Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2022 5 11 /03 /mars /2022 08:00
LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 – Ukraine : 71 enfants morts depuis l'invasion, progression vers Kiev...

71 enfants tués en Ukraine depuis le début de l'offensive russe :

Au moins 71 enfants ont été tués en Ukraine depuis le début de l'offensive russe le 24 février, a annoncé jeudi Liudmyla Denisova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien. "Du début de l'invasion russe au 10 mars 11H00 (09H00 GMT) inclus, 71 enfants ont été tués et plus de 100 blessés", a-t-elle indiqué dans un communiqué sur Telegram.

La Russie veut poursuivre le dialogue avec l'Ukraine

La Russie est disposée à poursuivre les négociations avec l'Ukraine dans le cadre du format existant au Bélarus, a indiqué jeudi le ministre russe des Affaires étrangères après sa première rencontre avec son homologue ukrainien. "La rencontre d'aujourd'hui a confirmé que le format russo-ukrainien au Bélarus n'a pas d'alternative", a dit Sergueï Lavrov après avoir discuté avec Dmytro Kouleba, une première depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine le 24 février.

La Russie juge "dangereuses" les livraisons d'armes à l'Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères a jugé jeudi "dangereuses" les livraisons d'armes par les Occidentaux à l'Ukraine qui combat une invasion de l'armée russe, à l'issue de premiers pourparlers avec son homologue ukrainien. "Ceux qui gorgent d'armes l'Ukraine doivent bien sûr comprendre qu'ils porteront la responsabilité de leurs actes", a déclaré Serguei Lavrov devant la presse, dénonçant en particulier les livraisons de missiles sol-air portables.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Le gouvernement anticipe jusqu'à «100.000 réfugiés» fuyant l'Ukraine vers la France :

Le gouvernement français anticipe l'arrivée possible dans les prochaines semaines en France de "50.000, peut-être 100.000" personnes fuyant le conflit en Ukraine et "se prépare" à redimensionner l'accueil prévu, a annoncé jeudi le coordinateur de la cellule interministérielle de crise (CIC).

Sur les plus de 2,1 millions de déplacés en raison de l'invasion russe de l'Ukraine, débutée le 24 février, la France avait reçu jeudi plus de 7.200 personnes, selon les données du ministère de l'Intérieur.

Mais "nous essayons de nous tenir prêts pour des volumes qui seront vraisemblablement beaucoup plus significatifs dans les jours ou semaines à venir", a déclaré le préfet Joseph Zimet, qui pilote la CIC, lors d'une conférence de presse au ministère de l'Intérieur à l'issue de la première réunion de la cellule. "Nous devons anticiper pour être prêts le cas échéant à accueillir 50.000, peut-être 100.000 réfugiés", a-t-il estimé. "Il faut se préparer, planifier, organiser, réguler le système et d'ores et déjà identifier les capacités d'hébergement" pour pouvoir accueillir, a expliqué l'ancien conseiller en communication d'Emmanuel Macron à l'Elysée.

Après une "première vague" de personnes fuyant l'Ukraine qui "rejoignaient des gens en Europe" car ils y avaient des proches, "nous anticipons une deuxième et une troisième vagues de gens qui seront des réfugiés plus démunis" et qui pourront moins se reposer sur l'hébergement chez leurs proches, a souligné Joseph Zimet.

"Il y aura de nouvelles approches à développer, un énorme travail de planification à engager."

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Bombardement d'une maternité en Ukraine: Macron condamne «un acte de guerre indigne» :

Le président français Emmanuel Macron a condamné jeudi "avec la plus grande fermeté" le bombardement russe d'un établissement abritant une maternité et un hôpital pédiatrique à Marioupol , dans le sud-est de l'Ukraine, qui est "un acte de guerre indigne et amoral".

Avant le début d'un sommet de l'UE à Versailles, près de Paris, M. Macron s'est déclaré "inquiet" et "pessimiste" sur l'évolution du conflit en Ukraine, ne voyant pas de solutions diplomatiques "dans les heures et jours qui viennent". "Nous avons tous été bouleversés par ces images d'une maternité" touchée "en plein centre-ville", a-t-il déclaré. "La France condamne avec la plus grande fermeté ce qui était un acte de guerre indigne et amoral", parce que "ce n'est pas un acte de guerre destiné à neutraliser des bases armées ou des capacités militaires (...) mais un acte de guerre dont l'objectif manifeste et de tuer des civils", selon lui. Il a souligné que ce type de drame s'était produit "à plusieurs reprises depuis le début de cette guerre"..

"La France s'est toujours battue contre l'impunité et, dans le cadre de l'ensemble des Nations unies et avec les juridictions compétentes, toutes les procédures devront être conduites pour que la clarté soit faite sur ces actes", a conclu Emmanuel Macron. L'armée russe a qualifié jeudi de "mise en scène" de "nationalistes" ukrainiens la frappe de la veille ayant visé une maternité et un hôpital pédiatrique de la ville encerclée de Marioupol, dans le sud-est de l'Ukraine.

Concernant une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'UE, Emmanuel Macron a déclaré qu'il fallait "envoyer un signal fort à l'Ukraine et aux Ukrainiens" mais qu'il fallait être vigilant sur la possibilité d'"ouvrir une procédure d'adhésion avec un pays en guerre". Il a également souligné qu'il fallait être "très attentif à la Moldavie" qui "est très fragile".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Pour Yannick Jadot, «Il faut remettre la pénibilité au cœur du régime des retraites»

Le candidat EELV Yannick Jadot a vertement critiqué, jeudi 10 mars sur Europe 1, l’annonce d’Emmanuel Macron de repousser à 65 ans l’âge de la retraite. Il a également donné son point de vue sur le conflit ukrainien et le vote utile à gauche  en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

L’entretien commence, comme chaque matinale, sur l’invasion russe, la riposte européenne et les sanctions. Le candidat des Verts Yannick Jadot, au sujet de savoir s’il faudra juger Vladimir Poutine pour « crimes de guerre », a expliqué que « cela fait près de vingt ans que Vladimir Poutine fait des crimes de guerre : en Tchétchénie, en Syrie, aujourd’hui en Ukraine, donc tout ce qui peut aller vers la cour pénale internationale relève aujourd’hui d’une justice normale vis-à-vis d’un dictateur, d’un tyran. » Sur l’embargo proposé par les Etats-Unis, même son de cloche côté EELV : « Je propose un embargo total sur les importations de gaz et de pétrole. » S’en est suivi des questions sur les déclarations passées des écologistes contre le nucléaire, ce à quoi Yannick Jadot a répondu que « la seule souveraineté énergétique, c’est les énergies renouvelables. » Il en a également appelé à l’Europe à se mobiliser et mettre en avant ces énergies renouvelables en lieu du nucléaire.

A la question de la percée de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages (10,5% d’intentions de vote au premier tour) et sur un potentiel vote utile, le candidat crédité a déclaré qu’il se battait « pour que la lutte contre le dérèglement climatique, contre l’effondrement de la biodiversité et la solidarité soient au cœur du prochain quinquennat » ajoutant que l’ « écologie est indissociable de la démocratie […] Cela ne vous gêne pas qu’une personne [Mélenchon] qui ait une telle expérience politique, qui, il y a encore quelques jours, quelques semaines disait « je connais bien la Russie et la Chine, ce sont des puissances pacifiques, le problème ce sont les Américains » dise cela ? Nous avons toujours défendu la démocratie en Europe. »

Et la réforme des retraites ? L’âge de départ repoussé à 65 ans dans le programme du président-candidat ? « Je la trouve extrêmement injuste pour les carrières longues et celles et ceux qui ont travaillé durement […] On est dans un pays où le travail des seniors est très mal traité, où on a le plus faible tôt d’activité des seniors. » Yannick Jadot a ensuite rejeté – en partie - la faute sur les « entreprises qui n’investissent pas dans la formation, dans l’évolution des métiers » et annoncé qu’il « engagerai[t] une réforme des retraites pour remettre la pénibilité au cœur du régime des retraites. Entre un cadre et un ouvrier qui partent à la retraite, vous avez dix ans de différence d’espérance de vie en bonne santé. Vous vous rendez compte de l’inégalité profonde ? »

Pour lui, la France est un des seuls pays en Europe à adopter telles mesures : « Dans les autres pays ça ne fonctionne pas pareil. Dans les dix dernières années, on a une durée de retraite qui s’est réduite d’un an. Ça touche particulièrement les classes populaires et je trouve que cette mesure de fuite en avant de la droite, à laquelle appartient Emmanuel Macron, c’est une vraie mesure d’injustice sociale et de mépris pour les personnes qui travaillent durement dans ce pays. » Comment compte-t-il s’y prendre pour remédier à ces injustices ? « Je veux que les grandes successions des grandes fortunes qui, aujourd’hui, échappent très largement à l’impôt, payent légitimement les droits de succession. Cela me permettra d’avoir 8 à 9 milliards d’euros de recettes que je mettrai dans une grande politique de l’autonomie »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Olena Zelenska, la femme de Volodymyr Zelensky, remercie Brigitte Macron et la France :

Olena Zelenska a été très émue par l’élan de solidarité venu de France ces derniers jours. La femme du président ukrainien Volodymyr Zelensky a publié jeudi un long message sur les réseaux sociaux, en français, dans lequel elle revient sur l’organisation d’un grand concert en soutien à son pays attaqué par la Russie depuis deux semaines. L’évènement intitulé «Unis pour l’Ukraine» a été diffusé en direct mardi sur France 2 et France Inter. De nombreux artistes de renom avaient répondu présent afin de récolter des fonds pour la Croix-Rouge . Au total, huit millions d’euros ont été collectés.

«Pendant que des tubes français et des œuvres classiques interprétés par Jane Birkin, Pascal Obispo, Barbara Pravi, Carla Bruni et les autres artistes célèbres sonnaient en direct, les téléspectateurs ont donné par SMS huit millions d'euros pour aider l’Ukraine ! Ce ne sont pas tout simplement des chiffres, ce sont de futurs médicaments, vêtements et l’hébergement pour nos gens. Un soutien incroyable du peuple amical et engagé», a écrit la Première dame ukrainienne, qui se trouve désormais avec ses enfants hors du pays alors que son époux est resté pour combattre les forces russes.

Olena Zelenska a particulièrement souhaité remercier Brigitte Macron, qui a été, d’après, elle «parmi les premières à nous adresser ses mots de soutien (…). Et ce n’étaient pas que des mots, mais des actions aussi, un véritable soutien d’amie». «Elle assistait personnellement à ce concert hier. En outre, la Fondation des Hôpitaux de Brigitte Macron a annoncé la mise à disposition d’encore un million d’euros pour les opérations d’urgence aux hôpitaux ukrainiens», a expliqué Olena Zelenska. «Grâce au soutien de la Première dame de France et au ministère des Solidarités et de la Santé de France, les enfants ukrainiens qui ont besoin de l’hospitalisation et qui se trouvent aux lieux les plus touchés par l’agression, continueront désormais à être soignés en France. Déjà hier, un groupe d’enfants est arrivé à Lviv pour recevoir par la suite de l’aide aux établissements de santé français. Merci la France ! Merci à nos amis français ! Vive la France! Vive l'Ukraine! Vive l'amitié franco-ukrainienne», peut-on encore lire.

La Première dame ukrainienne a également été touchée par l’interprétation, lors du concert mardi, de l’hymne national d’Ukraine par Andrii Bondarenko, le baryton de l’Opéra nationale d’Ukraine, accompagné par l'Orchestre National de France, ainsi que de «l'Ode à la joie», l’hymne européen. «Ma gratitude à chacune et chacun en France qui a fait des dons ou qui a accueilli une famille ukrainienne. Nous ressentons que vous êtes à nos côtés». Brigitte Macron et Olena Zelenska s’étaient rencontrées en avril 2021 lors d’une visite officiel du couple présidentiel ukrainien en France. Ils avaient été reçus à l'Elysée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - «Les Ukrainiens arrêtent les chars les mains nues» :

Quand Viktor conduit sa voiture, on dirait qu’il pilote une auto-tamponneuse. Il a les genoux au niveau du volant. Il mesure 1m97. Il a 30 ans. Un visage encore juvénile. Il parle l’anglais avec un accent américain. Il n’a jamais foutu les pieds aux Etats-Unis. Il est russe. Il nous conduit vers des fumées noires. Une nouvelle raffinerie a été bombardée la nuit dernière. « C’est du diesel pour les camions, pas du gasoil pour le chauffage, relax, on ne va pas encore se geler les couilles ». Tant mieux, il va faire -10 cette nuit. Viktor est né à Jytomyr, mais toute la famille est russe et vient de Vladivostok. Son père était pilote de bombardier à l’époque de l’Union soviétique. Il est mort. Cela lui fait bizarre à Viktor d’entendre passer à basse altitude ces jets qu’aurait pu piloter son père. Je vais lui laisser la parole, ce n’est pas tous les jours qu’un Russe né en Ukraine a voix au chapitre. Ce que dit Viktor est violent. Il parsème ses phrases de « fuck », de « shit », de « bunch of mother fuckers ». Des virgules qui rythment son amertume, sa rage, sa lassitude. Dans la voiture vers les fumées noires, il parle d’un ton monocorde, sans émotion, désenchanté ; on dirait l’une de ces voix off des films américains indépendants qui vous explosent le cœur sur fond d’images de fin du monde. Mais ce n'est pas du cinéma. C’est la guerre.

Viktor : « Avant 2014, avant la Révolution de Maïdan, ma mère et ma grand-mère pensaient que la Russie était excusable, qu’elle vivait des temps difficiles, qu’il fallait comprendre. Après 2015, ça a changé. Même ma grand-mère qui est restée russe jusqu’à son dernier souffle, a dit : "Bordel, ils sont nuls, méchants, qu’ils aillent se faire enc...". Je me sens Ukrainien depuis que j’ai 13 ans. J’étais en 4e, on apprenait l’histoire de l’Ukraine à l’école, et on voyait comment l’État russe était un putain d’Etat terroriste, comment il s’était comporté comme un enfoiré avec l’Ukraine, depuis la révolution de 1917 en fait. Avant ça, j’étais un Russe parce que toute ma famille était russe. Pendant mon enfance, ma famille m’a répété que j’étais russe, que je n’étais pas ukrainien.

Après 2014, j’ai dit à ma mère : "Maman, je ne suis pas russe, je suis né ici ! Mes ancêtres ont beau être russes, il n’y a plus rien qui me lie à la Russie aujourd’hui. Leur président n’est pas mon président. Leur terre n’est plus ma terre. " J’ai encore de la famille à Vladivostok. On s’envoie des messages à Noël ou pour la nouvelle année. Depuis le début de la guerre, je les ai envoyés chier. Ils nous ont appelés six jours après l’entrée des forces en Ukraine. Une seule putain de fois. Une cousine de ma mère a dit : " C’est terrible, on ne sait pas ce qu’il se passe exactement. Mais ne vous inquiétez pas, Poutine va venir vous sauver, vous devez tenir ! " Et là, j’ai failli péter les plombs, j’ai répondu en hurlant : " QUOI ? Personne ne sauve personne ici ! Ils sont juste venus pour tuer des gens ! "

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Real-PSG : une dispute a-t-elle éclatée entre les dirigeants parisiens et les arbitres ? :

Tout laissait présager que le Paris Saint-Germain serait qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions et pourtant, le club parisien a une nouvelle fois réussi à décevoir ses supporters. Se faisant éliminer de la compétition par le Real Madrid (1-0 ; 1-3) mercredi soir au stade Santiago Barnabeu, les joueurs du PSG ont suscité la colère de leurs fans, lassés de ce schéma répétitif.

D'après des informations d'ESPN , le président du club Nasser al-Khelaïfi et son directeur sportif Leonardo se seraient rendus devant les vestiaires des arbitres pour obtenir des explications sur une supposée faute de Karim Benzema sur le gardien du PSG, Gianluigi Donnarumma, sur le premier but madrilène, déstabilisant les Parisiens pour les trente minutes suivantes. Nasser al-Khelaïfi et Leonardo auraient lourdement insisté pour rentrer dans le vestiaire des arbitres en tapant sur la porte, avant d’être retenus par la sécurité qui n’aurait «jamais vu des officiels de clubs se comporter de la sorte».

La radio espagnole Onde Cero a assuré que cette altercation était stipulée dans le rapport des arbitres à l’UEFA : «Après le match, le président et le directeur sportif du PSG ont fait preuve d’un comportement agressif et ont tenté de pénétrer dans le vestiaire des arbitres. Même après que l’arbitre leur a demandé de partir, ils ont bloqué la porte et le président a délibérément frappé le drapeau de l’un des assistants, le brisant». L'UEFA n'a pas encore officiellement réagi.

Selon un journaliste de France Bleu Paris, présent sur les lieux, «un cameraman d'une télé du Real Madrid n'arrêtait pas de les suivre et de filmer leurs faits et gestes, ils lui ont demandé sèchement d'arrêter et ça a créé un mouvement devant la porte du vestiaire de l'arbitre». Une version des faits très différentes... De son côté, le Paris Saint-Germain réfute toutes ces accusations.

L'entraîneur du club, Mauricio Pochettino, a lui fait part de son agacement. «C’est une honte, quand on voit l’action, il y a faute. C’est impossible de ne pas parler de cette grosse erreur faite par les arbitres. C’est difficile à accepter pas. [...] C'est incroyable que cela arrive en 2022», a-t-il lâché à la fin du match, au bord du terrain.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Zidane au PSG, le feuilleton de votre prochain été :

Vous avez aimé les premières saisons du feuilleton PSG ? L’arrivée de Neymar , son «Se Queda» l’année suivante, le transfert de Messi , le faux-départ de Mbappé ? Vous adorerez «Le Marseillais à Paris», un soap opéra qui doit tenir en haleine le supporter du Paris Saint-Germain jusqu’à la fin de l’été. Car oui, ce jeudi matin, l’Ultra parisien a mal au crâne. Une fois de plus, le PSG a été éliminé prématurément de la Ligue des champions, par le Real Madrid cette fois-ci dès les huitièmes de finale, et avec un scénario déjà vu : une équipe parisienne conquérante au match aller qui s’écroule au retour, une fébrilité incroyable à ce niveau de jeu (et de salaire) et plus grand chose à jouer d’ici la fin de la saison. A moins d’un cataclysme, le PSG retrouvera son trône en Ligue 1, c’est déjà ça, mais cette ligne de plus au palmarès du club de la Capitale ne satisfera pas grand monde… L’objectif reste immuable depuis que le Qatar a pris le contrôle du club en 2011 : la coupe aux Grande oreilles, la Ligue des champions. Cet été, Messi est arrivé mais il n’a pas fait de miracle. Le Ballon d’or 2021 n’a pas marqué face au Real Madrid lors des deux oppositions et surtout traine sa peine (et la patte) sur les pelouses de Ligue 1. On ne peut pas encore parler de fiasco. Formé au FC Barcelone qu’il n’avait jamais quitté depuis l’enfance, l’Argentin devait s’adapter à un nouveau club, à un nouvel environnement, à un nouveau football aussi.

Dans le football, la règle est simple: le fusible c’est l’entraîneur. Mauro Pochettino va être remplacé, sans doute à la fin de la saison. Il ne laissera pas un grand souvenir au sein du club. Bien sûr, les blessures de certains cadres n’ont pas aidé mais il aura échoué à mettre en place un fond de jeu. Le PSG joue mal depuis le début de la saison et surtout sans aucun entrain collectif. Sans Kylian Mbappé, buteur encore mercredi et qui marche sur l’eau en ce moment, pas sûr que le PSG écraserait aussi facilement la Ligue 1, alors l’Europe… Et ça tombe mal : à moins d’un revirement de situation, le prodige français évoluera au Real Madrid la saison prochaine. Il en rêve, le contrat est prêt, il sera libre l’été venu… Pour garder «Kyky», le PSG sortira le carnet de chèque mais ce sera peut-être insuffisant… A moins que…

Après Messi l’été dernier, Dieu. Zidane bien sûr. C’est le rêve ultime pour QSI. Convaincre «Zizou» d’entraîner le PSG. Ça tombe bien : il est libre de tout engagement. En rupture de banc depuis son départ du Real Madrid en mai 2021, le meilleur joueur français de tous les temps (désolé Michel Platini, Ndlr) suscite bien des convoitises. Habitué à entrainer des stars, vainqueur de trois Ligues des champions comme entraîneur des Merengue, il a le profil idéal pour remplacer Mauro Pochettino.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - «Fatigue pandémique» des salariés, les cas au plus haut en Chine… le point sur le coronavirus

La situation en France

69 190 cas positifs ont été recensés en 24 heures, en France mercredi contre 57 697 la semaine dernière. Signe d’une remontée de la pandémie, le taux d’incidence et le taux de positivité sont tous les deux en hausse. En revanche, le nombre de patients hospitalisés est encore en baisse, avec moins de 2000 malades en soins critiques. Les indicateurs seront à suivre les prochains jours afin de savoir si là aussi, une augmentation s’amorce en France. 136 décès ont été annoncés à l’hôpital.

Après deux ans de crise, la santé psychologique des salariés "reste très dégradée", avec un burn-out toujours "extrêmement élevé" et "une fatigue pandémique", selon un sondage réalisé par OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine et publié mercredi.

Selon cette enquête, 41% des salariés interrogés se disent en "détresse psychologique", dont 13% en détresse élevée. Les femmes et les jeunes de moins de 29 ans sont plus touchés. Plus du tiers (34%) des salariés sont touchés par le burn-out, dont 13% de manière sévère, soit 2,5 millions de personnes.

Les cas au plus haut en Chine

La Chine a fait état jeudi de 402 nouveaux cas de Covid-19, soit près du double de la veille, au moment où la très contagieuse souche Omicron touche désormais le tiers des provinces du pays. Ces contaminations restent sans commune mesure avec les bilans dans le reste du monde, mais elles sont pour la Chine à leur plus haut niveau depuis mars 2020. Le pays, où le coronavirus a été initialement détecté fin 2019, observe une politique du zéro Covid, qui a permis d'endiguer rapidement l'épidémie, mais s'accompagne d'un coût social et économique élevé.

Dès l'apparition d'un cas, les autorités imposent généralement de strictes mesures de confinement à grande échelle et procèdent à des dépistages massifs et répétés de la population. Cette approche soulève toutefois des questions sur la viabilité d'une telle stratégie. Dans son discours annuel devant le Parlement, le Premier ministre Li Keqiang a indiqué samedi que la Chine devait "sans cesse optimiser" ses mesures contre l'épidémie.

La majorité des nouveaux cas jeudi ont été recensés dans la province du Jilin (nord-est) limitrophe de la Corée du Nord, ainsi que dans la ville portuaire de Qingdao (est), qui donne sur la mer Jaune. Malgré le regain épidémique, les autorités locales semblaient adopter une approche plus modérée. La capitale éponyme du Jilin n'a ainsi pas décrété de confinement mais ordonné simplement à ses habitants d'éviter tout déplacement inutile.

Quant à Qingdao, seuls les habitants des zones où des cas d'Omicron ont été détectés sont pour le moment dépistés. En octobre 2020, la métropole avait testé la totalité de ses 10 millions d'habitants, après l'apparition de quelques cas. Plus récemment, les autorités avaient imposé en décembre un strict confinement aux 13 millions de Xi'an (nord). Cette mise sous cloche d'un mois avait été la plus longue et la plus étendue imposée en Chine depuis la mise en quarantaine de Wuhan (centre), premier épicentre de la pandémie, de janvier à avril 2020.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Robert Ménard a honte de ses propos sur les réfugiés irakiens et syriens :

Le maire de Béziers Robert Ménard, proche de la candidate RN Marine Le Pen, a dit jeudi, en pleine guerre en Ukraine, avoir "honte" de ses propos passés sur l'arrivée de migrants fuyant la guerre en Syrie et en Irak. "Quand j'ai été élu maire, deux trois ans après il y a eu la crise en Syrie et j'ai fait des déclarations, le journal municipal a fait des unes, des affiches aussi, que je ne referais plus, pour tout vous dire que j'ai honte d'avoir faits", a-t-il déclaré sur Public Sénat. Une affiche publiée alors, montrant des migrants africains et nord-africains devant une église, proclamait "L'Etat nous les impose. Ca y est ils arrivent... Les migrants dans notre centre-ville !" Robert Ménard, dont l'épouse Emmanuelle Ménard, par ailleurs députée , a apporté médicaments, produits d’hygiène et nourriture début mars à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, a estimé que l'accueil de réfugiés ukrainiens, "c'est le minimum qu'on doit faire".

La veille, l'ancien président de Reporters sans frontières avait estimé sur LCI que ses déclarations passées, "c'est pas une erreur, c'est une faute". "Il n'y a pas deux sortes de victimes, des Européens chrétiens qu'il faudrait défendre et des gens pas européens qui seraient au Moyen-Orient et qu'on aurait eu raison de ne pas accepter chez nous", avait-il ajouté, regrettant un "deux poids deux mesures pas glorieux".

Il a par ailleurs critiqué jeudi "le discours" du candidat d'extrême droite Eric Zemmour - "je ne sais pas s'il faut dire ami; on était amis" - qu'il a jugé "dur, cassant, sans beaucoup de traces d'humanité" et "insupportable", tandis que la candidate RN Marine Le Pen "fait une meilleure campagne". Quant à Emmanuel Macron, "il fait le job" sur le dossier russo-ukrainien et "on se doit d'être derrière lui", a estimé M. Ménard, qui avait déjà salué la gestion de la crise sanitaire par le chef de l'Etat en approuvant l'instauration du pass vaccinal.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Anne Hidalgo sur Mélenchon : « Il n'y a aucune crédibilité possible à quelqu’un comme ça » :

Invitée sur France Inter le jeudi 10 mars, la candidate PS Anne Hidalgo a donné son avis sur la crise ukrainienne, taclant au passage les candidats « pro-russes », puis a soutenu l'accueil des réfugiés ukrainiens. Elle est également revenue sur certaines mesures de son programme comme la réforme des retraites.

« Il faut cet embargo et je demande que l’Europe s’engage dans une autre politique énergétique et même si elle est moindre, il faut sortir rapidement de ces énergies fossiles en augmentant les énergies renouvelables. » Pas de surprise, Anne Hidalgo soutient les sanctions économiques et énergétiques infligées à la Russie. Mais si certains fustigent les discours anti-nucléaires et - comme Valérie Pécresse (mercredi 9 mars sur BFM) - la fermeture de la centrale de Fessenheim par le gouvernement PS de l’époque, la maire de Paris a tablé sur une transition énergétique en plein conflit russe. Elle a ajouté qu’il fallait mettre en place « un plan de relance ; on a des marges de manœuvre de cinq milliards d’euro pour s’engager résolument dans cette voix et les mesures d’urgence doivent être accompagnées de mesures sociales comme le blocage d’énergie, la baisse de la TVA sur l’essence. »

Au sujet des candidats « pro-russes » la candidate socialiste a déclaré que « Marine Le Pen, comme Éric Zemmour, et pour d’autres raisons Jean-Luc Mélenchon, sont des soutiens, depuis longtemps, de Vladimir Poutine », ajoutant que « ce sont des gens qui essayent maintenant un virage, alors qu’ils nous ont expliqué au début que c’est l’Ukraine qui a agressé et en nous disant que les agresseurs sont ceux qui voulaient se rapprocher de l’OTAN […] pour certain comme Jean-Luc Mélenchon, qui se fait passer pour un pacifiste, mais la paix, on ne l’obtient pas en opprimant un peuple. »

Mais, de tous les candidats, c’est Jean-Luc Mélenchon qui s’est attiré le plus les foudres d’Anne Hidalgo. Le candidat France Insoumise, partisan d’un non-alignement avec la Russie, d’une sortie de l’OTAN et soutenant par le passé certains dictateurs (Fidel Castro, Hugo Chavez entre autres) s’est vu reprocher son anti-impérialisme américain, lequel lui a fait prendre parti pour Poutine : « Il n’y a aucune crédibilité possible à quelqu’un comme ça. Certains expliquaient qu’il y avait un vote utile, mais un vote utile de quoi ? Quelqu’un qui veut nous faire prendre un tel virage, qui aurait pour ami le Venezuela, Bachar El-Assad, les dictateurs de la Terre… Il a pris des positions qui ont toujours été des positions de soutien à la Russie quoi qu’il arrive et à Vladimir Poutine. »

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - Sondage de la présidentielle : Pécresse repasse Zemmour, Jadot grignote :

Pour la première fois depuis l’annonce de sa candidature, Emmanuel Macron perd 0,5 point dans notre sondage de la présidentielle en temps réel Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud Radio mais reste solidement en tête avec 31% des intentions de vote au premier tour. Il faudra néanmoins guetter l’évolution des prochains jours et le ressenti des sondés quant à l’annonce de sa volonté de porter l’âge de la retraite à 65 ans. Derrière le chef de l’Etat, Marine le Pen perd aussi 0,5 point (18%). C’est derrière la candidate du Rassemblement national que l’on observe une dynamique : Valérie Pécresse reprend la troisième place de notre consultation à Eric Zemmour (12,5% contre 12%). Pour la candidate LR et l’ancien journaliste du «Figaro», le débat de ce soir sur TF1 s’annonce décisif pour le «podium». Mais les deux espéraient se qualifier pour un second tour qui parait difficilement inaccessible ce jeudi, avec respectivement 5,5 points et 6 points de retard sur Marine Le Pen.

Délesté de Sandrine Rousseau écartée de la direction de sa campagne, Yannick Jadot voit la vie… en vert. Le candidat écologiste enfin audible sur les questions du nucléaire et de la crise de l’énergie liées au conflit ukrainien gagne 0,5 point pour atteindre les 6% des intentions de vote. Il égale ainsi son meilleur score depuis le début de notre consultation le 10 janvier dernier. Il devrait battre le score d’Eva Joly en 2012 - 2,31% des suffrages et même celui de Noël Mamère en 2002 - 5,25%, le meilleur score d’un candidat écologiste à ce jour. Il revient à 4,5 points de Jean-Luc Mélenchon, en baisse ce jeudi à 10,5% (-0,5).

Le grand oral de la présidentielle : A deux semaines du scrutin, les principaux candidats y répondront le 28 mars 2022 en participant au « Grand oral de la présidentielle » organisé par Europe 1, Le Journal du Dimanche et Paris Match. Quelle France et quelle Europe pour demain ? Les candidats détailleront de 18h à 22h leurs propositions et répondront aux questions du public. Un rendez-vous présenté par Sonia Mabrouk avec Bruno Jeudy et David Revault d'Allones.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2068) : JEUDI 10 MARS 2022

Jeudi 10 Mars 2022 - La mise en examen de Gérard Depardieu pour «viols» et «agressions sexuelles» confirmée :

La cour d'appel de Paris a finalement décidé de mettre en examen Gérard Depardieu , accusé de «viols» et d'«agressions sexuelles» sur la comédienne Charlotte Arnould, des faits allégués datant d'août 2018. «La chambre de l'instruction considère ainsi qu'il existe, à ce stade, des indices graves ou concordants qui justifient que Gérard Depardieu demeure mis en examen», pour ces faits datant d'août 2018, a déclaré M. Heitz.

L'acteur français de 73 ans avait demandé d'annuler cette mise en examen. «Je suis innocent et je n'ai rien à craindre», avait-il déclaré au quotidien italien «La Repubblica». Sollicité par l'AFP, l'avocat du comédien, Me Hervé Temime, n'a pas souhaité commenter ce revers.

Présentée à la cour d'appel au moment du délibéré, Charlotte Arnould, manifestement émue et accompagnée d'une proche, n'a pas non plus souhaité commenter. «Ma cliente est particulièrement soulagée et confiante à l'égard de la justice qui a été rendue ce jour», a réagi auprès de l'AFP son avocate, Me Carine Durrieu-Diebolt.

«Il est important de relever qu'actuellement tous les magistrats en charge du dossier, la juge d'instruction, l'avocat général qui a requis la confirmation de la mise en examen mais aussi le juge de la chambre de l'instruction, estiment qu'il y a des indices graves ou concordants qui laissent à penser que Gérard Depardieu a bien commis les faits d'agressions sexuelles et de viols dont il est accusé», s'est félicitée l'avocate.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens