Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 18:00

aston_martin_dbs_1970_101.jpg

 

A partir des années 1964-65, la production d’Aston Martin est essentiellement constituée par le modèle DB6 dont les principales caractéristiques dérivent de la DB4 de 1958. Il est donc grand temps pour le constructeur britannique de trouver une remplaçante, non pas pour le style qui n’est pas du tout démodé, mais plutôt pour les performances. Au fil des ans et des améliorations techniques l’orientation de la marque vers le luxe et le confort est maintenant reconnue mais la DB6 a pris du poids et une nouvelle motorisation s’impose. D’ailleurs le manque de performances par rapport aux concurrents, notamment italiens, produit  une chute des ventes assez inquiétante.

David Brown, le patron d’Aston Martin confie alors, à la fin de l’année 1965, au carrossier milanais Touring, la mission de concevoir la remplaçante de la DB6 avec pour cahier des charges l’implantation sous le capot du 6 cylindres en ligne bien connu mais également d’un nouveau moteur 8 cylindres en V actuellement au stade de développement. Le délai fixé est très court puisque David Brown veut présenter la nouvelle voiture aux salons de l’Automobile de Paris et Londres en 1966.

La Carrozzeria Touring réalise donc dans des temps record deux prototypes, baptisés d’abord DBS puis DBS C, sur la base de châssis DB6. Mais les deux prototypes ne reçoivent de la part du public qu’un accueil très mitigé. Le projet DBS C de Touring est donc abandonné et d’ailleurs l’entreprise italienne, pour bien d’autres raisons, doit mettre la clef sous la porte quelque temps plus tard.

Il est donc décidé, chez Aston Martin, que la remplaçante de la DB6 serait réalisée en interne. Le designer William Towens et le motoriste Tadek Marek se mettent à l’œuvre en essayant de rattraper le temps perdu..

La tâche est rude car chacun sait que le constructeur Aston martin est à un tournant de son histoire. L’image de la marque est très bonne notamment grâce à James Bond et à sa DB5, mais il faut faire plus moderne, plus performant, sans toutefois heurter trop les « puristes » !..

Le principe retenu pour la nouvelle DBS est un coupé « 2/4 seater » avec les deux places arrière un peu plus accueillantes pour répondre aux critiques de nombreux clients. Le modernisme viendra des lignes générales un peu plus tendues par rapport aux rondeurs des modèles précédents. L’arrière fuyant ajoute également au modernisme ambiant : un petit air de Ford Mustang fastback qui n’est sans doute pas le fait du hasard car David Brown a bien en tête d’attaquer le marché le plus rentable du monde : les USA.

La calandre Aston Martin est bien évidemment conservée au moins dans son esprit mais elle devient plus rectangulaire et intègre des optiques de phare doubles ainsi que les clignotants.

 

aston_martin_dbs_1970_102.JPG

 

Pour avoir quelques chances de rivaliser aux Etats-Unis avec les constructeurs de voitures sportives il faut absolument disposer d’un moteur 8 cylindres. David Brown l’a bien compris mais le développement d’un tel moteur demande beaucoup de temps et d’investissements.  Tadek Marek s’est attelé à la tache depuis plusieurs mois déjà mais il va beaucoup moins vite que l’équipe châssis/carrosserie. Les premiers V8 produits avec une cylindrée de 4,8 litres ne sont pas très fiables donc impossible à lancer en production..

Comme il y a urgence à lancer un modèle nouveau à côté de la DB6, décision est prise de commercialiser, au moins provisoirement, la DBS avec le 6 cylindres en ligne qui, lui, a fait ses preuves. Cette étape « provisoire » durera d’octobre 1967 jusqu’à l’arrêt du modèle en mai 1972. Le six cylindres est d’ailleurs assez bien adapté puisqu’il développe 282 cv dans sa version standard et 325 avec l’option « Vantage » dotée de 3 carburateurs double corps Wéber.

Le V8 ne sera finalement proposé aux clients de la DBS qu’en 1970 en parallèle avec la version six cylindres. D’une cylindrée de 5, 3 litres le V8 est un peu décevant au niveau de la puissance maxi qui n’est que de 320 cv soit à peu près la même chose que les 6 cylindres en ligne avec l’option vantage. Mais le couple est très amélioré et la souplesse de conduite sensible dès la prise en mains de la voiture.

La promotion de la nouvelle DBS V8, plus luxueuse que jamais, est encore assurée par le cinéma d’abord par James Bond à nouveau puis par la télévision où Roger Moore, futur jamais Bond mais actuellement Brett Sinclair dans la série « Amicalement votre »

En 1972 alors que la DBS s’apprête à devenir l’Aston Martin V8, David Brown revend la société à de nouveaux investisseurs. Le six cylindres disparait l’année suivante  et Aston Martin Lagonda est soumis à de multiples crises financières au cours desquelles la faillite est souvent évitée d’extrême justesse.

La DBS 6 cylindres en ligne sera produite à 787 exemplaires entre 1967 et 1973 ; la DBS V8 à 402 exemplaires entre 1970 et 1972.

 

aston_martin_dbs_1970_103.jpg 

 

aston_martin_dbs_1970_104.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_105.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_107.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_108.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_109.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_111.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_112.JPG

 

 

aston_martin_dbs_1970_.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_113.JPG

 

 

aston_martin_dbs_1970_115.jpg 

 

aston_martin_dbs_1970_116.jpg

 

 

aston_martin_dbs_1970_117.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens