Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 10:43










Le 31 décembre prochain, tous les propriétaires de chiens dits dangereux devront avoir suivi une formation pour garder leur animal. Beaucoup l'ignorent, les autres ont peur : il va falloir former près de 250 000 propriétaires, en quatre mois, avec une poignée de professionnels habilités. En cas d'absence d'attestation, le 1er janvier, les animaux pourraient être euthanasiés.

 

Une pétition de maîtres de chiens de catégories 1 (les chiens d'attaque) et 2 (les chiens de garde et de défense), réclament le report d'un an du délai pour obtenir le permis de détention. C'était la mesure phare de la loi présentée par Michèle Alliot-Marie en juin 2008 pour mettre fin aux attaques de pittbulls ou autres rottweilers. Les propriétaires doivent, en plus de la déclaration en mairie, soumettre leur animal à une évaluation comportementale par un vétérinaire et obtenir une attestation d'aptitude.

 

La loi de 2008 prévoit le 31 décembre comme date butoir pour l'obtention des attestations, mais les formations commencent à peine. Il a en effet fallu attendre l'arrêté établissant qui peut assurer les formations. Il ne reste donc que quatre mois aux propriétaires des 330 000 chiens de catégories 1 et 2, pour suivre les sept heures de formation.

 

Les places risquent d'être chères


« Pour le moment il n'y a pas foule », déclare Jean-Michel Michaux, qui est officiellement formateur en Ile-de-France. Il constate une légère augmentation depuis quelques jours mais ce n'est pas le rush qu'on pouvait prévoir :
« Cela s'est fait en plein été, les gens ne sont pas au courant. »

 

 

Mais l'embouteillage est à craindre. Le ministère de l'Intérieur est incapable pour l'heure d'indiquer le nombre de formateurs habilités à assurer les stages pour l'ensemble du territoire. Les préfectures devaient pourtant établir des listes pour le 31 juillet.

 

Emmanuel Tasse, président du Club français des amateurs de Bull Terrier, d'American Staddorshire Terrier et de Staffordshire Bull Terrier (CFABAS) a obtenu la liste des formateurs pour 48 départements : « Ils sont au total 31 ! », déplore-t-il. Et certains professionnels se sont fait habiliter par plusieurs préfectures. Les deux seuls instructeurs de Seine-Saint-Denis peuvent également exercer dans les Yvelines où il y a trois formateurs en tout.

 

Or les sanctions pour les contrevenants sont sévères : jusqu'à trois mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amendes pour les propriétaires à qui l'on pourra aussi interdire, à vie, la détention d'un animal. Les chiens seront confisqués et euthanasiés.

 

Des mesures contestées

 

Au-delà de l'impossibilité matérielle de former l'ensemble des détenteur de chiens dangereux d'ici la fin de l'année, les critiques sont nombreuses sur le fond des formations. Nommé « attestation d'aptitude », le sésame est surtout une attestation de présence. Explication d'Emmanuel Tasse : « Il n'y a aucune vérification des connaissances à la fin de la journée, une personne peut dormir pendant sept heures et recevoir son certificat. »

 

 

Jean-Michel Michaux confirme : « On donne des informations pratiques qui seront comprises ou non. Le but est de faire en sorte que la personne finisse la journée avec le certificat mais surtout le souhait d'en apprendre plus. »

 

 

Tous les professionnels s'accordent néanmoins pour dénoncer la stigmatisation de ces chiens. Scientifiquement, il n'existe pas de race plus dangereuse que les autres. D'ailleurs, sur les 44 morsures mortelles des 25 dernières années, 17 sont dues à des bergers allemands, moins de 5 pour les chiens dangereux. Ces derniers représentent une minorité des morsures, y compris les plus graves, car ils ne constituent que 4% des huit millions de chiens en France.

 




Source : Rue89  06-09-2009

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens