Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 19:00

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_101.jpg

 

La fortune de la firme Lagonda a des hauts et des bas durant cette année 1935 durant laquelle la société est au bord de la faillite.  Encore heureux que Lagonda ait réussi à gagner les « 24 Heures du Mans ». Deux mois après cette victoire l'avenir immédiat de la société est assuré par une injection de capitaux apportés par le nouveau président, le jeune Alan Good. Il n’a que trente ans mais pourtant de grands projets pour Lagonda et, pour les mettre en œuvre, il embauche un technicien hors pair qui n’est autre que Walter Owen Bentley, qui vient récemment de quitter Rolls-Royce. La mission confiée au nouveau directeur technique de l'entreprise est simple à énoncer, mais pas facile à réaliser : construire la meilleure voiture du monde. Ce qui signifie, en clair, faire mieux que Rolls-Royce et Hispano Suiza. Si quelqu'un peut s’atteler à cette tâche ardue c’est bien Walter O.Bentley.

La gamme de Lagonda à cette date consiste en plusieurs modèles équipés de moteurs six cylindres qui sont de formidable machines mais très en dessous du niveau des Rolls-Royce et Hispano Suiza motorisées, elles, avec un tout nouveau V12. Car le moteur V12 est devenu synonyme d’excellence et de luxe. Exactement les qualités que vise Lagonda. L’ingénieur motoriste Stuart Tresillian, qui est venu de Rolls-Royce avec Bentley, se lance donc dans la conception d’un V12, relativement « petit » puisqu’il n’a que 4,5 litres de cylindrée. Construit en aluminium le V12 Lagonda, après mise au point, délivre une puissance maxi de 155-160 cv ce qui est bien supérieur au V12 de Rolls-Royce.

Dans la pure tradition des Bentley le châssis est constitué de poutres en acier croisillonnés. Moins traditionnelle est la suspension avant à roues indépendantes alors qu’à l’arrière on retrouve un essieu rigide classique. Le freinage hydraulique constitue également une innovation importante. Autre spécificité de ce châssis : la boite de vitesses à 4 rapports est montée, séparée du moteur, au centre du châssis. Une astuce technique pas très simple mais efficace pour équilibrer les masses. La production du nouveau modèle commence deux ans à peine après l’arrivée d’Alan Good aux commandes. Une prouesse !...

Dans le courant de l’année 1938 Good et Bentley parviennent à sortir la compagnie Lagonda des difficultés financières. Le modèle douze cylindres de la marque se positionne comme l’un des plus rapides et des plus aboutis des voitures routières sur le marché. Il est donc temps pour les deux jeunes  patrons de se donner un nouveau challenge. L’idée va venir de Good qui pense que ce serait une bonne idée d’engager deux voitures dans la célèbre course des « 24 Heures du Mans ». Mais la voiture de production n’a pas été conçue pour les courses. Elle est trop lourde et d’un commun accord il est décidé de développer une voiture spécifique pour la compétition. Les voitures de Bentley ont été victorieuses au Mans à cinq reprise donc il y a tout lieu d’être optimiste !..

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_102.jpg

 

Toute l’énergie de l’équipe de course va être concentrée sur l’allègement de la voiture. Des trous sont percés dans l’armature du châssis et refermés par des tôles d’aluminium. Toutes les pièces, mêmes les plus petites, sont passées au crible. Le moteur est également allégé par l’utilisation d’alliages d’aluminium plus sophistiqués. Il sera alimenté par quatre carburateurs au lieu de deux initialement augmentant la puissance maxi à 220 cv. La touche finale est apportée par le designer Frank Feeley qui dessine une carrosserie avec des ailes de deux roues. Le poids total de la voiture atteint maintenant 1370 kg : moins que le seul châssis roulant de la voiture de production !.                                 

Une seule voiture est prête pour les essais préliminaires sur la piste du Mans. L’autre est essayée sur la route entre l’usine et le Mans. Elles sont pilotées par Arthur Dobson et Charles Blackenbury (N° 5) et Lord Selsdon et Lord Waleran (N°6). Des consignes très strictes ont été données par Bentley  aux pilotes pour qu’ils tentent tout pour rallier l’arrivée de la course. Ils termineront en effet aux 3ème et 4ème places derrière une Bugatti et une Delage. La deuxième guerre mondiale va interrompre la carrière de la Lagonda V12 Le Mans dont la victoire était programmée pour 1940.

La guerre va interrompre également  la production des modèle Lagonda V12. Mais des composants mis au point pour les voitures de course vont être utilisés pour construire des modèles « Rapide » à châssis à empattement court et disposant de performances élevées.  On estime qu’entre 1937 et 1940 Lagonda a construit moins de 200 exemplaires  du modèle V12.

Après la guerre, la compagnie est rachetée par David Brown qui possède également la firme Aston Martin. Aujourd’hui  Les modèles V12  Lagonda sont appréciés des collectionneurs même si certains préfère les six cylindres de la marque beaucoup plus facile à conduire.

Parmi les deux cents modèles construits figurent les deux voitures des 24 Heures du Mans et 12 modèles « Drophead coupé » Rapide.  Ceux-ci sont motorisés avec un V12 de 4,480 litres de cylindrée construit en alliage d’aluminium et qui, alimenté par deux carburateurs SU, développe une puissance maxi de 175 cv à 5 500 t/mn. La carrosserie est en panneaux d’aluminium.

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_103.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_105.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_104.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_106.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_107.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_108.jpg 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_109.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_111.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_112.jpg 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_113.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_114.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_115.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_116.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_117.jpg

 

 

lagonda_v12_rapide_drophead_coupe_1939_118.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens