Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 12:00
AUTOMOBILE : L’ALLIANCE RENAULT-NISSAN DEPLAIT DE PLUS EN PLUS AU JAPONAIS !..

 

Au premier jour du salon automobile de Tokyo, qui va faire la part belle à la voiture autonome et hydrogène, le message est clair. Carlos Ghosn veut affirmer haut et fort que la priorité de l'alliance Renault-Nissan est de «sauvegarder» ce modèle cité en exemple y compris dans d'autres industries. Mais voilà le partenaire japonais le voit de moins en moins sous cet aspect là …

 

En effet, si depuis un peu plus de 16 ans, Renault a pu engranger des milliards d'euros de cash grâce au constructeur japonais et bénéficier d'une réduction de ses coûts de production avec des synergies industrielles, Nissan a de son côté été sauvé de la faillite, s'est développé en Asie et aux Etats-Unis... A tel point que l'alliance Renault-Nissan pointe aujourd'hui au 4ème rang mondial des constructeurs.

 

Nissan fait monter la pression

Sauf que depuis des mois, du point de vue japonais, cette alliance est bancale. Nissan, qui pèse financièrement deux fois plus lourd que la marque au losange, contrôle 15% du capital du groupe français et n'a aucun droit de vote lors de l'assemblée générale des actionnaires.

A l'inverse, Renault détient 43,4 % du Japonais et reste le seul maître à bord au pays du soleil levant. Une situation qui n’a pas évolué depuis l’époque où Nissan était au plus mal. L'Etat français a mis son grain de sel pour bloquer les prétentions de Nissan, soutenues par Carlos Ghosn, vers un rééquilibrage de l'alliance.

Une des idées avancées est que Renault réduise sa participation à moins de 40% dans le capital de Nissan, ce qui permettrait au Japonais d’obtenir des droits de vote pour sa participation de 15% de Renault. Selon la presse nippone, l'idéal serait que les deux partenaires détiennent entre 25% et 35% l'un de l'autre.

 

Nissan pourrait s’emparer de Renault

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie qui a probablement conscience que Nissan pourrait s'emparer de ce fleuron de l'industrie française, fait son possible pour mettre le pied sur la pédale de frein. Dès le mois d'avril, l’Etat français est passé de 15 à 20% du capital du constructeur hexagonal. «Il ne faut pas déstabiliser l’alliance par des changements, des rééquilibrages, des modifications de gouvernance, qui d’ailleurs peuvent entraîner des conflits d’intérêt», a-t-il déclaré. Reste à savoir combien de temps l'Etat français pourra tenir pour ralentir ou bloquer ce processus.

 

Carlos Ghosn se veut rassurant

De son côté, Carlos Ghosn, qui dirige à la fois Renault et Nissan, se veut rassurant. «Je ne vais pas rentrer dans des discussions, conversations qui ont lieu mélangeant les différents conseils, les actionnaires», a-t-il expliqué à Tokyo avant d'ajouter: «Renault, Nissan et les différents actionnaires sont tous d'accord pour dire qu'il faut fortifier cette alliance. A partir du moment où nous partageons tous cette conviction, tout le reste est facile à résoudre, et je n'ai absolument aucun doute sur le fait qu'on continuera à trouver des points de convergence entre les différentes parties pour que cette alliance continue de progresser.»

 

L'Etat pourrait perdre 100 millions d'euros

Au printemps, Bercy avait acheté 14 millions d’actions Renault pour plus de 1 milliard d’euros pour avoir un rôle plus important lors de l'assemblée générale des actionnaires. Cette opération devait être «temporaire». En attendant, jusqu’à Noël, ces titres peuvent être revendus à Deutsche Bank à 90 % du prix d’achat initial.

Problème, si le cours de Renault ne rebondit pas d’ici fin décembre, l’Etat pourrait enregistrer une perte de l'ordre de 100 millions d’euros dans cette affaire. Outre le fait de peser davantage dans l'alliance Renault-Nissan, Bercy envisage désormais de conserver les titres au-delà de cette date pour éviter cette perte en attendant des jours meilleurs. .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens