Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 13:02
GRECE : ALEXIS TSIPRAS CEDE AUX CREANCIERS !...

 

Le projet soumis jeudi 9 juillet au soir par le gouvernement Tsipras à ses créanciers reprend pour l’essentiel le plan rejeté par les Grecs lors du référendum. Avait-il vraiment le choix ? Surement pas… On peut se demander alors pourquoi tout ça pour ça !.. Le gouvernement grec devra beaucoup expliquer à son opinion publique.. François Hollande salue des "propositions sérieuses et crédibles". Mais le texte doit encore être approuvé par le parlement grec.

 

Alexis Tsipras a-t-il opéré une reddition sans condition? Moins d’une semaine après un non massif au référendum, les dirigeants grecs ont soumis jeudi 9 juillet une série de propositions en vue d’un accord avec leurs créanciers européens et internationaux. Dans un document de 13 pages, le gouvernement hellène détaille les réformes envisagées en l’échange d’un nouveau prêt de 53,5 milliards d’euros. A y regarder de près, le plan proposé par Alexis Tsipras est très proche du projet rejeté par les électeurs grecs le 5 juillet.

"Une capitulation", tranche The Guardian. Comme le prévoyait le plan initial, le taux de TVA sera fixé à 23%, incluant aussi la restauration (qui jusqu'ici était à 13%). Pour les produits de base, l'électricité et les hôtels, la TVA reste à 13% et pour les médicaments, livres et places de théâtre à 6%. Le gouvernement accepte également la suppression des avantages fiscaux sur les îles, qui frappera en priorité les plus riches.

 

François Hollande satisfait

Sur les retraites, le projet prévoit un report de l’âge légal de départ à taux plein à 67 ans, ou bien 62 ans après quarante années de cotisations. Privatisations, hausse limitée de la taxe sur les sociétés ou déréglementation de certaines professions… La liste des concessions grecques est longue.

De quoi satisfaire les créanciers, à deux jours d’un sommet européen qui doit sceller définitivement le sort du pays. Hostile au Grexit, François Hollande s’est empressé de saluer des "propositions sérieuses et crédibles", ajoutant toutefois que "rien n’est encore fait". De son côté, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a qualifié d’"avancées majeures" l’offre d’Athènes. Signe que le vente de l’optimisme souffle à nouveau sur l’Europe, la bourse de Paris a bondi de 2,37% après la présentation par le gouvernement de ses nouvelles propositions.

"La Grèce est plus proche de rester dans l’euro que d'en sortir", a déclaré Guy Verhofstadt, chef de file de l’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe (ALDE). Et de mettre en garde : "Ce sera très dur pour Tsipras, car il va devoir trouver une majorité, mais il y arrivera", a dit l'ancien premier ministre belge sur « Europe 1 », devenu une star des réseaux sociaux après son discours au Parlement européen devant Tsipras mercredi dernier.

 

Vote incertain au parlement grec

Car la balle est désormais dans le camp du parlement grec. Son vote, prévu vendredi 10 juillet, doit permettre ou non au gouvernement de négocier ce paquet de réformes. Le vote s’annonce incertain. Alexis Tsipras devra convaincre l'aile gauche de Syriza. Selon le journal Proto Thema, cité par La Tribune, le ministre de l'Energie Panagiotis Lafanzanis aurait déjà refusé de signer le projet. Un refus partagé par Panos Kammenos, le chef "des Grecs Indépendants", parti de droite souverainiste allié à Syriza.

 

Convaincre sa majorité sera donc difficile pour Alexis Tsipras, mais pas impossible. Le Premier ministre, applaudi lors de son arrivée vendredi à une réunion du groupe parlementaire de Syriza, dispose de plusieurs atouts dans sa manche.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a ouvert une brèche mercredi en affirmant qu’une restructuration de la dette du pays était "nécessaire". Or, Alexis Tsipras veut une solution "pour régler" le problème de la dette publique qui atteint 180% du PIB. Son projet prévoit "la réglementation de la dette publique", sans plus de précision. Enfin, le plan grec conditionne la mise en œuvre des réformes à l’obtention d’un paquet de "35 milliards d'euros" consacré à la croissance.

 

Source : leJDD.fr  01-07-2015

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Europe
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens