Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 18:30

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_101.jpg

 

Très tôt après la fin de la seconde guerre mondiale, Alfa Romeo réalise que le monde a changé considérablement et que si l’entreprise veut avoir des chances de survivre elle doit, elle aussi changer. Il n’y a plus de demandes suffisantes pour la haute performance et par conséquent les très onéreux six et huit cylindres que produisait Alfa Romeo avec fierté dans les années 30 sont maintenant passés de mode.

En attendant que la nouvelle 1900 Berlina soit prête à être commercialisée,  Alfa Romeo continue d’offrir l’opulente 6C 2500. Assuré de l'excellente réputation de l'entreprise, l’ingénieur en Chef d’Alfa Roméo, Orazio Satta veille à ce que la nouvelle voiture plus abordable au niveau du prix, ne soit pas perçue comme un recul, mais plutôt comme  un grand pas en avant.

La grande innovation est la suppression de la configuration traditionnelle carrosserie et châssis séparé. La structure est monocoque et porte l’ensemble de la mécanique. Cette technologie a le gros avantage de rendre la  production de masse beaucoup plus facile et moins couteuse et n'a aucune incidence sur les performances de la voiture. Le principal inconvénient est que la magie des carrossiers italiens ne pourra plus opérer sur la nouvelle Alfa !..Tout au moins dans un premier temps !...

Le nouveau moteur qui n’a que 4 cylindres et une cylindrée de 1884 cc n’est pas non plus issu de la tradition d’Alfa Roméo. Comme ses prédécesseurs, il dispose d’un double arbre à cames et, malgré sa taille modeste, il affiche une puissance maxi de 90 ch., correspondant à la performance des moteurs six cylindres, beaucoup plus gros, de la 6C 2500. Le nouveau moteur est accouplé à une boîte à quatre vitesses, actionné par un levier monté sur la colonne de direction.

Sachant que la conception de la nouvelle voiture allait avoir des incidences sur l’ensemble de la gamme,  les ingénieurs du Bureau d’Etudes d’Alfa Roméo ont passé de nombreuses heures en soufflerie pour parfaire la forme de la 1900. Le résultat a été un design sobre et élégant. L'Alfa Romeo 1900 Berlina fait ses débuts en 1950. Le premier véhicule «moderne» d’Alfa peut transporter six passagers et connait un succès immédiat. Entre 1950 et 1954, plus de 7400 exemplaires de la version «de base» ont été produits, ce qui en fait le modèle le plus vendu jusqu'à cette date pour la société milanaise.

Pendant un moment les fans d’Alfa Romeo se montrent un peu déçus par la nouvelle production qui leur semble bien modeste en performances. Mais en 1952, une motorisation TI plus puissante vient compléter la gamme. En 1954, la gamme est à nouveau relancée avec l'introduction du moteur « Super » légèrement plus dimensionné et encore plus puissant. La version finale est la « Super Sprint », qui est dotée d’un moteur qui atteint les 115 cv de puissance maxi.  

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_102.jpg

 

 

Un 1900C sous forme de châssis roulant est créé spécifiquement pour les carrossiers comme Touring, Pinin Farina, Zagato et Ghia. Les carrosseries vont de la luxueuse deux places aux spartiates voitures de compétition, qui s’avèrent d’ailleurs très performantes dans la catégorie des deux litres devenue très populaire.

Le passage d’Alfa Romeo à une production axée davantage sur le grand public a, sans aucun doute, assuré la survie de l’entreprise. Les éternels rivaux d’Alfa Romeo que sont Talbot Lago et Delahaye n’ont pas su prendre le virage des années 1950 à temps. Le modèle1900 a non seulement contribué à la survie de Alfa, mais il a également servi de base à certaines créations réputées comme étant les plus belles et les plus extravagantes de l'époque. Celles-ci vont de l’élégante berline Touring ou des coupés Pinin Farina aux coupés Zagato de compétition qui vont connaitre des heures de gloire sur les circuits. Sans oublier les trois BAT de Bertone.

La voiture présentée ici est une 1900C « Super Sprint » vendue sous forme de châssis roulant au Concessionnaire Alfa Roméo de Lugano, en Suisse, afin d’être carrossée par le carrossier local Ghia-Aigle. Elle reçoit une carrosserie cabriolet dessinée par le styliste Giovanni Michelotti. Le moteur est le 4 cylindre en ligne de 1975 cc de cylindrée qui, alimenté par deux carburateurs Solex PII, développe une puissance maxi de 115 cv à 5 000 t/mn et un couple maxi de 157 Nm à 3 700 t/mn.

Elle est présentée pour la première fois au salon de l’Automobile de Genève de 1955 alors qu’elle vient d’être vendue à un particulier suisse. Elle va alors rester en Suisse durant plusieurs décades avant d’apparaitre de nouveau au Musée de l’Automobile de Claude Frésard durant les années 1980.

Parmi ses propriétaires successifs ont note un collectionneur américain Gene Ponder, qui décide de vendre la totalité de sa collection aux enchères en 2007. L'actuel propriétaire a acquis la voiture en parfait état.. Depuis il a opéré une restauration complète et la voiture du salon de Genève 1955 a été présentée dans son état d’origine  aux Concours d’élégance de  Pebble Beach aux Etats-Unis en 2013 et au Concorso d’Elaganza Villa d'Este en 2014 où la plupart de ces photos ont été prises.

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_103.jpg

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_104.jpg

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_105.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_106.jpg 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_107.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_108.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_109.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_110.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_111.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_112.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_113.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_114.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_115.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_118.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_119.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_120.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_123.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_124.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghis_aigle_cabriolet_1955_122.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_126.jpg

 

 

alfa_romeo_1900c_ss_ghia_aigle_cabriolet_1955_128.jpg

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens