Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 18:00

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_101.jpg

 

La forme et la fonction peuvent très bien être combinées dans la conception automobile et c’est ce qui apparait comme une évidence sur la Ferrari 250 GT SWB. Considérée par beaucoup comme la meilleure voiture due à la collaboration de Ferrari et de Pininfarina, la 250 GT SWB a remporté les quatre premières places dans sa catégories lors des « 24 heures du Mans » de 1960, reléguant très loin les concurrents pourtant sérieux comme  Aston Martin et Chevrolet.

Présentée en 1959 au salon de l’Automobile de Paris, la 250 GT SWB est très similaire, au niveau de sa carrosserie à la 250 GT LWB Interim berlinetta. Le nouveau châssis est lui aussi très semblable aux châssis des 250 GT de compétition du début des années 50 mais l’empattement a été raccourci de 20 mm à 2400 mm d’où l’appellation Short Wheelbase (SWB). L’empattement de 2400 mm est alors considéré comme l’empattement idéal pour que la voiture ait à la fois un bon comportement en virages et une bonne stabilité en lignes droites. Ce n’est pas un hasard si la voiture la plus compétitive sur les circuits, la Bugatti type 35 à, elle aussi, un empattement de 2400 mm. Une autre nouveauté sur le nouveau châssis est le remplacement des freins à tambours par des freins à disques. La Ferrari 250 GT sera la première voiture d’usine à être équipés de tels freins.

Sous le capot est installé un moteur V12 à 60° de type 168 qui, lui aussi a été profondément amélioré bien que cela ne se voit pas à priori. Six années de développement ont permis la mise au point de tous les éléments constitutifs du moteur pour a la fois améliorer ses performances et sa fiabilité. Alimenté par 3 carburateurs Wéber 36 DCZ/3 plus largement dimmensionnés, dans sa version compétition le moteur délivre une puissance maxi de 275 cv et cette puissance est ramenée à 240 cv pour la version routière.

La domination de Ferrari dans la compétition automobile se poursuit en 1960 et les nouvelles 250 GT SWB berlinetta se montrent pratiquement imbattables. Lors du « Tour de France » Ferrari remporte les trois premières places à la fin d’un Marathon de 5 500 kilomètres. Au « 24 Heures du Mans » la domination est encore plus complète : quatre voitures en tête de la classe GT. Soit au classement général, soit dans la classe GT Ferrari l’emporte également à Monza, Spa au Nürburgring ou à Montlhéry. Bien décider à poursuivre sa domination Ferrari peaufine sa 250 GT SWB pour la saison suivante 1961.

Quelques voitures durant la saison 1961 seront équipées d’un châssis tubulaire allégé et d’un moteur plus puissant. Ces voitures seront communément appelées « Comp/61 ». Le moteur V12 recevra des soupapes plus dimensionnées ainsi que de nouveaux carburateurs et sa puissance maxi sera alors portée à 300 cv.

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_102.jpg

 

La domination de Ferrari dans la compétition automobile est complète durant la saison 1961. La marque italienne remporte des victoires dans la catégorie GT sur tous les circuits du monde ainsi que les 4 premières places au « Tour de France » Après seulement deux ans de succès éclatants la 250 GT SWB accueille sa remplaçante : la 250 GTO qui est dotée d’une carrosserie plus aérodynamique et d’un moteur encore plus puissant

La voiture présentée ici est la troisième 250 FT SWB produite en 1959 dont le N) de châssis est 1739GT. Elle est expédiée chez le carrossier italien Bertone afin de recevoir une carrosserie spéciale commandée par un client de Ferrari Enrico Wax.  Bien que le client n’ait aucunement l’intention d’engager sa voiture en compétition, le châssis est cependant équipé d’un moteur calibré à 280 cv. Chez Bertone c’est le tout jeune designer Giorgietto Giugiaro qui est chargé de réaliser cette carrosserie unique.

L’avant se caractérise par une calandre très large dominée par un badge Ferrari dont les dimensions sont inédites … Les montants avant et arrière, exceptionnellement fins, donnent l’impression d’un habitacle très spacieux. La plupart des panneaux de la carrosserie sont réalisées en alliage léger sauf le pavillon qui est en acier. Autre originalité : les roues en alliage léger Campagnolo montées pour la première fois sur une Ferrari.

Peint en vert pale le « EW Prototype » (EW étant les initiales du propriétaire) fait ses débuts officiels sur le stand Bertone au salon de l’Automobile de Genève 1960. E. Wax va conserver sa voiture unique pendant près de 15 ans avant de la revendre à un ami italien. Peu de temps après elle est revendue à un collectionneur américain qui entame une restauration et la fait repeindre en rouge. Puis elle change à nouveau de propriétaires plusieurs fois de suite changeant encore une fois de couleur pour passer du rouge au gris argenté qui est sa couleur actuelle. Mise en vente lors des RM Auctions Art of the Automobile en 2013 elle sera adjugée 7 040 000 Dollars US.

Les photos ont été prises lors de la présentation au Concorso d’Eleganza Villa d’Este en mai 2014.

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_103.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_104.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_105.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_106.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_107.jpg 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_109.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_110.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_111.jpg 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_112-copie-1.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_113.jpg 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_114.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_116.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_117.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_118.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_119.jpg

 

 

ferrari_250_gt_swb_bertone_coupe_1959_120.jpg 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens