Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 15:30

Cecile-Duflot-au-defile-du-14-Juillet.jpg

 

Au lendemain d'un commentaire de Xavier Cantat, compagnon de la ministre Cécile Duflot, contre le défilé militaire du 14-Juillet, les réactions politiques restent très critiques lundi 15, Luc Chatel (UMP) jugeant ce geste "déplacé" tandis que Nicolas Dupont-Aignan exprimait sa "honte".

Une petite centaine de lettres et beaucoup, beaucoup de critiques. Sur le réseau Twitter, Xavier Cantat, conjoint de la ministre du Logement Cécile Duflot, s'était dimanche dit "fier que la chaise à (son) nom reste vide au défilé de bottes des Champs-Elysées".

C'est peu dire que certaines personnes ont trouvé son message offensant. Pour Luc Chatel, vice-président délégué de l'UMP, ces propos sont "franchement déplacés", même si les compagnons de ministres "n'ont pas de statut légal". Certes, a-t-il dit sur RTL, "Mme Duflot n'est pas responsable des propos de son compagnon", mais "il y a beaucoup d'ambiguïté dans tout cela, parce qu'on n'est pas responsable mais on laisse faire son compagnon".

"Moi, il me fait honte"

Pour le député UMP de la Marne, la ministre du Logement devrait donc "condamner" le commentaire de son compagnon. "Les militaires qui défilaient hier et qui ont (...) représenté la France et la liberté au Mali ont dû apprécier", a-t-il souligné.

Même indignation chez Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République: "Moi, il me fait honte", a lancé le député de l'Essonne sur RFI, faisant valoir que "quand on est conjoint d'un ministre, on s'astreint à un minimum de réserve". "Mais cela montre bien que certains sont toujours à jouer contre notre pays tout en profitant des ors de la République", a-t-il fustigé.

La veille, le patron des sénateurs écologistes, Jean-Vincent Placé, n'avait pas souhaité commenter les propos de Xavier Cantat. "Je me tiens à une ligne très précise, c'est que je ne commente pas les tweets des compagnons des responsables politiques, je m'occupe de ce que disent les responsables politiques", avait prudemment expliqué le sénateur de l'Essonne.

Jean-Vincent Placé avait cependant défendu dimanche le défilé du 14-Juillet soulignant que ce n'était "pas un évènement militariste" mais "la commémoration de la fête de la fédération de 1790". A propos du "14-Juillet, j'ai toujours été très clair, je considère que ce n'est pas un évènement militariste, c'est une commémoration", a affirmé Jean-Vincent Placé sur i-Télé, alors qu'en son temps Eva Joly, candidate d'EELV à la présidentielle de 2012, voulait supprimer cette manifestation. Lors de ce précédent, la polémique avait été très importante, déjà.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

michaux 15/07/2013 17:04

Je ne suis pas militariste et n'aime pas les manifestation de puissance mais le défilé du 14 juillet est quand même la commémoration d'un acte du peuple Français et il est normal peut-être pas de
l'aimer mais au moins de le respecter. Il y aura toujours des imbéciles pour lancer des remarques désobligeantes d'autant plus désobligeantes quand ces imbéciles profitent de la France.Et si la
chaise de Mr.Cantat est restée vide, c'est peut-être qu'on ne l'avait pas invité.

jp echavidre 15/07/2013 21:59



Et si M. Cantat était bien invité au titre de "compagnon" de madame Duflot Ministre du Logement. mais le fait que sa chaise soit restée vide n'a gené personne !..



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens