Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Le point du corona virus le 28 Novembre au soir :

La détection en France du variant Omicron du virus responsable du Covid-19 est "très probablement une question d'heures", a affirmé dimanche le ministre de la Santé, Olivier Véran. "On est encore au stade du criblage. On a plusieurs cas possibles. Une dizaine. A ce stade, on est sur des cas possibles", a précisé plus tard dans la journée le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur CNews. "Ces diagnostics vont être passés au séquençage et on saura dans les prochaines heures s’il y a des cas positifs du variant", a-t-il ajouté. Concernant les personnes qui viennent de rentrer d’Afrique du Sud, le porte-parole a indiqué qu'"on leur fait des tests et on regarde s’ils sont positifs au Covid. S’ils le sont, on fait un criblage. On regarde s’il y a une mutation suspecte du virus dans le diagnostic".

"Il n'y a pas encore eu d'identification de ce type de variant sur le territoire national, mais c'est très probablement une question d'heures", avait auparavant déclaré M. Véran à l'issue d'une visite dans un centre de vaccination parisien. "Dès lors qu'il circule en Grande-Bretagne, en Italie, en Belgique, il est probable qu'il y ait déjà des cas en circulation" sur le territoire français, a-t-il ajouté.

Depuis qu'il a été détecté en Afrique du Sud dans le courant de la semaine, le nouveau variant Omicron a notamment été identifié en Europe dans les trois pays cités par Olivier Véran ainsi qu'en Allemagne et en République tchèque. Pour détecter la présence d'Omicron en France, en plus du criblage, "nous réalisons entre 6.000 et 12.000 séquençages par semaine", a assuré le ministre de la Santé.

L'irruption du nouveau variant ne devrait toutefois pas mener à un renforcement supplémentaire des restrictions sanitaires "à court ou moyen terme". "A l'heure à laquelle je vous parle, qu'il y ait ou non un ou deux ou dix cas de personnes contaminées par ce variant en circulation en Europe, voire en France, n'impacte pas le profil de la vague épidémique que nous connaissons. C'est une vague qui est déjà liée à un variant très contagieux, le variant Delta", a fait valoir le ministre. Interrogé sur l'efficacité des vaccins actuels contre Omicron, M. Véran a jugé qu'il était "trop tôt" pour se prononcer. Le ministre a également profité de son passage au centre de vaccination de la mairie du XVIIIe arrondissement pour indiquer que "sur les deux derniers jours, 700.000" personnes s'étaient fait injecter une dose de rappel.

"La moitié d'entre eux" ont recouru à la médecine de ville pour se la faire administrer. "Je souhaite que nous puissions arriver ou nous approcher très fortement des 10 millions de Français qui ont reçu leur rappel d'ici la fin de cette semaine", a encore dit le ministre. Dimanche, le nombre de bénéficiaires d'une dose de rappel avait atteint "environ sept millions".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - A Bordeaux, le sapin de Noël sera en verre et en acier :

 Pour les fêtes de Noël, la ville de Bordeaux va ériger un sapin monumental fait de verre et d'acier recyclés, a annoncé lundi le maire EELV Pierre Hurmic (photo)

Pour les fêtes, la ville de Bordeaux va ériger un sapin monumental fait de verre et d'acier recyclés, a annoncé lundi le maire EELV Pierre Hurmic, vertement critiqué il y a un an pour son refus d'installer "un arbre mort" avant Noël. "Il y aura un sapin de Noël à Bordeaux cette année. Je pense que les Bordelaises et les Bordelais seront très contents et que la page d'une polémique inutile est définitivement tournée", a annoncé lundi M. Hurmic devant la presse en mairie. Ce nouveau sapin monumental, de 11 mètres de haut et cinq mètres de diamètre, sera constitué uniquement "de verre et d'acier recyclés et recyclables", façonnés par "des artisans locaux", a détaillé le maire de Bordeaux.

Il habillera du 11 décembre au 2 janvier la place Pey-Berland, au cœur de la ville, où trônait l'habituel sapin de Noël avant sa suppression par la nouvelle équipe municipale en 2020.

L’œuvre devrait être réinstallée durant les cinq prochaines fêtes de fin d'année et "coûtera annuellement moins cher" que les 60.000 euros dépensés pour "le sapin éphémère qui était en place à Bordeaux auparavant", a défendu Pierre Hurmic, sans donner plus de détails sur le coût total de la structure.

Selon son concepteur, le designer bordelais Arnaud Lapierre, l’œuvre d'art de couleur émeraude, "démontable et remontable comme un kit Ikea", changera régulièrement d'aspect grâce à "ses reflets" et à des "jeux de lumière intérieurs" renouvelés.

Une première version éphémère de ce sapin de verre, haute de six mètres, avait été présentée en décembre dernier par la ville de Saint-Pétersbourg en Russie. A l'automne dernier, le maire de Bordeaux avait suscité la polémique quand il avait annoncé la fin du sapin de Noël municipal illuminé, le qualifiant d'"arbre mort" et "onéreux". Une période "dure à vivre, j'ai reçu des menaces de mort très précises", a rappelé lundi M. Hurmic. "La page est définitivement tournée et j'en suis très heureux" a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Crise migratoire dans la Manche : Gérald Darmanin plaide pour un accord UE-Royaume Uni :

Au lendemain d'une réunion à Calais avec les ministres européens, Gérald Darmanin a plaidé lundi pour un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni pour endiguer les traversées de la Manche par des migrants illégaux sans remise en cause des accords du Touquet. Il faut un "accord Union européenne (UE) et Grande-Bretagne" car "cela ne peut pas être un simple accord de réadmission de migrants sur le territoire" français, a déclaré Gérald Darmanin, rejetant fermement la proposition du Premier ministre britannique Boris Johnson, qui avait déclenché vendredi un accès de fièvre entre les deux pays.

Il s'exprimait lors d'une conférence de presse après un Conseil de défense de sécurité intérieure, présidé dans la matinée par Emmanuel Macron, et consacré à la lutte contre les traversées de la Manche par des immigrés clandestins. "Ce que nous voulons", a-t-il insisté, "c'est un accord équilibré qui offre de réelles solutions y compris aux problèmes de la France et de l'Europe (...) Nous ne voulons pas d'un accord unilatéral".

Gérald Darmanin a annoncé que le Premier ministre Jean Castex écrirait mardi à son homologue Boris Johnson pour lui proposer de travailler à l'élaboration de cet accord.

Le gouvernement est "prêt à reprendre très rapidement les discussions avec la Grande-Bretagne", à partir du moment "où il n'y pas de double discours" (privé et public), a affirmé Gérald Darmanin, qui avait désinvité dimanche son homologue Priti Patel à la réunion à Calais, en riposte à une lettre publiée sur Twitter par Boris Johnson qui demandait à Paris de reprendre les migrants arrivant de France en Grande-Bretagne.

Gérald Darmanin a par ailleurs rejeté toute "remise en cause" des accords du Touquet (2004) qui placent la frontière britannique côté français, ainsi que l'ont suggéré plusieurs personnalités d'opposition, en rappelant que ce texte ne concernait que l'immigration légale. Par ailleurs, il a mis en garde les Britanniques contre toute velléité de remettre à la mer les migrants qui arriveraient sur leurs côtes, ce qui serait "une ligne rouge inacceptable". "Nous n'accepterons jamais la pratique des refoulements en mer", a-t-il assuré, car "le Royaume-Uni n'est pas exonéré du droit international".

Plus tôt lundi matin, Gérald Darmanin avait appelé le Royaume-Uni à ouvrir un "accès légal à l'immigration" et à prendre "ses responsabilités". "Que faire avec les Anglais ? Et bien qu'ils changent leur législation, qu'ils prennent leurs responsabilités", avait-il lancé sur BFMTV/RMC, rappelant que, chaque année, 30.000 demandes d'asile sont enregistrées en Grande-Bretagne contre environ 150.000 en France. Soulignant la nécessité de lutter contre les passeurs, le ministre a annoncé le doublement des effectifs de l'Office central de lutte contre l'immigration clandestine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Neige sur l'A89 en Auvergne: près de 200 personnes hébergées dans la nuit :

Près de 200 personnes ont été hébergées dans la nuit de dimanche à lundi dans le Haut-Forez après la fermeture de l'autoroute A89 à hauteur de Thiers (Puy-de-Dôme) en raison de la neige, ont indiqué les pompiers de la Loire lundi matin. Quelque 150 personnes ont été accueillies dans la salle des fêtes de la commune des Salles, et une quinzaine d’autres dans celle de Noirétable, dans le Nord-Ouest de la Loire.

L'A89 avait été fermée à la circulation dimanche peu après 18H00 dans les deux sens à hauteur de Thiers (Puy-de-Dôme) en raison de la neige, ont indiqué Vinci Autoroutes et la préfecture. Les équipes étaient alors intervenues pour dégager les véhicules en travers, "majoritairement non équipés de pneus neige", notamment un poids lourd, selon Vinci Autoroutes.

Durant le temps de cette intervention, "une à deux heures selon Vinci", des blocages se sont produits, concernant 600 véhicules dans la soirée, selon la préfecture, qui précise cependant "qu'aucun passager n'a passé la nuit à l'arrêt" sur cet axe.

Les voies libérées ont ensuite pu être déneigées dans la nuit, jusqu'à la réouverture lundi matin à 06H00. Le département du Puy-de-Dôme avait été placé en vigilance orange neige-verglas samedi, comme d'autres départements du Massif central. Les autres personnes secourues par les pompiers, gendarmes et des membres de la Croix-Rouge étaient bloquées sur des axes secondaires du Haut-Forez.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Le loup fait son retour en Ile-de-France :

 D'après l’Office français de la biodiversité (OFB), un loup a bien été photographié dans le champ d'un village des Yvelines (Ile-de-France).

Ils ont d’abord pensé à un chien. Mais les autorités ont confirmé dimanche que c’était bien un loup qui a été photographié le 11 novembre dernier dans un champ de Blaru (Yvelines), à environ 70 kilomètres de Paris. Deux spécialistes de l’Office français de la biodiversité (OFB) ont relevé des traces ADN de la bête et affirmé qu’elles appartenaient à un loup gris. L’image prise par un chasseur a elle aussi été analysée. «Nous avons confirmé l'identification d’un loup gris sur cette image. Pour l'instant, nous n'avons pas sa trace, nous avons simplement une image», a précisé le directeur adjoint de l’OFB Nicolas Jean à France Bleu. La présence d'un loup a déjà été officialisée il y a quelques jours dans l'Eure, un département situé à seulement quelques centaines de mètres du champ où a été aperçu l'animal dans les Yvelines. Il est fort probable que ça soit le même.

C’est la première fois depuis le retour du loup en France que l’animal est officiellement observé en région Ile-de-France. Car, depuis 1992, date à laquelle il est revenu en France par l’Italie, il s’est d’abord installé dans les Alpes avant de se disséminer dans d’autres territoires. Ce sont les jeunes loups à la recherche d'un nouvel endroit pour s'établir qui sont la plupart du temps observés, seuls. «En période de reproduction, les jeunes mâles qui ne peuvent pas concurrencer le couple dominant quittent la meute et peuvent parcourir près de 80 kilomètres par jour», a expliqué le directeur de l’OFB Loïc Obled à RTL. Ainsi, certains loups gris ont été vus dans la Somme, en Vendée ou dans le Calvados.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Mémoires expurgées : l'ex-secrétaire à la Défense Mark Esper porte plainte contre le Pentagone :

Il veut dire son «histoire entière au peuple américain». L'ancien secrétaire américain à la Défense Mark Esper a porté plainte contre le Pentagone, qu'il accuse de censurer ses mémoires sous couverture du secret défense. L'ex-ministre, renvoyé par un tweet de Donald Trump peu après sa défaite en novembre 2020, se dit «plus que déçu que l'administration actuelle empiète sur [ses] droits constitutionnels garantis par le Premier amendement» dans la plainte révélée par le «New York Times». La publication de «A Sacred Oath» («Un serment sacré»), «des mémoires brutes et sincères» rédigées par celui qui fut pendant près d'un an et demi secrétaire à la Défense «durant une période inédite de troubles civils, de crises sanitaires, de menaces extérieures grandissantes, de transition du Pentagone et avec une Maison-Blanche visiblement prête à contourner la Constitution», est prévue pour le printemps prochain aux éditions William Morrow.

Le manuscrit a été, comme tous les livres écrits par des officiels, soumis à relecture du département dont il dépend. D'après les avocats de Mark Esper, il a été demandé à ce dernier de ne pas citer Donald Trump ou les conversations qu'il a eues avec lui ni d'«utiliser certains verbes ou noms pour décrire des événements historiques» : «C'est une grave injustice à propos de moments historiques importants que le peuple américain a besoin de connaître et de comprendre», déplore Esper, qui soupçonne le département de la Défense d'avoir fait fuiter certains éléments de ces parties expurgées «possiblement pour diminuer l'impact» de son livre à paraître. «On m'a également demandé de retirer mon opinion sur l'action d'autres pays, des conversations que j'ai eues avec des représentants étrangers et à propos d'événements internationaux qui ont été largement couverts. De nombreux éléments relevaient déjà du domaine public, certains ont même été publiés par le département de la Défense», ajoute-t-il. Parmi les moments cruciaux racontés Mark Esper figurent ses désaccords avec l'ancien président, notamment sur le déploiement de militaires lors des manifestations antiracistes après le meurtre de George Floyd ou encore le retrait américain d'Afghanistan.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Jack Dorsey quitte la direction de Twitter :

Twitter a annoncé lundi le départ, avec effet immédiat, de son directeur général et cofondateur Jack Dorsey qui va être remplacé par le responsable technique du groupe, Parag Agrawal. "J'ai décidé de quitter Twitter parce que je pense que la société est prête à couper le cordon avec ses fondateurs", a expliqué Jack Dorsey, dans un communiqué, qui marque la fin d'une époque.

Pour marquer la rupture, le natif de St. Louis (Missouri) prévoit de quitter aussi le conseil d'administration en 2022 et ne briguera pas un nouveau mandat lors de l'assemblée générale du groupe. Avec son allure reconnaissable, crâne rasé et longue barbe, et son style atypique, Jack Dorsey incarne, depuis des années, à lui seul, Twitter. Il avait effectué un premier passage comme directeur général de Twitter entre 2007 et 2008, finalement évincé par le conseil d'administration, insatisfait de sa gestion.

Depuis son retour à la tête de la compagnie à l'oiseau bleu, en octobre 2015, l'entrepreneur au style décontracté était régulièrement critiqué pour n'avoir pas lâché les rênes de son autre entreprise, le spécialiste des paiements mobile Square, pour se consacrer uniquement à Twitter.

Alors que Jack Dorsey s'efface, il laisse Twitter avec un portefeuille de 211 millions d'utilisateurs quotidiens dits "monétisables", c'est-à-dire qui sont exposés aux publicités sur la plateforme. Avec Jack Dorsey à sa tête, Twitter a publié son premier trimestre bénéficiaire, pour les trois derniers mois de 2017, puis deux exercices entiers dans le vert, avant de replonger dans le rouge en 2020.

Le quadragénaire s'est attaché à monétiser le trafic de la plateforme, point faible de l'entreprise jusque-là, alors qu'elle est un relais d'opinion majeur, à la place unique dans le paysage médiatique. Pour ce faire, le groupe a amélioré ses outils de modération pour rendre le réseau plus présentable et plus facile à utiliser pour les annonceurs mais aussi les utilisateurs. Il a supprimé les comptes de personnalités accusées de discours haineux ou de relayer des théories complotistes ou des affirmations mensongères. Point d'orgue de cette campagne de nettoyage, la suspension permanente du compte du président des États-Unis, Donald Trump, en janvier 2021.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Ballon d'or 2021: Lionel Messi récompensé en famille, Zendaya :

La grande soirée du Ballon d'or s'est déroulé ce lundi soir au théâtre du Châtelet, à Paris. L'Argentin Lionel Messi a remporté son septième trophée.

L'Argentin Lionel Messi (Paris Saint-Germain) a remporté un septième Ballon d'Or France Football en devançant au scrutin le Polonais Robert Lewandowski (Bayern Munich) et l'Italo-Brésilien Jorginho (Chelsea), lundi au Châtelet à Paris.

La victoire en Copa America cet été, son premier trophée en 16 ans sous le maillot argentin, a très certainement fait pencher la balance en faveur de l'ancien barcelonais pour devancer Lewandowski.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Pfizer a déjà commencé à travailler sur une version du vaccin anti-Covid contre Omicron :

Pfizer a déjà commencé à travailler sur une nouvelle version de son vaccin anti-Covid ciblant plus spécifiquement Omicron au cas où le vaccin actuel ne serait pas suffisamment efficace contre le nouveau variant, a assuré lundi le PDG de Pfizer, Albert Bourla. "Il y a encore beaucoup d'inconnues" autour du nouveau variant détecté en Afrique du Sud et jugé "préoccupant" par l'OMS, a-t-il souligné dans une interview sur la chaîne américaine CNBC. "Nous saurons l'essentiel de ce qu'il y a à savoir d'ici quelques semaines". Il faut notamment d'abord mener des tests pour évaluer l'efficacité des vaccins actuels, développés avec BioNTech, contre Omicron. Mais "si le vaccin (actuel) protège moins et que nous avons besoin de créer un nouveau vaccin, nous avons commencé à travailler dessus vendredi, nous avons fait notre premier modèle d'ADN, qui est la première étape du développement d'un nouveau vaccin", a-t-il expliqué.

Pfizer a déjà créé par le passé deux nouvelles versions de son vaccin en moins de cent jours, contre les variants Delta et Beta, qui n'ont finalement pas été utilisées. Au besoin, "en 95 jours, nous aurons le nouveau vaccin" contre Omicron, a assuré M. Bourla. Le groupe a les capacités de produire au besoin quatre milliards de doses l'an prochain, a-t-il aussi affirmé.

La pilule anti-Covid développée par Pfizer pour traiter la maladie, qui a démontré une efficacité de 89% contre les hospitalisations et décès lors d'essais cliniques, a par ailleurs "été développée avec l'idée" que des mutations du virus allaient apparaître, a aussi relevé Albert Bourla.

"Je suis très très confiant en la capacité (de la pilule) à fonctionner avec toutes les mutations, y compris Omicron", a-t-il affirmé. "Il faut garder à l'esprit (...) que la situation est différente quand vous avez un traitement" qui permet de réduire de dix à un le nombre de personnes allant à l'hôpital, a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - L'OMS lance un cri au monde pour les générations futures, après le covid :

"Plus jamais ça!": le chef de l'OMS a appelé lundi les nations à établir un accord sur les pandémies pour que les générations futures soient mieux armées pour les combattre, près de deux ans après l'éruption du Covid. "Tout cela se reproduira à moins que vous, les nations du monde, ne vous unissiez pour dire d'une seule voix: plus jamais ça!", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l'ouverture de la réunion exceptionnelle de l'Assemblée mondiale de la santé - organe décisionnel suprême de l'Organisation mondiale de la santé qui rassemble ses 194 membres.

Cette réunion de trois jours n'est que la seconde session spéciale de l'Assemblée mondiale de la santé. Les membres de l'OMS sont convenus dimanche de lancer des négociations en vue de créer un instrument international pour mieux prévenir et combattre les pandémies. Au cours de la réunion, qui doit durer trois jours, les membres de l'OMS doivent officiellement valider ce projet d'accord. "Le moment est venu de nous élever au-dessus de cette pandémie et de laisser un héritage aux générations qui nous suivront", a souligné M. Tedros. "L'émergence d'Omicron est un autre rappel que le Covid n'en a pas fini avec nous", a-t-il poursuivi, en relevant que le monde ne devrait pas avoir besoin "d'un autre rappel à l'ordre".

Le nouveau variant Omicron "montre pourquoi le monde a besoin d'un nouvel accord", a-t-il dit. Le projet d'accord sur lequel les membres de l'OMS se sont mis d'accord dimanche de façon informelle prévoit la création d'"un organe intergouvernemental" en vue de rédiger et négocier "une convention, un accord ou un autre instrument international de l'OMS sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies". Un rapport intermédiaire est attendu pour mai 2023. Le résultat devrait être sur la table pour l'Assemblée mondiale de la santé de mai 2024.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Les époux Fillon se sont «enrichis de manière illicite», estime l'accusation en appel :

L'affaire des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon est celle de "personnes (qui) se sont enrichies de manière illicite", a estimé lundi l'accusation au procès en appel de François Fillon, de son épouse et de son ex-suppléant Marc Joulaud. L'avocat général Yves Micolet a débuté son réquisitoire peu après 13h30 en défendant l'enquête du Parquet national financier (PNF) puis l'instruction menées en pleine campagne présidentielle en 2017 face aux critiques de la défense de l'ancien Premier ministre. "Faire le procès du PNF est un leurre pour essayer de masquer la gravité des faits par les prévenus", a assené le magistrat. "Il n'y a pas eu d'immixtion illégale de la justice dans l'élection présidentielle (ni) d'atteinte à la séparation des pouvoirs".

Là où la défense a dénoncé une ouverture d'enquête précipitée et téléguidée en janvier 2017 après la parution d'une série d'articles dans "Le Canard enchaîné", le parquet général a fait valoir que le PNF était compétent pour se saisir du dossier et qu'"il y avait manifestement la possibilité de réaliser dans (les) trois mois" avant l'élection "des investigations" sur la réalité du travail de Penelope Fillon.

Ecartant l'idée d'un "procès hors norme", Yves Micolet a estimé qu'en-dehors du statut d'ancien Premier ministre du principal prévenu et de l'Assemblée nationale et du Sénat comme victimes, il s'agissait d'"un dossier tout à fait classique de nos chambres financières, un dossier dans lequel des personnes se sont enrichies de façon illicite". "La question" est celle "de l'effectivité du travail" des assistants parlementaires qui sont "payés par les deniers publics", a-t-il rappelé. Les trois prévenus, condamnés en première instance, sont rejugés depuis le 15 novembre pour détournement de fonds publics, complicité ou recel de cette infraction notamment, concernant trois contrats d'embauche de Penelope Fillon comme assistante parlementaire entre 1998 et 2013. Rémunération totale: plus de 612.000 euros nets. A la barre de la cour d'appel, ils ont répété l'un après l'autre que Penelope Fillon avait accompli un réel travail en tant que "collaboratrice de terrain" dans la circonscription de la Sarthe où M. Fillon avait été élu député

Les prévenus ont assuré que la discrète Franco-Galloise entretenait le "lien de confiance" avec les habitants en participant à des manifestations locales, en gérant le courrier qui arrivait chez eux ou en préparant des "mémos". S'il en reste si peu de traces, c'est qu'il s'agissait d'un travail surtout "oral", ont-ils soutenu.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Valérie Pécresse dévoile son projet de loi "sur la sécurité intérieure et contre l'islamisme" :

A deux jours du premier tour du congrès LR, la candidate Pécresse a dévoilé lundi son "projet de loi référendaire sur la sécurité intérieure et contre l'islamisme".

Peines planchers, "légitime défense" revisitée...: Valérie Pécresse, candidate à l'investiture de la droite pour la présidentielle, a dévoilé lundi son "projet de loi référendaire sur la sécurité intérieure et contre l'islamisme", à deux jours du premier tour du congrès LR. Inscription dans la Constitution du "droit à la sécurité de tous", garantie de la "prééminence des lois de la République", Valérie Pécresse entend protéger les libertés fondamentales "face à la montée de l'islamisme et du communautarisme", si elle est élue présidente en avril 2022, peut-on lire dans la présentation de ce projet de loi.

La présidente de la région Ile-de-France souhaite notamment reconnaître la légitime défense "de soi-même ou d'autrui", en tenant compte de la "dangerosité des agresseurs, ainsi que du désarroi, de la crainte ou de la terreur suscité par l'agression". En l'état actuel du droit, "trois conditions cumulatives" doivent être réunies pour la légitime défense: la riposte doit être proportionnelle à l'agression subie, qui doit elle-même être injustifiée. Enfin, il faut que la riposte ait lieu pendant l'attaque.

Autre proposition de Valérie Pécresse, la mise en place de peines planchers "en cas d'agression contre les représentants de l'autorité publique". La peine minimale sera fixée "au tiers de la peine maximale d'emprisonnement encourue, sans possibilité de sursis ni d'aménagement de peine", et augmentera selon l'incapacité totale de travail entraînée. Les "multirécidivistes violents" seront aussi concernés par l'instauration de peines planchers.

La candidate à l'investiture LR souhaite aussi que la police municipale puisse, dans le futur, "procéder à des contrôles d'identité", "et non pas seulement à des relevés d'identité", tout en ayant la possibilité d'avoir accès "aux traitements de données utilisés par la police et la gendarmerie nationales", "dès lors que leur utilisation est nécessaire au plein exercice de leurs missions". Le régime des fouilles sera, lui, "simplifié" pour les forces de l'ordre.

Pour les aider, Valérie Pécresse compte notamment "mieux tirer parti des technologies modernes", en s'appuyant sur les "caméras", les "drones" et l'"intelligence artificielle".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1971) : LUNDI 29 NOVEMBRE 2021

Lundi 29  Novembre  2021 - Nucléaire: l'Iran se dit "fermement déterminé" à parvenir à un accord à Vienne :

L'Iran est "fermement déterminé" à parvenir à un accord avec la communauté internationale sur le dossier nucléaire, lors des pourparlers qui reprennent lundi à Vienne, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. "La délégation de la République islamique d'Iran est à Vienne avec la ferme détermination de parvenir à un accord et envisage des pourparlers fructueux", a déclaré à la presse Saïd Khatibzadeh. "Le gouvernement a montré sa volonté et son sérieux en envoyant une équipe de qualité connue de tous. Si l'autre côté montre la même volonté, nous serons sur la bonne voie pour parvenir à un accord", a-t-il ajouté.

Selon des médias iraniens, la délégation iranienne conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Ali Bagheri, a été fortement étoffée pour ce nouveau round de négociations. "Si les Etats-Unis viennent à Vienne avec la détermination de sortir de l'impasse et de surmonter les problèmes sur lesquels nous n'étions pas d'accord lors des rounds précédents, la voie du dialogue sera certainement plus facile", a souligné le porte-parole.

Suspendues depuis juin, les négociations sur le nucléaire iranien doivent reprendre entre Téhéran d'une part et les pays encore parties à l'accord conclu en 2015 soit l'Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Les Etats-Unis, qui ont quitté le pacte en 2018 sous la présidence de Donald Trump et rétabli des sanctions contre l'Iran, doivent participer de manière indirecte aux discussions. Ce texte, connu sous son acronyme anglais JCPOA, offrait à Téhéran la levée d'une partie des sanctions étouffant son économie en échange d'une réduction drastique de son programme nucléaire, placé sous un strict contrôle de l'ONU.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens