Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 19:00

ferrari_196_sp_dino_1961_101.jpg

 

Les succès de Cooper en Formule 1 avec leurs voitures à moteur central vont amener la plus grande et la plus rapide des révolutions dans le milieu de la course automobile. Jusqu’à présent, et Enzo Ferrari était d’ailleurs un fervent défenseur de cette théorie, un moteur était comme un cheval : il titrait la voiture et ne pouvait pas la pousser. Et pourtant, Cooper avait bien fait la démonstration inverse. Si bien que vers la fin des années 50, l’implantation du moteur en position centrale était adopté par la grande majorité des constructeurs de monoplaces et de voitures sport prototypes. Enzo Ferrari qui avait toujours préféré l’évolution à la révolution va, lui aussi sauter le pas et construire deux nouvelles voitures de compétition. Les deux voitures sont équipées d’un moteur six cylindres implanté entre le pilote et l’axe de roue arrière.

La Ferrari 246 SP de 1961 est la première voiture de course à moteur centrale étudiée par le constructeur italien même si quelques essais ont été effectués l’année précédente sur une monoplace. Le V6 compact était un choix logique car le problème de l’espace disponible était très important. Lorsque le moteur était implanté longitudinalement à l’avant, le  siège du pilote était souvent situé le long de l’ensemble moteur-boite de vitesses. Et d’ailleurs la première voiture de tourisme avec moteur central, la Lamborghini Miura avait implanté le moteur transversalement pour résoudre ce problème d’encombrement. Mais on va vite s’apercevoir que les avantages de cette nouvelle implantation en matière d’équilibrage des masses et des qualités routières compensent très largement les quelques inconvénients.

La Ferrari 246 SP est plus une extrapolation des modèles précédents qu’une voiture entièrement nouvelle. Le moteur V6  est identique à celui qui équipait, en position frontale, les monoplaces de Formule1 et les autres voitures de sport de la marque. Le châssis est tout à fait traditionnel constitué d’un treillis tubulaire. Ferrari est également responsable de l’élégante carrosserie spyder qui présente l’entrée d’air « nez de requin » maintenant devenue célèbre.

Dans les années qui suivirent de nombreuses variantes de moteurs furent implantées soit dans les voitures existantes soit sur de nouvelles voitures. Des deux Ferrari 246 SP, la première survécut avec un moteur de 2 litres de cylindrée et elle est connue maintenant sous le nom de Ferrari 196 SP. A seconde a servi de mulet pour les tests du moteur V12 250P et a été complètement détruite lors d’un accident.

Quatre autres voitures furent construites entre 1962 et 1963 équipées soit de moteurs six ou huit cylindres. Ferrari remporte sa première victoire avec une voiture à moteur central au « 24 Heures du Mans » de 1963.

ferrari_196_sp_dino_1961_102.jpg

 

Chassis 0790 (Numéro 92)

C’est la première 246P construite. Elle est engagée en compétition entre 1961 et 1964 par l’équipe Ferrari usine et quelques écuries privées.  Sous les couleurs de l’écurie Ferrari elle remporte la « Targa Florio » en 1961 et les 1000 km du Nurbergring en 1962. Elle est ensuite convertie dans la définition de la 196 SP : moteur Dino Tipo S V6 à 65 degrés en alliage léger dont la cylindrée est de 1984 cc. Alimenté par trois carburateurs Wéber  42DCN il développe une puissance maxi de 210 cv à 7500 t/mn. Avec sa carrosserie toute en aluminium la voiture ne pèse que 600 kg. Dans cette définition la voiture est vendue à un particulier et disparait pendant près de 40 ans. Ce n’est qu’en 2002 qu’elle reparait pour être vendue à un nouveau propriétaire qui va la restaurer et la présenter dans de nombreux concours.

 

ferrari_196_sp_dino_1961_103.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_104.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_105.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_106.jpg

 

Châssis 0806

Dans sa version originale elle est équipée d’un V8 de 2,4 litres et commence sa carrière sportive aux « 12 Heures de Sebring » engagée par le North American Racing Team (NART). Pas de succès et la voiture retourne en usine pour l’équiper d’une version plus élaborée du V8. Elle est alors engagée par l’écurie Ferrari au 1000 km du Nurburgring. Les deux frères Rodriguez au volant réalisent le meilleur temps aux essais mais devront se retirer de la course à cause d’un incident. Rapatriée à Maranello elle est, elle aussi reconfigurée en 196 SP puis vendue aux Etats-Unis où elle participe, avec succès, a de nombreuses compétitions avec à son volant Doug Thiem, Bob Grossman, et Fabrizio Violati. Après avoir terminé sa carrière sportive elle passe entre plusieurs mains de collectionneurs. Le propriétaire actuel, un collectionneur américain, engage sa voiture en course ou la présente dans les plus prestigieux événements automobiles.

ferrari_196_sp_dino_1961_107.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_108.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_110.jpg 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_111.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_112.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_113.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_114.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_116.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_16.jpg

 

 

ferrari_196_sp_dino_1961_117.jpg 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens