Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 19:00

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_101.JPG

 

Après la superbe mais quasiment invendable Bugatti Type 41 « Royale », Bugatti fait un retour réussi sur le marché du luxe avec le type 46, lancé en 1929. La conception du type 46 était tout à fait semblable à celle de la «Royale», mais mise à moindre échelle afin de la rendre un peu plus abordable.  Par exemple le moteur huit cylindres de type 46 est dans ses dimensions à peu près deux fois plus petit que celui de la Royale.

Malgré ce revirement Ettore Bugatti n’a cependant pas renoncé à vendre des voitures très chères aux gens très riches. C’est pourquoi la Type 46 est remplacée par la Type 50 présentée en 1931. Beaucoup de similitude entre l’ancienne et la nouvelle et pourtant la Type 50 sera 50% plus chère que la Type 46. L’explication se trouve sous le capot : le moteur huit cylindres à arbre à came en tête avec 24 soupapes a été remplacé par un moteur à double arbre à cames en tête de 4 972 cc de cylindrée.

La Bugatti  type 50 est la première voiture routière de Bugatti à être propulsée par un moteur à double arbre à cames en tête. La base du moteur est celle de l'unité de type 46, mais a beaucoup diminué en taille avec un alésage et une course différente. Le design de la culasse a été directement inspiré par les moteurs Miller que Ettore Bugatti avait acquis pour les étudier à la fin des années 1920. Avec une puissance maxi de 225 ch à 4 000 t/mn et un couple maxi de 420 Nm à 2 800 t/mn le moteur de type 50 est le moteur de production le plus puissant jamais conçu par Ettore Bugatti..Les Bugatti Type 50 affichent une vitesse maxi de 170 km/heure !..

La conception du châssis est dans la pure tradition Bugatti. Le châssis en échelle d’acier est disponible avec deux empattements, la version courte de 3,1 mètres et la version plus longue de 3,5 mètres. La version à empattement long a été surnommé Type 50T pour « Touring » et a été équipée d'une version 200 ch du moteur à double arbre à cames en tête. Les freins à tambour sont toujours commandés par des câbles. Une boîte de vitesses à trois rapports est couplée au moteur.

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_102.JPG

 

 

Bien que la Bugatti type 50 ait été conçu uniquement pour un usage routier, Jean Bugatti a convaincu son père de préparer trois voitures pour les « 24 Heures du Mans » de 1931. Pour la première fois Bugatti disposait d’une voiture avec un moteur assez puissant pour tenter de prendre l’avantage sur les redoutables Bentley, les «camions britanniques" comme les appelait Ettore. Le Gouvernement Français refuse de parrainer l’effort de Bugatti dans son engagement en compétition. Pour montrer son mécontentement Ettore peint en noir les trois voitures engagées au Mans… Elles ne gagneront pas. Il faudra plusieurs années encore à Bugatti pour remporter la prestigieuse course d’endurance..

Comme ses concurrents de l’époque, Bugatti  commercialise ses voitures sous forme de châssis roulants livrés à un carrossier choisi par le client. Compte tenu du prix élevé des châssis il n’est pas surprenant que seuls, les carrossiers de renom aient été sollicités pour « habiller » les Bugatti type 50. La plupart des châssis seront carrossés dans la silhouette coupé. La plus célèbre des versions  a été celle dessinée par  Jean Bugatti lui-même qui servira de base à une version ultérieure : le coupé « Ventoux » construit sur un châssis Type 57.

La production du modèle Bugatti Type 50 va durer 3 ans au cours desquels  65 exemplaires ont été fabriqués, incluant les trois voitures engagées aux « 24 Heures du Mans ». C’est sans doute ce qui explique que le Type 50 soit l’un des moins connus dans l’histoire de la marque Bugatti. Et pourtant, la qualité du châssis et l’élégance des carrosseries font de ce modèle l’une des meilleures voitures jamais produite par Bugatti.

La voiture présentée ici est l’une des premières Type 50 produite en 1931 carrossée sous la forme d’un coupé par le carrossier français de Levallois-Perret Million Guiet. Le début de son histoire est peu connu mais on sait tout de même qu’elle va demeurer aux Etats-Unis pendant de nombreuses années d’abord entre les mains d’un magnat de la presse Ken Purdy puis plus tard comme une des pièces de la collection de William Harrah. Après un passage en Europe elle rejoint le « Mullin Automotive Museum » en 2011. Elle est alors complètement restaurée en particulier au niveau de la carrosserie puisque la mécanique d’origine ne sera pas touchée. Elle est présentée lors du Pebble Beach Concours d’Elégance en 2014

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_103.JPG

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_104.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_105.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_106.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_107.JPG

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_108.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_109.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_110.JPG

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_111.jpg

 

 

bugatti_type_50_million_guiet_coupe_1931_114.jpg

 

 

image_a157-3659_375.jpg

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens