Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 15:00

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_21.jpg

 

 

L’exemplaire unique de la Bugatti type 51 Coupé Dubos est un exemple typique de ce que faisaient bon nombre de constructeurs  automobiles dans les années 30 : recycler un châssis de course devenu obsolète pour en faire un véhicule de tourisme, en général  très luxueux.  Alfa Roméo faisait couramment cette opération avec ses châssis 8C 2300.

Le châssis Bugatti en question est transformé en Bugatti type 51 durant le mois de février 1931. Il est équipé d’un moteur 8 cylindres en ligne de 2 261 cc de cylindrée développant une puissance maxi de 185 cv à 5 500 t/mn.  La Bugatti type 51 se distingue d’ailleurs en course durant cette année 1931 en remportant, en particulier le Grand Prix de Tunis puis le Grand Prix de Monaco. Mais la concurrence est sévère notamment de la part des italiens Maserati et Alfa-Roméo.

A la fin de l’année 1931 le châssis est vendu à Louis Chiron, l’un des pilotes de la marque qui va l’engager en course pendant encore deux saisons mais sans grand succès. On perd la trace du véhicule jusqu’en 1936 année où il est acquis par André Bith un playboy parisien, très fortuné.  Bith rêve de se construire « sa » voiture dont il a fait des plans, inspirés notamment par la Bugatti type 57 coupé Atlantic.  Son rêve va se réaliser avec la complicité du carrossier français  Louis Dubos qui est connu pour avoir déjà travaillé pour Peugeot et Delahaye.  Le travail commencé en avril 1937 sera terminé quelques mois plus tard moyennant une facture de 20 000 Francs (le prix d’une des nouvelles Citroën traction avant). La carrosserie, très aérodynamique, s’inspire effectivement de la Bugatti  Atlantic mais son style, original, fera du coupé Dubos la vedette de nombreux concours d’élégance.

Le véhicule passera dans plusieurs mains notamment dans celle du célèbre pilote Maurice Trintignant. Le fameux coupé va alors subir de nombreuses péripéties : le châssis est séparé de la carrosserie pour en faire un nouveau véhicule de course. La carrosserie est heureusement entreposée en lieu sur. Elle va y rester pendant près d’un semi siècle car ce n’est que dans le courant de l’année 2000 que, avec l’aide d’André Bith, châssis et carrosserie vont, à nouveau, être assemblés. La voiture est restaurée et finalement présentée au prestigieux Pebble Beach Concours d’élégance en 2003 ou elle sera classée deuxième dans sa catégorie derrière une autre Bugatti : une type 57 Atlantic.

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_20-copie-1.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_22.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_23.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_24.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_25.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_26.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_27.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_28.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_29.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_30.jpg

 

 

 

 

bugatti_type_51_dubos_coupe_1931_31.jpg

 

 

 

 

Bugatti-Type-51-Dubos-Coupe_1931_32.jpg

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais)
                                                              ultimatecarpage.com
                                                                 supercar.net
Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules tout aussi exceptionnels dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens