Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 19:00

ferrari_328_gts_version_usa_1985_101.jpg

 

 

Une longue histoire débute au Salon de l’Automobile de Paris en 1974 : la présentation de la Ferrari 308 GTB. Une voiture qui va faire date dans la production du constructeur italien. En tout premier lieu elle se distingue par son style : une berlinette deux places à moteur V8 implanté à l’arrière qui se pose comme l’héritière de la mythique Dino 246 GT. Sa carrière sera exceptionnellement longue (jusqu’en 1989) ce qui permettra à Ferrari d’apporter, au fil des ans, de nombreuses améliorations et qui fera de cette voiture une véritable réussite commerciale puisque, tous modèles confondus, 21 678 exemplaires seront fabriqués.

Lors du lancement de la 308 GTB Ferrari dévoile un certain nombre d’innovations qui vont à l’époque faire sensation : la carrosserie est presque entièrement réalisée en matériaux composites ce qui permet de réduire sensiblement le poids et surtout donne des souplesses de fabrication. Pour un démarrage rapide nécessité par la demande très forte les outillages d’emboutissage sont chers et logs à fabriquer. Ferrari est par ailleurs décidé à profiter de cette occasion pour faire une percée sur le marché américain alors en plein essor. Coté moteur par contre, Ferrari assure avec son moteur V8 à 4 arbres à cames en tête de 255 cv déjà éprouvé.

En 1977, alors qu’un peu plus de 800 exemplaires ont été commercialisés, la voiture est déclinée en 308 GTS Spider un modèle fort prisé outre atlantique. Ferrari abandonne à cette occasion la carrosserie en matériaux composites au profit de l’acier plus traditionnel d’autant que les carrosseries sont fabriquées dans les ateliers de Scaglietti qui a une très bonne expertise. Les normes imposent à Ferrari de mettre en place l’injection en 1981 ce qui se traduit par une perte de puissance considérable : le V8 n’annonce plus que 214 cv !..Mais en 1982 le V8 est doté de 4 soupapes par cylindre ce qui lui redonne un peu de vigueur : 240 cv en puissance maxi. Mais c’est en 1985 que la 308 GTB atteint son niveau optimum : la cylindrée est augmentée à 3,2 litres (3185 cm3) et la puissance passe ainsi à 270 cv (255 cv avec un catalyseur) à 7000 t/mn avec un couple maxi de 304 Nm à partir de 5500 t/mn. Du coup le modèle change de nom pour devenir 328 GTB ou GTS pour le spider.

La suspension avant est à double triangles, le train arrière est à ressorts hélicoïdaux, barres anti-roulis et amortisseurs télescopiques. L’empattement est de 2500 mm et le poids à vide est de 1320 kg. Les performances sont donc assez exceptionnelles : vitesse maxi 260 km/heure et 0 à 100 km/heure en 6.3 secondes !..

Le style extérieur gagne aussi en modernité. Les lignes générales sont plus fluides, la face avant plus agressive et l’aspect sportif de la voiture est absolument évident. Et d’ailleurs l’équilibre général de la voiture associé aux fulgurances du moteur incitent clairement à la conduite sportive.

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_102.jpg

 

A l’intérieur également le style est profondément remanié. La console centrale est plus généreuse, le levier de frein à main étant déplacé à gauche du siège. Les principales fonctions conducteurs sont rassemblées dans un combiné plus luxueux car bien entendu la 308 GTS est typée « haut de gamme ». On y trouve donc un certain nombre d’équipements correspondant à cette catégorie de véhicule : lève vitre électriques, sellerie cuir de bonne facture, et même climatisation. L’habitabilité est excellente pour deux adultes même de grands gabarits et les sièges sont bien dessinés.

Vendue 120 000 Francs à l’époque (1976), une telle berlinette, qui se trouve relativement facilement sur le marché, se négocie désormais de 25 000 à 45 000 €, ce qui va presque du simple au double selon la version retenue. Les premières (308), à carrosserie en polyester, restent de loin les plus chères. Pour les plus récentes (328), les coupés demeurent un peu moins cotés que les spiders. Reste un impératif : limiter son choix dans tous les cas à un modèle irréprochable en parfait état d’origine, à l’historique limpide.

Au final, la Ferrari 328 GTS est une authentique berlinette pleine de caractère, qui ne peut laisser de marbre l’amateur de belles mécaniques. Aujourd’hui encore relativement abordable, il y a fort à parier que cette Ferrari qui fera date dans la production « maison », déjà culte pour beaucoup, le deviendra nettement plus dans les années à venir. Bien sûr, récente ou d’occasion, une Ferrari reste un objet d’exception, réclamant de solides finances. Mais avouez que comme placement, c’est tout de même plus sympa (et sûr !) d’avoir un tel joyau dans son garage que des actions en bourse, non ?

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_103.jpg 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_104.jpg

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_106.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_105.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_107-copie-1.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_108.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_109-copie-1.jpg 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_109A.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_110.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_111.jpg 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_112.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_114.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_113-copie-2.jpg 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_115.JPG

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_117.JPG

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_118.jpg 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_119.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_120.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_122.JPG

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_123.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_124.jpg

 

 

ferrari_328_gts_version_usa_1985_125.jpg 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens