Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 10:00












L'Administration américaine reconnaît enfin les gaz à effet de serre comme nocifs. Un moyen de faire pression sur le Sénat pour qu'il adopte une loi climat-énergie ambitieuse.

 

Au premier jour de la Conférence de Copenhague sur le climat, qui réunit les représentants de 192 États, Barack Obama a envoyé un signal positif à la communauté internationale. Le président américain, attendu en fin de semaine prochaine dans la capitale danoise aux côtés d'une centaine de chefs d'État et de gouvernements, a voulu donner un gage supplémentaire de sa bonne volonté, et surtout faire pression sur le Sénat. Les élus du Capitole, qui ne voteront pas la loi climat-énergie avant le printemps prochain sans doute, détiennent une des clés des suites de Copenhague.  

L'Agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) a opportunément déclaré lundi 7 décembre au soir les gaz à effet de serre comme nuisibles à la santé. Comme tels, ils doivent être réglementés. L'Administration Bush, hostile à tout engagement contraignant sur la lutte contre le réchauffement, avait toujours repoussé cette décision.  

Un jugement de la Cour suprême datant de 2007, sous la présidence de George W. Bush, avait scellé le caractère polluant du CO2 et des autres gaz à effet de serre. Mais les juges avaient ajouté que l'EPA devait statuer à son tour avant de pouvoir édicter des règles et des normes. L'agence fédérale avait donné un premier signal en ce sens en avril dernier, mais son administratrice, Lisa Jackson, l'a officialisé lundi devant la presse, à Washington, quelques heures après l'ouverture de la Conférence de Copenhague.

   

Arme de dissuasion

 

«Ce geste ne fournit pas à Obama des arguments supplémentaires pour la négociation, minimise un expert français qui suit de près depuis des mois la préparation du sommet, c'est avant tout un geste politique à usage interne.» Dans les couloirs du centre de conférence Bella de Copenhague, les experts s'interrogeaient lundi sur la portée de la mesure. Est-ce qu'elle va permettre à Barack Obama d'apporter sur la table des négociations un chiffre de réduction des rejets de CO2 supérieur aux 17 % annoncés ?

Si l'EPA peut prendre des mesures autoritaires de réduction des émissions de CO2, la Maison-Blanche a déjà indiqué sa préférence pour une loi qui permettrait la création d'un marché d'échange de «permis de polluer». Prévu par le projet en discussion au Sénat, l'instrument flexible que représente une «Bourse du carbone» a la préférence des industriels américains, qui redoutent des couperets réglementaires. Cette perspective offre un moyen de pression supplémentaire pour pousser le Sénat à voter une loi climat-énergie avec des objectifs ambitieux.

 

Deux organisations écologistes américaines, le Centre pour la diversité biologique et 350.org avaient lancé une pétition, ces dernières semaines, appelant Barack Obama à se servir de l'agence fédérale EPA comme d'une arme anti-CO2. En désignant les gaz à effet de serre comme polluants, l'Administration peut employer une législation vieille de quarante ans, le Clean Air Act, qui a fait ses preuves pour d'autres polluants atmosphériques. L'agence pourrait édicter des règles sévères visant les plus gros industriels. Une arme de dissuasion propre à convaincre les quelques voix qui manquent au Sénat pour réunir la majorité requise de soixante voix.

Dans un registre plus médiatique, Barack Obama devait recevoir lundi soir l'ex-vice président Al Gore, récompensé du Nobel de la paix pour son engagement contre le changement climatique.

 

Source : Lefigaro.fr  08-12-2009

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens