Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 11:10










 

 

 

 

ON NE NOUS DIT PAS TOUT  ET, PARFOIS MEME, ON NOUS DIT N'IMPORTE QUOI !...

J’ai déjà eu l’occasion, dans ce blog, de démontrer que le budget communal ne s’explique pas qu’avec des flots de chiffres. Bien au contraire, les chiffres qui devraient amener de la rigueur dans les explications sont parfois sources de supercheries.

TOUT d’abord, rappelons que le BUDGET PRIMITIF 2009 présenté dans le bulletin municipal (N° 33 été 2009 page 9) est un BUDGET PREVISIONNEL. Il n’engage à rien du tout et surtout pas à dépenser ce que l’on a prévu, ni à réaliser les investissements pour les sommes qui ont été prévues. On peut donc à priori y mettre ce que l’on veut sans grand risque..Si ce n’est que l’on trompe le lecteur !...

AINSI, si l’on « s’amuse » à regarder ce qui avait été pévu pour 2008 dans le budget d’investissements, et ce qui a été finalement réalisé, il y a un peu de quoi rigoler :

                        PREVISION 2008 (BUDGET PRIMITIF)                   2. 223. 628 Euros

                        REALISE (COMPTE ADMINISTRATIF)                        333. 137 Euros

 

Je ne fais là que reprendre les données qui figurent dans les bulletins municipaux de 2008 et 2009.

Rassurons-nous, la différence n’est pas perdue. Elle est reportée sur l’année suivante. Mais tout de même, de deux choses l’une : ou nos élus sont très peu brillants en prévisions, où ils nous racontent n’importe quoi. Ou les deux. Je penche personnellement pour cette troisième solution !... Mis à part le fait que c’est « un peu » prendre le contribuable pour ce qu’il n’est pas toujours cette façon de faire permet d’embrouiller tout et en toutes circonstances. Pourquoi ? Il y a sûrement des raisons. Ce n’est pas trop grave pour la majorité des dossiers mais pour certaines affaires qui font « débat » c’est clairement destiné à « noyer le poisson »

 

Deux exemples récents que tout le monde à Montesquieu-Volvestre a encore en tête.



1 er EXEMPLE :  AMENAGEMENT RD 628 : AVENUE DU MAS D’AZIL



Nous avons également eu l’occasion de donner ici-même quelques commentaires à propos des aménagements qui ont été réalisés :  

·         Ils n’étaient demandés par personne à Montesquieu ;

·         ils n’étaient sûrement pas à classer dans les travaux « prioritaires » ;

·         ils ont été menés sans  une concertation suffisante avec les riverains ;

·         une par non négligeable de ces travaux a été improvisée sur place nécessitant des arrêts de chantier répétés ;

·         ils n’apportent pas grand-chose au « patrimoine » de la ville.  

Coût annoncé au Budget Primitif 2009 (Bulletin Municipal N°33 page 9) :   254 000 Euros

Coût annoncé sur le panneau à l’entrée du chantier qur tout le monde a eu le temps de voir : 

            320 000 Euros dont 25 % à la charge de la Commune (Soit 80 000 Euros)

Ce qui, soit dit en passant semble démontrer que certains travaux sont subventionnés par le Conseil Général au-delà des 37, 41 % annoncés ?

Pourquoi un tel écart ? Que veut-on nous prouver ? Pour ce qui me concerne, je n’ai pas d’explication..

 

2 ème EXEMPLE : AIRE DE PETANQUE COUVERTE

 

Nous en avons également parlé dans ce blog. J’avais promis que nous en reparlerions : c’est fait. Et ce n’est peut être pas la dernière fois.

Rappelons qu’il s’agit d’acheter et de réhabiliter un bâtiment à usage de boulodrome pour la période hivernale. L’idée n’est pas saugrenue ; elle faisait partie des promesses électorales de Monsieur Déjean en 2008 donc, pourquoi pas ?

J’avais tout de même émis un certain nombre de réserves, non pas sur la question pétanque mais sur les principes. Je rappelle deux des principales objections : d’abord en période de crise sévère pour bon nombre de salariés et retraités, décider un tel investissement (au prix annoncé) n’était pas très judicieux.. Ensuite, lorsqu’un investissement est dédié à une seule activité gérée par une association il me paraissait normal que l’association finance une partie de la dépense, ne serait-ce que symboliquement.

 

Au niveau des coûts, que nous dit-on sur cette affaire car en fait, si cela ne coute rien ou « pas grand-chose », tout le monde sera d’accord !..


**       
PREVISION BUDGET PRIMITIF 2009          45 600 Euros (on suppose que c’est HT mais il n’est pas dit si c’est Hors subvention )?

 

      **        VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FEVRIER 2009

 

o   Acquisition du bâtiment         115 000 Euros

o   Travaux d’aménagement      34 700 Euros  Ces deux montants sont hors subvention

     **         VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 AVRIL 2009

Peut-être une conséquence des critiques que nous avons émises, l’Association Pétanque prendra finalement à son compte une partie de la dépense : 9 000 Euros + certains aménagements + le raccordement téléphonique.

 

Que sait aujourd’hui le montesquivien sur cette affaire : rien de plus que cela. Il n’en aurait d’ailleurs rien su si nous n’avions pas donné les informations qui figurent ci-dessus. Il n’en reste pas moins que la ville s’est lancé dans une opération dont l’opportunité reste à démontrer et dont le coût GLOBAL et surtout FINAL est un mystère…

 

VOILA pour ce que nous pouvions dire à propos du BUDGET et des explications fournies dans le Bulletin Municipal. Au niveau de la TRANSPARENCE, nous n’avons pas avancé d’un pouce depuis deux ans et j’affirme aujourd’hui, avec certitude, qu’il s’agit d’une volonté délibérée de nos élus !... Ils ne sont peut être pas tous « responsables » (encore qu’ils aient votés les budgets) mais ils sont au moins complices…

 

 

 

Jean Pierre ECHAVIDRE

Président de VICTOR ASSOCIATION

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens