Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 12:00




renault-pertes-historiques-2009.jpg




Touché de plein fouet par la crise fin 2008, Renault a annoncé jeudi 11 février une perte nette de plus de 3 milliards d'euros pour 2009. Du jamais vu dans l'histoire du constructeur, même si la moitié de ces pertes sont imputables aux filiales (Nissan et Volvo) du groupe français.
La veille, PSA Peugeot Citroën avait fait état lui aussi un déficit historique à 1,1 milliard d'euros. Une année noire pour les deux constructeurs qui ont pourtant affiché des records de ventes en France ces derniers mois.



Mais finalement qui des deux constructeurs français s'en est-il tiré le moins mal ? "Nous avons traversé la crise mieux qu'on ne l'avait prévu parce que les marchés ont été meilleurs en Europe grâce aux programmes de prime à la casse", indique Patrick Pelata, directeur général délégué de Renault.

 

PSA et Renault ont en effet vendu quasiment le même nombre de voitures en 2009 qu'en 2008 mais leur chiffre d'affaires respectif a chuté de plus de 10 %. Ce qui signifie qu'ils ont proposé de fortes ristournes pour écouler leur production. Cette baisse s'explique aussi par la part plus grande des petits véhicules, moins chers et moins lucratifs en terme de marge, dans leurs ventes globales. En 2010, à cette répartition défavorable des ventes s'ajoutera une baisse des volumes. Pour 2010, les deux constructeurs pronostiquent déjà une baisse du marché européen de l'ordre de 10 % du fait de l'arrêt des primes à la casse.

 

En fait, pendant la crise, les directions des deux constructeurs ont eu les yeux rivés sur le free cash flow, le flux de trésorerie disponible. Tout au long de l'année, M. Pelata a expliqué que l'urgence n'était pas de dégager un bénéfice en 2009, mais de revenir à une capacité d'autofinancement positive. Sur ce chapitre, on peut dire que le constructeur a réussi : fin 2009, il était de 2 milliards d'euros contre 809 millions pour son concurrent.

 

"Nous avons appris à gérer nos stocks, et donc nos besoins en fonds de roulement ainsi que nos flux de production. Nous avons revu le système des commandes par notre réseau. Fin 2008, 30 % des voitures avaient été livrées six mois auparavant, la proportion est passée en dessous de 5 %. Et enfin, nous avons réduit nos dépenses de recherche et développement, en nous focalisant sur certains projets, comme le véhicule électrique", rappelle M. Pelata. Chez PSA, ce flux de trésorerie disponible est moins élevé que chez Renault parce que le groupe a commencé à déstocker avec quelques mois de retard.

 

Crise dévastatrice

 

En revanche, commercialement, on reproche encore à Renault d'être trop dépendant de sa Mégane. Au contraire, PSA peut se targuer d'avoir abordé la crise avec plusieurs véhicules qui se sont révélé être des réussites commerciales : C3 Picasso, 3008 et 5008 Peugeot. "Les marques Peugeot et Citroën sont mieux positionnées que la marque Renault, juge Gaëtan Toulemonde, analyste à la Deutsche Bank. Sur les dix-huit prochains mois, il y a une dynamique produits chez PSA qu'il n'y a pas chez Renault." La nouvelle Clio n'est attendue que pour 2013, comme la gamme de véhicules électrique.

 

En revanche, Renault est plus avancé sur le plan stratégique. Il est en Russie avec Avtovaz. "Même si le marché souffre, on en parlera bientôt comme un actif plutôt que comme un passif", estime M. Toulemonde. Par ailleurs, la Logan s'est imposée en Europe de l'Ouest. Enfin, le groupe a une vraie stratégie dans le véhicule électrique. Malgré sa forte exposition européenne, PSA peut se targuer d'être présent, contrairement à Renault, dans le marché le plus dynamique, la Chine. "Grâce à nos nouveaux véhicules, la croissance devrait être très substantielle en 2010, on sera à plus de 350 000 unités en Chine."

 

Si financièrement, la crise a été dévastatrice - les deux constructeurs ont dû emprunter de l'argent à l'Etat pour pouvoir poursuivre leurs activités -, M. Pelata reconnaît qu'elle peut produire des électrochocs bénéfiques. "Les crises sont toujours un moment où l'on peut accélérer les changements". Cela sera nécessaire car le secteur automobile reste convalescent.

 


Source : lemonde.fr  11-02-2010 Nathalie Brafman



 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens