Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 18:30

panhard_cd_lm64_1964_101.jpg

 

Partenaires durant de longues années Charles Deutsch et René Bonnet mettent fin à leur association en 1961. Avant cette date les deux ingénieurs français, très talentueux, ont été responsables de l’écurie de course Panhard dont les voitures étaient engagées sous le sigle DB. Quant René Bonnet quitte Panhard pour rejoindre l’écurie Renault, c’est Charles Deutsch qui assure seul la destinée de Panhard. La première voiture développée par lui est la CD Panhard Dyna qui est engagée aux « 24 Heures du Mans » en 1962 avant d’être mise en production.

Toujours au sein de la Société Panhard, Deutsch développe deux nouvelles voitures de course pour la saison 1964 des « 24 Heures du Mans ». Comme Panhard ne dispose que d’un moteur dont la cylindrée maximum est de 848 cc, Deutsch ne peut guère prétendre à la victoire dans une course ou la puissance est l’atout numéro un. N’ayant aucune chance de remporter la victoire dans aucune des classes admises dans la course, Charles Deutsch songe à se distinguer dans la compétition à l’ « Indice de performance » qui récompense la voiture la plus « efficace ». La compétitivité s’obtient par une étude de tous les détails et en particulier de l’aérodynamisme de la carrosserie. La voiture engagée en 1964 sera la plus aérodynamique de toutes les voitures en compétition cette année là.

Les lignes principales de la nouvelle voiture baptisée LM64 sont bien sur inspirées de la voiture de production CD Panhard. Les deux grandes différences sont les projecteurs carénés et la partie arrière allongée et dotée d’un aileron afin de réduire au maximum le Cx de la voiture et d’obtenir une bonne stabilité dans les longues lignes droites du Mans. L’aérodynamisme est également étudié au niveau du plancher qui est caréné afin d’être parfaitement plat ce qui conduit à ce que l’on appellera plus tard en formule 1 l’effet de sol. Le Cx de la voiture atteint une valeur inédite : 0,12

La carrosserie en fibre de verre est montée sur un châssis Panhard et le moteur, à refroidissement par air, installé en avant des roues avant motrices. Il développe une puissance maxi de 78 cv à 6 750 t/mn. Accouplé au moteur une boite de vitesses ZF à 5 rapports. Equipé d’un turbo la LM64 qui pèse 560 kg à vide atteint la vitesse maxi de 221 km/heure.

Une seule des deux LM64 participe aux essais des « 24 Heures du Mans » et finit à la 33 ème place. Les deux voitures sont alors engagées dans la course. Malgré la motorisation très modeste la voiture est chronométrée à 221 km/heure dans la ligne droite Mulsanne. Malheureusement des ennuis de moteur et de boite de vitesses empêcheront les deux voitures de terminer l’épreuve.

 

panhard_cd_lm64_1964_102.jpg

 

Les deux Panhard LM64 ne seront plus jamais engagées en course. Charles Deutsch continue cependant à innover. En 1966 il conçoit une nouvelle voiture de course à moteur central. Quelques temps plus tard, il sera amené à travailler pour Porsche pour créer une variante allongée de la 917.

Les deux LM64 ont survécu et, pour le 40 ème anniversaire de leur engagement en course, en 2004, elles ont participé ensemble à la course « Le Mans Classic »

Le châssis 64/1 correspond à la première voiture fabriquée. Elle fut engagée au Mans sous le N° 45 pilotée par Guy Verrier et Pierre Lelong. Elle ne finira pas la course à cause d’une panne de boite de vitesses. Charles Deutsch, après cette course, va conserver la voiture une quinzaine d’années avant de la vendre à un collectionneur français. Restaurée depuis avec des pièces d’origine elle participe régulièrement à des courses.

La deuxième LM64 dont le châssis est répertorié 64/2 fut engagée aux 24 Heures du Mans » sous le N° 44 et pilotée par André Guilhaudin et Alain Bertault. Elle sera la première à abandonner lors de l’épreuve suite à une défaillance moteur. Charles Deutsch conserve également cette voiture jusqu’en 1981 date à laquelle il la confie au Musée du Mans. Elle sera également exposée au Musée Maeght à Mougins. Restaurée pour être dans l’état initial elle participera également à la course « Le mans Classic ». Les deux voitures seront également exposées à « Rétromobile ». Propriété d’un collectionneur britannique elle a participé récemment, deux années de suite, au « Goodwood festival of Speed »

 

panhard_cd_lm64_1964_103.jpg

 

panhard_cd_lm64_1964_104.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_105.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_106.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_107.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_108.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_109.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_110.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_111.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_112.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_113.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_114.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_115.jpg

 

 

panhard_cd_lm64_1964_116.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

LARA 09/01/2019 14:38

Bonjour, quelle est la référence couleur de ce bleu france de la carrosserie de la CD Panhard ?

jp echavidre 10/01/2019 12:47

Bonjour
Je suis malheureusement incapable de vous répondre !....
Bien cordialement

Jean-Pierre ECHAVIDRE

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens