Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 11:00

bmw_m4_cabriolet_2014_101-copie-1.jpg

 

C’est au salon de l’Automobile de New-York en avril 2014 que BMW a dévoilé sa version cabriolet de la M4. Logique puisque les Etats-Unis représente le principal marché pour ce type de véhicules.

La lutte acharnée que se livre les trois marques allemandes « premium » amène des évolutions notables de la stratégie. Ainsi, les versions M de BMW ne font plus patienter leurs amateurs durant des mois avant d’apparaître, puis de se décliner sur différentes carrosseries. Moins de six mois après la première apparition du cabriolet Série 4 au salon de Los Angeles, la BMW M4 cabriolet est présentée à New-York.

BMW utilise un toit en dur composé de trois panneaux. Ce qui donne à la M4 Cabriolet, lorsqu’elle est fermée, une ligne correspondant étroitement à celle du coupé. Mais en pressant un bouton, cette M4 se retrouve 20 secondes plus tard avec des lignes épurées. Les arceaux de protection sont cachés derrière les appuie-têtes et aucune antenne n’est visible. Le toit se replie dans le coffre, et réclame à lui seul 150 des 370 litres de volume disponible. L’opération peut se faire en roulant, mais vous devrez vous en tenir à une vitesse très limitée de 18km/h.

Les principales caractéristiques visuelles des autres modèles M ont été transplantées sur cette version cabriolet. Y compris le ‘powerdome’ sur le capot moteur, un renflement qui était nécessaire pour faire entrer le gros moteur huit cylindres, les boucliers au profilé agressif, le bouclier arrière à quatre sorties d’échappement et l’habillage intérieur spécifique.

Bien entendu, la pièce de choix se trouve sous le capot : La M4 Cabriolet est motorisée par le même bloc six cylindres en ligne turbo développant 431cv de puissance maxi et un couple maxi  de 550 Nm que la M3 et M4 Coupé. Mais il est évident que son toit, avec sa structure et son mécanisme, est plus lourd qu’un simple toit fixe et que le cabriolet implique des renforcements du soubassement. Ce qui signifie que le nouveau venu accuse 1.750 kg sur la balance, alors que ses sœurs à toit fixe se maintiennent sous la tonne et demi. Et ceci malgré les efforts effectués par le constructeur allemand : aluminium pour le capot, fibre de carbone pour l’arbre de transmission ou pour le renfort sous capot.  Au final 60 kg de gagnés par rapport au précédent M3 Cabriolet. Les performances par rapport à celles du coupé sont donc un petit peu dégradées : 0 à 100 km/heure en 4,6 secondes contre 4,1 pour le coupé. La vitesse maximale est limitée à 250 km/h. Ce qui n’est déjà pas si mal…

 

bmw_m4_cabriolet_2014_102.jpg

 

 

Pour la boite de vitesses le client a le choix entre une boîte manuelle à six rapports ou son homologue automatique à double embrayage qui compte un rapport de plus. La direction est assistée électriquement.

Pour ce qui est de l’équipement, la BMW M4 reprend logiquement ceux du coupé du même nom. De série, outre le toit rigide rétractable électriquement, elle propose le filet anti-remous, la sellerie cuir, l’affichage tête haute couleur, les projecteurs full LED, les jantes alliage de 18 pouces, les rétroviseurs extérieurs électrochromes rabattables électriquement, les radars de stationnement avant et arrière, la navigation multimédia...

A bord, l’ambiance est sportive grâce aux touches de fibre de carbone sur le tableau de bord et les contreportes, mais néanmoins discrètes. Quatre occupants peuvent toujours prendre place à bord pour profiter du soleil. Pour ne pas risquer de s’enrhumer, les deux passagers avant disposent désormais de chauffe-nuque.

La BMW M4 Cabriolet est un modèle de luxe il faut donc en payer le prix. Lors du lancement le prix était de 88 500 Euros sans options et avec 8 000 Euros de « malus » en France, soit 6 600 Euros de plus que le coupé. Cher mais pas tant que cela puisque la principale rivale l’Audi RS5 Cabriolet est facturée 97 900 Euros avec toujours 8 000 Euros de « malus »

 

bmw_m4_cabriolet_2014_102A.jpg

 

bmw_m4_cabriolet_2014_103.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_104.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_105.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_106-copie-1.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_107-copie-1.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_108.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_109.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_110.jpg 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_112.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_112A.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_112B.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_112C.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_112E.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_113.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_114.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_116.jpg

 

 

bmw_m4_cabriolet_2014_117.jpg

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens