Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 10:00








Luc-Chatel.jpg




Le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education, Luc Chatel, et le ministre de l'Agriculture Bruno Lemaire, ont annoncé mercredi qu'ils n'étaient "pas question" d'accorder le droit de vote aux étrangers pour les élections locales.

 


"Il n'est pas question de mettre en place le vote des étrangers aux élections locales", a déclaré M. Chatel sur RFI, au lendemain de l'annonce du dépôt d'une proposition de loi dans ce sens à l'Assemblée nationale.

 "Nous considérons que ce droit de vote est étroitement lié à la citoyenneté", a justifié le porte-parole du gouvernement.

 

La numéro un du PS, Martine Aubry, a annoncé mardi le dépôt d'une proposition de loi en faveur du droit de vote des étrangers, hors Union européenne, aux élections locales (municipales, cantonales, régionales).

 

Interrogé sur cette position, qui figurait déjà en 1981 dans le programme du président socialiste François Mitterrand, M. Chatel a affirmé que "la ficelle est un peu grosse". "Mme Aubry, elle veut se tourner vers l'avenir mais elle a une fâcheuse tendance à regarder dans le rétroviseur. C'est les bonnes vieilles méthodes de Mitterrand: dès qu'on approche d'une élection, eh bien on essaie de faire surgir ce chiffon rouge", a-t-il ironisé.

 

M. Chatel, proche de Nicolas Sarkozy, a rappelé que le chef de l'Etat, qui s'était également déclaré en faveur du droit de vote des étrangers avant la présidentielle, n'avait finalement pas retenu cette option dans ses engagements de campagne. "Nicolas Sarkozy avait évoqué dans un ouvrage, il y a plusieurs années avant la campagne présidentielle, son opinion, son avis personnel sur ce sujet, mais il avait bien expliqué en 2007 qu'il ne souhaitait pas voir figurer cette proposition dans son programme présidentiel car il estimait que le temps n'était pas venu et que ce n'était pas d'actualité", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

 

De son côté, le ministre de l'Agriculture Bruno Lemaire, s'est déclaré opposé au droit de vote aux étrangers aux élections locales et jugé ce débat "pas responsable", estimant nécessaire de garder "le lien avec la citoyenneté". "Je crois que c'est très important et que c'est la sagesse que s'en tenir au lien entre citoyenneté et droit de vote", a déclaré M. Lemaire sur France 2.

 

Estimant que "le droit de vote est quelque chose d'essentiel dans la vie démocratique" et "qu'il ne faut pas le banaliser", le ministre estime que ce lien est "le critère le plus solide". "Ont droit de vote en France tous ceux, pour les élections nationales, qui ont la citoyenneté française, et pour les élections locales, tous ceux qui ont la citoyenneté européenne, ce qui est déjà à mon avis une avancée majeure et significative", a-t-il poursuivi.

 

Le ministre s'est également étonné que le "Parti socialiste sorte ce débat de son chapeau à quelques mois des régionales". "Personnellement, je ne trouve pas cela responsable de sortir cela au moment où nous débattons de toute sorte d'autres choses", a observé M. Lemaire.


On aura noté que ni Luc Chatel, ni Bruno Lemaire n'ont évoqué la prise de position de leur collègue Luc Besson qui, il y a quelques jours à peine, avait pris position en faveur du vote des étrangers aux élections locales !... 






 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens