Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 17:59












Les deux jeunes gardes civils tués jeudi aux Baléares ont eu droit, vendredi 31 juillet, à un hommage officiel de l'Espagne, en présence du prince des Asturies, héritier de la couronne, et du chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero. L'attentat qui leur a coûté la vie a été précédé mercredi de l'explosion d'une voiture piégée qui n'a, miraculeusement, fait que 64 blessés légers devant une caserne de Burgos, dans le nord du pays.

 

 

Ce regain de violence coïncide avec le 50e anniversaire de l'organisation séparatiste basque ETA, fondée le 31 juillet 1959 par un groupe d'étudiants nationalistes d'inspiration marxiste-léniniste. En quarante et un ans de lutte armée, 828 victimes sont attribuées à ETA. Pas plus que les cibles - des gardes civils et une zone touristique majeure fréquentée, qui plus est, par la famille royale espagnole -, ce déchaînement de violence n'a pas vraiment surpris les spécialistes de la question basque.

Le cinquantenaire, dont l'évocation occupait depuis des mois l'essentiel des revues internes du mouvement, intervient à un moment crucial de l'organisation. En perte d'influence sur l'électorat basque, elle a vu basculer au printemps le gouvernement autonome dans les mains honnies du Parti socialiste, allié pour l'occasion au Parti populaire, qui a aussitôt coupé le robinet des subventions irriguant les associations satellites d'ETA. Moins aguerrie que par le passé, elle a assisté, impuissante, aux arrestations successives de ses chefs militaires en France et du plus actif de ses commandos en Espagne.

 

Divisée comme jamais, elle n'a pas pu faire taire non plus les voix de certains de ses prisonniers, savamment regroupés par les autorités espagnoles, appelant à un cessez-le-feu. "En commettant ces deux attentats, analyse une source proche des services de renseignements français, la nouvelle garde d'ETA a voulu dire aux vieux prisonniers: taisez-vous! Et puisqu'elle n'existe plus politiquement, elle a voulu prouver qu'elle existait encore militairement. Mais c'est une fuite en avant."

 

Issue de la "battaille de rue"

 

Une fuite qui prend son élan en France. Des vérifications sont en cours, mais tout porte à croire que la fourgonnette Mercedes utilisée à Burgos a été volée en avril dernier dans la Haute-Vienne - depuis le début de l'année, une quarantaine de vols de véhicules sont attribués à ETA, selon une source policière française. Quant à la "bombe ventouse" qui a tué les deux gardes civils à Majorque, elle doit beaucoup de son efficacité au nitrométhane - qui sert généralement de carburant dans l'aéromodélisme - dont 2 000 litres ont été dérobés en octobre 2007 dans une usine de Lorette, près de Saint-Etienne.

 

Enfin, pour le ministère de l'Intérieur espagnol, qui a diffusé hier les photos de six 'etarras' activement recherchés, accompagnées d'un "appel aux citoyens" pour les localiser, il fait peu de doute que ces membres de commandos actifs d'ETA sont entrés en Espagne ces dernières semaines depuis la France. La plupart sont issus des rangs de la kale borroka ("bataille de rue"), vivier habituel et quasi inépuisable des recruteurs d'ETA. Aucun d'entre eux n'est âgé de plus de 30 ans.

 


Source : jdd.fr  02-08-2009

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens