Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 18:30

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_101.jpg

 

Vincenzo Lancia est un passionné de technique automobile. La Lancia Lambda a fait sensation lors de son lancement en grande partie à cause des innovations qu’elle présentait. Vers la fin de 1934 Vincenzo Lancia a des idées nouvelles ; il veut construire une voiture aussi révolutionnaire que la Lamda et pour cela, il donne des instructions précises à ses collaborateurs : une longueur inférieure à 4 m ; un habitable spacieux, capable d'accueillir cinq personnes ; un poids de moins de 900 kg ; une carrosserie aérodynamique et une consommation maximale de 10 1/100 km. C'est ainsi que naît l'Aprilia.

Très différentes de celles des Artena, Astura et Augusta, ses lignes insolites, avec une partie arrière plongeante, sont dessinées en collaboration avec des professeurs de la Faculté d'Ingénierie de l'Ecole Polytechnique de Turin. Le Cx est de 0,47, valeur exceptionnelle pour l'époque (la moyenne était en effet de 0,60). Bien entendu, les concepteurs font appel à une coque autoporteuse. La réduction de l'épaisseur des tôles (12 à 8 dixièmes) et le large recours à l'aluminium assurent une grande légèreté. Pour la première fois, les suspensions sont à roues indépendantes aussi bien à l'avant qu'à l'arrière.

Le moteur à quatre cylindres en "V" étroit de 1351 cm3 comporte des chambres de combustion hémisphériques. Il développe une puissance de 47,8 ch à 4 300 tr/mn.

Vincenzo Lancia veut tester lui-même, sur la route, le prototype définitif. L'opportunité lui est offerte lors d'un voyage à Bologne. Le long du trajet, pas un mot ne sortira de sa bouche. Ce n'est qu'une fois rentré à Turin qu'il s'exclame : "Quelle superbe voiture". Il demande quand même de réduire la vitesse de pointe de 130 à 125 km/h.

Présentée en avant-première aux Salons de Londres et de Paris en 1936, l'Aprilia suscite stupeur et admiration. Malheureusement, Vincenzo Lancia ne verra jamais sa dernière création sillonner les routes : le 15 février 1937, il est terrassé par une crise cardiaque, alors qu'il n'a pas encore 56 ans. La production de la Lancia Aprilia débutera fin février 1937 et se poursuivra jusqu’en 1949.

La Lancia Aprilia sera également montée en France et vendue avec le nom d'Ardennes, correspondant à celui de la chaîne de montagnes qui sépare la France de la Belgique. L’Ardennes est pratiquement identique à l'Aprilia, en dehors des feux avant d'un diamètre supérieur. Malheureusement, Lancia va sous estimer la concurrence de la Citroën Traction Avant (d'une technologie identique à l'Ardennes, proposée à un tarif moindre grâce aux grands volumes de production de celle-ci), ce qui compromet les chances de la Lancia qui ne sera vendue qu'à 1600 exemplaires entre 1937 et 1938.

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_102.jpg

 

En parallèle des carrosseries autoportantes, Lancia va fabriquer des châssis roulants pour carrossiers. Le châssis de l’Aprilia va inspirer beaucoup de grands carrossiers italiens puisque pour les 20 000 berlines fabriquées il y aura 7 000 Châssis nus sur lesquels les grands noms de l’époque vont monter tout leur talent. On peut citer entre autres : Allemano, Balbo, Bertone, Boneschi, Castagna, Fissore, Francis Lombardi, Frua, Garavini, Ghia, Monterosa, Monviso, Pininfarina, Stabilimenti Farina, Touring, Vignale, Viotti. À remarquer également que certains des modèles réalisés en petite série par Pininfarina (berline et cabriolet) seront même proposés dans le catalogue officiel de la Casa Torinese.

Le modèle présenté ici est une Lancia Aprilia série 1 Type 239. Un modèle produit entre mars 1937 et aout 1939 sous forme de châssis pour carrossiers en 4350 exemplaires. Le moteur est un tipo 97 implanté longitudinalement à l’avant. C’est un 4 cylindres en V de 1351 cc de cylindrée développant une puissance maxi puissance maximale de 47cv à  à 4000 t/min. La carrosserie est due au turinois Pinin Farina.

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_103.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_104.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_105.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_106.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_107.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_108.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_109.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_110.jpg

 

 

lancia_aprilia_type_239_pinin_farina_spider_1938_113.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Baumgartner JP 27/02/2017 19:46

J'aimerai corriger quelques erreurs. Cette Aprilia fut la mienne avant d'être vendue en Italie. Elle date de 1940. Elle fait partie de ce fait de la seconde série, donc avec préfixe 4539 équipée d'un moteur de 1486,5 cm3. En outre elle fut dotée à l'origine d'une tubulure Nardi à deux carburateurs. Importée en Suisse en 1940 elle ne fut mise en circulation qu'après la guerre.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens