Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 18:00

delage_gl_labourdette_skiff_1924_100.jpg

 

 

 

C’est au sortir de la Première guerre mondiale, période durant laquelle il a mis à disposition de l’armée ses capacités de production que Louis Delage met en chantier un projet fou : rivaliser avec les plus grands que sont les  Rolls-Royce  ou Hispano-Suiza. Delage constructeur des « belles voitures françaises » veut construire « la plus belle voiture du monde ».

C’est à un ingénieur venant de chez Hotchkiss, Maurice Sainturat, que Louis Delage confie ce projet ambitieux. La première tâche à entreprendre est la construction d’un moteur nouveau qui doit avoir les performances d’un moteur de course. Ce sera un 6 cylindres en ligne alimenté par un simple carburateur qui, avec sa cylindrée de 5 954 cc développe 100 cv. Tout à fait comparable avec ce que font les meilleurs concurrents. Pour les clients plus exigeants encore sur la puissance, Delage conçoit une version « grand sport » qui, avec un double arbre à cames, développe 30 cv supplémentaires.

Le châssis fut développé en plusieurs versions d’empattements : le 3 620 normal, le 3 850 mm et le 3 400 mm sport. La version « grand Luxe » ou « GL » de ce châssis est présentée au Salon de l’Automobile de Paris en 1924 à un prix très compétitif par rapports à l’équivalent chez les autres constructeurs. Le client doit, comme cela se fait couramment à l’époque, choisir son carrossier.

La formule proposée par Louis Delage ne prendra pas : les performances sont bonnes, le prix est très compétitif mais les clients prêts à acheter ce type de véhicules ne sont pas légion en cette période d’après guerre. Les investissements ont été très importants et l’entreprise Delage ne parviendra à vendre que 180 modèles tous types confondus. Les difficultés financières auront bientôt raison de l’entreprise.

Aujourd’hui  il subsiste encore 6 modèles « grand Luxe » carrossé par Labourdette. Construit en bois, avec la technique traditionnellement utilisée pour les bateaux, le skiff était une version très originale à l’époque. Très endommagés par le temps ils ont du faire l’objet de restauration importante.

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_101.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_102.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_103.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_104.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_106.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_107.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_108.jpg

 

 

 

delage_gl_labourdette_skiff_1924_109.jpg

 

 

 

delage_gl_lbourdette_skiff_1924_105.jpg

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais)
                                                              ultimatecarpage.com
                                                                 supercar.net
Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens