Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 18:00

aston_martin_db5_volante_1963_01.jpg

 

Avec la DB 4 qui apparaît en 1958 avec un moteur totalement nouveau en aluminium de 3,7 litres, Aston Martin veut signer une nouvelle page de son histoire. D’autant plus que la voiture est produite dans la toute nouvelle usine de Newport Pagnell. Le développement de la DB4 a été confié au carrossier milanais Touring et elle sera déclinée en cinq versions très différentes de la série 1 à la série 5 ainsi qu'en formule GT, GT Zagato, décapotable ou Vantage. Une version GT de 302 ch à châssis court atteint 273 km/h. La marque a mis beaucoup d’espoir dans cette voiture pour reconquérir la suprématie sur les circuits automobiles. En particulier avec la version la plus puissante la DB4 GT.

Une DB4 GT présentée officiellement au salon de l’Automobile de Londres en 1959, mais dont plusieurs prototypes ont déjà affronté les circuits automobiles quelques mois auparavant. Des débuts très encourageants dans les mains du célèbre Stirling Moss qui emporte la victoire dans sa catégorie au cours de l’International Meeting Trophy à Silverstone. Cette même année Aston Martin gagne les 24 Heures du Mans. En 1960, alors que la production des DB4 GT commence et que certains véhicules, déjà engagés en course par des équipes privées recueillent des succès, Aston-Martin est humilié au 24 Heures du Mans par Ferrari qui place cinq de ses nouveaux modèles Ferrari 250 GT SWB aux cinq premières places dans sa catégorie.

Des efforts considérables vont alors être entrepris avec deux carrossiers italiens, Zagato et Bertone pour rendre compétitive la DB4 GT. Zagato d’abord qui a acquis une certaine notoriété pour son savoir faire dans les carrosseries allégées notamment pour Alfa Roméo et Abarth. Plus puissante et plus légère que jamais les quelques DB4 GT Zagato ne parviendront pourtant pas a être compétitives. L’autre modèle DB4 « Bertone jet » présenté aux salons de Genève et de Turin en 1961 dont le design très élégant est du à un jeune styliste : Giorgietto Giugiaro ne fera pas mieux. Il était déjà un peu tard. Un seul véhicule sera construit sur cette base. En 1963 le constructeur Aston Martin  renonce, pour un temps au moins, a ses efforts en compétition pour une nouvelle orientation : la voiture de luxe confortable et performante.

Pour le projet Aston Martin DB5, démarré en 1963, David Brown va s’entourer des meilleurs spécialistes et ne va négliger aucun détail. Ce projet est très clairement orienté vers le Grand Tourisme, même s’il est directement dérivé de la DB4. C’est l’agent secret James Bond 007 qui est chargé de la promotion internationale de la voiture dans le film « Goldfinger ». Un énorme succès qui va propulser les ventes d’Aston Martin à un niveau jamais atteint..

A la direction du projet John Wyer aussi compétent que motivé, l’homme à qui l’on devra, plus tard, les succès de la Ford GT40. Pour le moteur c’est l’ingénieur motoriste d’Aston Martin-Lagonda, Tadek Marek qui va développer le six cylindres puis le V8. Pour le style et le châssis c’est le carrossier italien Touring qui va mettre en application sa nouvelle technologie « Superleggera » qui consiste à fixer les panneaux de carrosserie en aluminium sur une structure tubulaire assurant un poids à vide minimum avec une bonne rigidité.

 aston martin db5 volante 1963 02

 

 

Le style extérieur est dans la continuité de celui de la DB4 GT alliant la sobriété et l’élégance. Dans sa version Volante en particulier, la DB5 sera l’une des Aston martin les plus élégantes durant des années. L’intérieur est, dans la tradition de la marque, sportif, luxueux et soigné dans tous les détails. Une batterie de cadrans rappelle la vocation sportive de la voiture. 

Une sportivité conférée par le nouveau moteur tout en aluminium coulé, six cylindres en ligne, 2 arbres à cames en tête, testé sur le prototype DBR2 en course. Le moteur a déjà équipé les modèles DB4 mais sur la DB5 qui a pris 150 kg supplémentaires il a fallu remuscler le moteur. La cylindrée est passée de 3,6 litres à 4 litres, la puissance maxi a gagné 42 cv pour passer à 282 cv à 5500 t/mn. Des performances qui  ne permettent plus d’utiliser la boite de vitesses fabriquée chez David Brown. Aston Martin devra donc se fournir chez ZF pour équiper la DB5 avec une boite de vitesses à 5 rapports synchronisés.

Ainsi équipée l’Aston martin affiche des performances hors du commun : vitesse de pointe de 240 Km/heure ; 0 à 100 Km/heure en moins de 8 secondes. Comme toute Aston Martin qui se respecte, la DB5 conserve la philosophie chère à David Brown. La DB5 est donc efficace tout en restant confortable et luxueuse. Un commutateur à quatre positions au tableau de bord permet même de régler le tarage des amortisseurs !

Les voitures présentées ici Aston Martin DB5 « Volante » font partie des 123 exemplaires fabriqués entre 1963 et 1965.

PRODUCTION ASTON MARTIN DB5
Coupés : 886 exemplaires (1963-65).
Cabriolets : 123 exemplaires (1963-65)
Breaks : 12 exemplaires (1963-65).
TOTAL : 1 021 exemplaires

aston_martin_db5_volante_1963_03.jpg 

 

aston_martin_db5_volante_1963_04.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_06.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_07.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_08.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_16.jpg 

 

aston_martin_db5_volante_1963_10.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_11.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_12.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_13.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_17.jpg

 

 

aston_martin_db5_volante_1963_15.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens