Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 16:00




peillon-attaque-France-televisions.jpg




Entre Vincent Peillon et France Télévisions, rien ne va plus. Après son faux bond prémédité, le 14 janvier, alors qu'il était invité par Arlette Chabot à débattre sur France 2 de l'identité nationale avec Eric Besson, le responsable PS accuse «certains dirigeants» du service public de «servilité», ce samedi 23 janvier dans «le Monde».

La direction de France Télévisions s'est aussitôt «indignée» des déclarations du leader socialiste : «L'appel à la démission des principaux dirigeants du service public de la Télévision ainsi que l'accusation scandaleuse de servilité sont indignes de responsables politiques».

 


Interrogé par «le Monde» sur son esclandre du 14 janvier, Vincent Peillon met à nouveau en cause Arlette Chabot, directrice générale adjointe de l'information de France Télévisions. «Les rédactions» de France 2 et France 3 «font ce qu'elles peuvent, mais la perspective de la nomination du président du service public par le président de la République exerce une pression sur leur travail et favorise la servilité de certains dirigeants», déclare l'eurodéputé.

 

«Il fallait arrêter cela»

 

Il avait déjà réclamé la démission d'Arlette Chabot le soir-même de l'émission «A vous de juger». Motif : il accuse la journaliste et les dirigeants de France 2 de «dévoyer le débat démocratique» en consacrant «la seule émission politique de début de soirée à Eric Besson et de le faire dialoguer avec Marine Le Pen, prenant ainsi en otage le service public et les personnels qui y travaillent».

 

Un manque d'indépendance, à ses yeux, dont il veut pour preuve le nombre d'émissions consacrées au débat sur l'identité nationale. Dénonçant un débat qui «fait honte à la France et stigmatise plusieurs millions de nos compatriotes», il souligne que «sept émissions sur neuf organisées aux heures de grande écoute ont été consacrées essentiellement à cette question». «Il fallait arrêter cela», affirme-t-il.

 

La colère de France Télévisions

 

La direction de France Télévisions s'est aussitôt dite «indignée» «des propos injurieux et mensongers» tenus par l'eurodéputé socialiste dans «le Monde». «Depuis dix jours, Vincent Peillon multiplie les versions contradictoires sur les conditions et les modalités de sa participation à l'émission A vous de juger du 14 janvier 2010», réagit la direction dans un communiqué.

 

«En déclarant aujourd'hui que sept émissions sur neuf organisées aux heures de grande écoute ont été consacrées à l'identité nationale, Vincent Peillon profère un mensonge supplémentaire et inacceptable», poursuit-elle. «L'appel à la démission des principaux dirigeants du service public de la Télévision ainsi que l'accusation scandaleuse de servilité sont indignes de responsables politiques», précise le texte. La direction de France Télévisions conclut en déclarant qu'elle «ne laissera personne mettre en cause son honneur et son indépendance».

 

«On va me boycotter, et alors !»

 

Samedi après-midi, à son arrivée à une réunion du Rassemblement social, écologique et démocrate, qu'il a créé avec des ténors des Verts et du MoDem, Vincent Peillon a enfoncé le clou : «On va me boycotter, et alors ! (...) Ma personne est secondaire, il faut saisir collectivement la question de l'indépendance des médias.». Inquiet «de la berlusconisation de la presse privée» et des «problèmes considérables» des médias publics, il a dénoncé une «collusion» entre les intérêts financiers et l'information, lors de la réunion au café branché «La Bellevilloise», dans le XXe arrondissement, devant quelque 200 personnes.

 

A deux jours d'une interview de Nicolas Sarkozy sur TF1 - dénoncée par le PS -, le leader socialiste espère être appuyé par ses camarades du PS. «Martine (Aubry) m'a soutenu avec beaucoup de courage, face au déferlement médiatique», se réjouit-il. Certes, la première secrétaire a appuyé sa décision de refuser le cadre du débat d'«A vous de juger», mais elle s'est désolidarisée de sa demande de démission de l'animatrice Arlette Chabot et a souhaité une rencontre avec Patrick de Carolis, patron de France Télévisions.

 

L'offensive de Peillon risque de gêner le PS : «Dire qu'il y a une berlusconisation des médias français, c'est excessif», affirme, dubitatif, un ténor PS.


Source : leparisien.fr  23-01-2010


 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens