Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 19:00

ferrari_365_gtc-4_1971_101.jpg

 

 

Présentée au Salon de l’Automobile de Genève en 1971, la 365 GTC/4 est un concept unique dans la gamme Ferrari : elle n'est ni la GT sportive descendante de la 365 Daytona ni la 2+2 héritière de la 365 GT 2+2 qu’elle va cependant remplacer. Elle emprunte d’ailleurs une partie du châssis de la voiture qui l’a précédé. Voulant satisfaire à la fois une clientèle plutôt sportive sans pour cela délaisser les fidèles du coupé 2+2 places, le constructeur italien choisit le compromis : l’empattement est réduit de 150 mm ce qui fait qu’à l’arrière on dispose d’un peu plus d’espace que dans les berlinettes classiques mais moins que dans la 365 GT 2+2.

Les suspensions sont à roues indépendantes et les équipements de série sont nombreux : direction assistée, climatisation et correcteur d’assiette hydraulique à l’arrière entre autres.

Coté moteur, la 365 GTC/4 est doté d’un moteur 12 cylindres en V à 60° à 4 arbres à cames en tête directement dérivé de la Daytona. D’une cylindrée de 4390 cc il est alimenté par six carburateurs Wéber 38 DCOE et développe une puissance maxi de 340 cv à 7000 t/mn. La dépollution imposée par les règlementations américaines fera perdre 20 cv sur la version destinée aux USA. La boite de vitesses manuelle à 5 rapports est accolée au moteur.

Si le moteur est impressionnant par ses performances il l’est également par sa complexité. Lorsque l’on ouvre le capot on comprend tout de suite que la maintenance d’un tel engin doit être difficile et coûteuse. Le changement de l’huile moteur demande trois bidons d’huile de grande qualité et deux filtres à huile. Démontage et remontage des filtres à air demandent plus de deux heures de main d’œuvre. Et ceci pour ne citer que quelques exemples de maintenance courante..

Selon l’habitude maintenant bien ancrée chez Ferrari la carrosserie a été dessinée par Pininfarina. La silhouette, inspirée de celle de la Daytona, montre des lignes plus tendues typiques des années 1970. L’innovation apportée par Pininfarina est la façade avant en matériaux plastique noir mate qui remplace le traditionnel pare chocs en acier chromé. Une disposition qui a son pendant sur la face arrière ou le pare chocs en acier a également disparu. C’est très nouveau chez Ferrari mais la technologie est dans l’air du temps chez beaucoup d’autres constructeurs automobiles. L’Assemblage final des voitures est réalisé par Scaglietti à Modène.

 

ferrari_365_gtc-4_1971_102.jpg

 

L’habitacle a été complètement redessiné avec une disposition des instruments de bord dans la console ou dans le combiné qui préfigure très bien ce que va être l’instrumentation automobile dans les années futures. Le confort a été amélioré par rapport au modèle précédent : sièges plus enveloppants, d’avantage d’espace pour les deux sièges avant. Certes les places arrière sont quasiment inutilisables si ce n’est pour accroitre la place destinée aux bagages.

La 365 GTC/4 aura une production assez faible puisque 505 exemplaires seulement sortiront des ateliers de Ferrari. Elle restera toujours moins connue que la Ferrari 365 Daytona ou que la 246 GT Dino, pourtant fabriquées en même temps. En fait elle n’entre pas correctement dans la gamme du constructeur italien : elle n’a pas les performances du coupe Daytona ni l’habitabilité de la 365 GT 2+2. Le compromis a bien été réussi sur le plan technique mais il n’a pas véritablement convaincu la clientèle de Ferrari.

 

ferrari_365_gtc-4_1971_103.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_104-copie-3.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_105-copie-1.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_106.jpg   

 

ferrari_365_gtc-4_1971_107.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_108.jpg 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_109.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_110.jpg 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_111.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_112-copie-2.jpg

 

 

ferrari_365_gtc-4_1971_113-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens