Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 19:30

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_101.jpg

 

Présentée au salon de l’Automobile de New-York en 1928 la Duesenberg Model J est le résultat d’un processus de conception hérité de l’expérience de Duesenberg en course automobile mais surtout de la volonté de son propriétaire Erret Lobban Cord.  La demande de Cord était très claire : la nouvelle Duesenberg doit être la meilleure voiture que l’Amérique n’ait jamais produite. La légende est née d’un bureau d’études dirigé par Fred Duesenberg et, aujourd’hui encore, le nom de Duesenberg fait battre un peu plus vite le cœur des amateurs des voitures de légende.

Duesenberg fait connaitre pour la première fois son nom en 1921 en remportant le Grand Prix de France. C’est le premier et le seul constructeur automobile américain à avoir remporté cette épreuve. La voiture, dotée d’un moteur huit cylindres de trois litres de cylindrée est également équipée de freins à tambour assistés hydrauliquement sur les quatre roues.

La même année Duesenberg entre sur le marché des voitures de tourisme avec son premier modèle A sur lequel on va, bien sur, retrouver la plupart des innovations validées en courses. La Duesenberg model A est ainsi la première voiture de tourisme à être équipée de freins à tambour à commande hydraulique sur les quatre roues. Néanmoins, les voitures de tourisme produites par Duesenberg ne recueillent pas un succès immédiat auprès du public. Si les frères Duesenberg sont d’excellents designers et ingénieurs, ce sont de piètres gestionnaires. Les ventes sont rares et les banques ne tardent pas à couper les vivres à l’Entreprise Duesenberg. C’est E.L. Cord qui va sauver la marque en rachetant l’entreprise en 1926. Il décide alors d’arrêter la production du model A et demande à Fred Duesenberg de lancer la conception d’un châssis luxueux et puissant qui pourrait recevoir les carrosseries de nombreux carrossiers américains.

Dénommée Model J, la nouvelle Duesenberg est équipée de nombreuses innovations techniques. Dans sa conception le châssis est relativement simple poutres et traverses métalliques, essieux rigides à l’avant et à l’arrière et très bonne rigidité permettant d’y installer tous les types de carrosseries. Un ingénieux système de lubrification est installé qui déclenche automatiquement la lubrification des diverses parties du châssis après 60 ou 80 miles. Deux voyants sur le tableau de bord indiquent à 750 et 15000 miles les besoins de changement d’huile ou de contrôle de la batterie.

Mais c’est surtout le moteur qui a vraiment fait que le modèle J s’est démarqué de ses concurrents. Le huit cylindres en ligne  de 6,876 litres de cylindrée, 4 soupapes par cylindre, et double arbre à cames en tête est le moteur techniquement le plus avancé jamais conçu aux États-Unis. Il développe une puissance maxi de 265 cv à 4 200 t/mn et un couple maxi de 507 Nm à 2 000 t/mn. Le moteur a été conçu par Fred Duesenberg, mais sa fabrication est confiée à la société  spécialisée Lycoming qui vient d’être acquise par E.L. Cord.

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_102.jpg

 

Officiellement Duesenberg ne construit que les châssis roulants qui comprennent toutes les pièces mécaniques, la planche de bord, les ailes avant, la calandre, les marchepieds, les pare-chocs. Les châssis sont expédiés aux carrossiers choisis en général par le client lui-même. Dès 1930 Duesenberg en sous-traitant un certain nombre de pièces de carrosserie, se lance dans la production de voitures complètes en espérant sans doute augmenter ses profits.

Le public est enthousiasmé par la présentation du Model J à New-York. La presse automobile est élogieuse mais malgré cela les chiffres de ventes vont être décevants. L’objectif fixé à 500 voitures par an ne sera jamais atteint. Finalement seuls 481 Model J au total seront construits !.. Le modèle, trop couteux n’est accessible qu’aux grands du showbizz comme Garry Cooper, Greta Garbo ou Clark Gable ou encore aux têtes couronnées à travers le monde. Ce qui fait qu’une partie de la légende de Duesenberg est plus basée sur le nom des propriétaires célèbres que sur les qualités de la voiture.

En 1932 Fred Duesenberg se tue dans un accident de voiture et le développement du Model J, dont il était le grand responsable, cesse brusquement. Cinq années plus tard, en 1937 la grande dépression américaine mais également de nombreux problèmes internes obligent Duesenberg à fermer ses portes. Le châssis, la boite de vitesses et plusieurs autres éléments des modèles sont dépassés et des efforts de recherche et développement sont nécessaires. Mais la Cord Company ne s’intéresse plus trop à Duesenberg et surtout E.L. Cord qui avait déployé tant d’énergie pour créer la renommée de la marque a quitté la compagnie

La voiture présentée ici (Châssis 2489 J-468) a été construite sur le châssis à empattement long (3899 mm) en 1934. C’est l'une des douze berlines «Beverly» construites par le carrossier Murphy. Parmi les caractéristiques les plus frappantes de cette conception on remarque le pare-brise incliné et les petites vitres du montant de pare-brise. Le propriétaire, Noel Thompson a fait procéder à  une méticuleuse restauration  par « Stone Barns Restaurations ». La voiture a, depuis,  été présentée lors de nombreux événements au cours desquels elle a été souvent lauréate. Au début de 2013, lors de la vente aux enchères annuelle Barrett-Jackson à Scottsdale, elle a changé de mains pour un peu plus de 1,4 millions de dollars. En 2014, elle réapparait au Pebble Beach Concours d'Elegance où elle  remporte la troisième place dans sa classe.

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_103.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_104.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_105.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_106.jpg 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_107.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_108.jpg 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_109.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_110.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_113.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_114.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_115.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_116.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_117.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_118.jpg

 

 

duesenberg_model_j_murphy_convertible_sedan_1929_119.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens