulté par l'AFP.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens