Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:00

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_101.jpg

 

 

Durant toutes les années que dure la première guerre mondiale Hispano-Suiza va fabriquer près de 50 000 moteurs V12 destinés à équiper les avions de l’armée de l’air française et anglaise. La guerre étant terminée l’ingénieur Marc Birkigt lance aussitôt des tests pour savoir si ce moteur, très fiable, ne pourrait pas être adapté à une automobile. Assez rapidement, les tests montrent que le V12 « aviation » est surabondant et que six cylindres seraient entièrement suffisants. Le projet est aussitôt engagé. Le six cylindres en ligne comporte un bloc en alliage léger afin de réduire son poids et deux bougies par cylindre placées de chaque coté du moteur. La première version sera remplacée dès 1922 par un modèle plus puissant : le six cylindres en ligne de 6,597 litres de cylindrée développe alors une puissance maxi de 135 cv à 2 500 t/mn et un couple maxi de 475 Nm à 1 600 t/mn permettant au véhicule qu’il va équiper d’atteindre la vitesse de 135 km/heure.

Au salon de l’Automobile de Paris de 1919 le nouveau et luxueux modèle H6 d’Hispano-Suiza est présenté au public. La voiture comporte de nombreuses innovations et en particulier un freinage assisté. Si Hispano-Suiza peut rivaliser en performances, et raffinement avec ses principaux concurrents européens que sont Rolls-Royce, Bentley ou Isotta-Fraschini, l’entreprise dépend aussi d’eux car un certains nombres d’organes sont achetés à ces mêmes concurrents et ceci jusqu’à la fin de l’année 1920. A cette date Hispano-Suiza gagne son indépendance en construisant l’intégralité de son châssis mais, revers de la médaille, ses voitures vont être les plus chères du marché européen.

Comme la grande majorité des autres constructeurs Hispano-Suiza construit des châssis roulants qu’il livre aux carrossiers. Durant les dix ans de production du modèle H6, toutes variantes confondues, la production sera de 2614 exemplaires.

En 1924, sous la pression de la concurrence dans la course à la puissance, Hispano-Suiza ajoutera à sa gamme H6 un H6C toujours motorisé par un 6 cylindres en ligne mais dont la cylindrée est portée à 8 litres.

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_102.jpg

 

La voiture présentée ici a été carrossée par le Français Henri Chapron. Chapron a commencé sa carrière comme sellier avant d'ouvrir son atelier de carrosseries spéciales pour des véhicules utilitaires, des Ford T laissées par l'armée américaine en France après la Première Guerre mondiale. Ensuite, jusque dans les années 1950, il travaille surtout à partir de châssis des marques Delage, Delahaye (types 135 et 235), Hotchkiss, Talbot-Lago et Hispano-Suiza. Pour cette dernière marque il réalisera quelques cabriolets et le Landaulet présenté ici.

Ces années là, la construction à la chaîne se développe avec les voitures monocoques. Beaucoup de carrossiers disparaissent. Chapron, lui, artiste avant tout, voudra continuer coûte que coûte. Après avoir transformé des modèles Autobleu, Peugeot, Renault, Salmson et Simca, en 1958, il est séduit par la nouvelle Citroën DS avec son design révolutionnairement aérodynamique. Au début, il décide de modifier les véhicules d'abord à son compte, puis à la demande de Citroën, il crée le cabriolet DS de série. Un certain nombre de ses créations deviennent des pièces de collection comme les modèles spéciaux appelés « La Croisette », « Palm Beach », « Le Caddy », « Le Léman », « Concorde » ou « Majesty ». Ce sera l’apogée de ce petit carrossier de talent.

L’Hispano-Suiza H6b Chapron Sedanca Landaulet a été présentée pour la dernière fois au Concorso d’Eleganza Villa d’Este en mai 2014 où la majorité de ces photos ont été prises.

 hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_103.jpg

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_104.jpg 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_105.jpg

 

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_106.jpg  

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_107.jpg

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_108.jpg 

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_109.jpg

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_112.JPG 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_111.jpg

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_113.JPG

 

 

hispano_suiza_h6b_chapron_sedanca_landaulet_1922_114.jpg 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens