Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 18:00

lotus_elite_s1_uk_1957_101.jpg

 

L'histoire de Lotus est indissociable de celle de son fondateur Anthony Colin Bruce Chapman (ce qui explique les lettres ACBC sur le logo), plus connu sous le nom de Colin Chapman. Ingénieur au sein de la Royal Air Force, ce dernier bricole en 1948 sa première voiture, basée sur un vieux châssis d'Austin Seven. Baptisée Lotus Mk1, elle est engagée par son concepteur dans des épreuves de maniabilité. Elle est suivie par la Mk2 (1949) puis par la Mk3 (1951), qui marque les débuts de Lotus sur circuit, dans le cadre du championnat d'Angleterre 750 cm³.

En janvier 1952, Chapman fonde la société « Lotus Engineering Company » avec son associé Michael Allen. Ce dernier se retire au cours de cette même année 1952. L'année suivante, il fonde une autre société dénommée « Lotus Engineering Company Limited » avec celle qui deviendra son épouse, Hazel Williams. Entre-temps, il conçoit la Lotus Mk6 (les Lotus porteront la séquence Mk XX jusqu'à la type 10 : à partie de la Lotus 11, le signe Mk disparaîtra), une voiture de course également homologuée pour usage routier. Le succès est tel que Chapman doit envisager la construction en série (100 voitures en deux ans), ce qui l'amène à fonder en 1955 « Lotus Cars ». Parallèlement, l'engagement des Lotus en compétition se poursuit, et en 1957, Chapman monte le Team Lotus, qui ne tardera pas à devenir une des écuries majeures de la Formule 1.

C’est en 1957 également que Lotus lance sa première voiture réputée, la Seven, qui est un des succès de la marque jusqu'en 1973, année où le modèle est repris par Caterham. La première « vraie » voiture de Lotus est l'Elite 14 mais le premier véritable succès commercial en grande série est sans nul doute l'Elan des années 1960 qui sera fabriquée à plus de 10 000 exemplaires.

La première "coque plastique" date de 1957, il s’agit du petit coupé Elite présentée au salon de Londres en octobre 1957. Première Lotus « fermée » à carrosserie et châssis en fibre de verre. C’est une première mondiale. Très couteuse à fabriquer, Lotus devra les vendre à perte. Le coupé Elite est équipé d’un moteur quatre cylindres en ligne Coventry Climax de 1.2 litres implanté longitudinalement à l’avant. Il développe une puissance maxi de 75 cv à 6100 t/mn. Couplé à une boite de vitesses à 4 rapports il procure à la voiture, compte tenu de son faible poids (560 kg), des performances très impressionnantes : vitesse maxi 191 km/heure ; 0-100 km/heure en 11,4 secondes.

 

lotus_elite_s1_uk_1957_102.jpg

 

La technique du moulage plastique va permettre à Lotus d’inventer des formes arrondies et aérodynamiques. La Lotus Elite est perçue comme la chef de file des carrosseries Lotus aux formes si originales. L’Elite anticipera aussi l’ancêtre de L’Elan M100 à savoir la Lotus Elan de 1962 qui sauva la marque qui était au bord de la faillite depuis 1957.

Lotus est évidemment inséparable de la compétition automobile et l’Elite aura aussi ses heures de gloire : Jim Clark en conduira une en compétition en 1959. Une autre Elite finira les « 24 heures du Mans » en se classant à la 8 ème place au classement général et ceci sans aucune intervention mécanique!

Le lien étroit entre la compétition et les voitures de série, l'un des principes fondateurs de « Lotus Cars », ne s'est jamais démenti au fil des années : les amateurs de GT de la marque ne pouvaient s'empêcher de faire courir des voitures de série (Elite, Elan, Europe), et l'usine développait rapidement des pièces voire des sous-modèles adaptés à la course.

Décédé en 1982, Colin Chapman laissera la société avec de gros problèmes financiers causés par le projet DeLorean. En 1986, « Lotus Cars » est racheté par le groupe américain General Motors (la transaction ne concerne pas l'écurie de course, qui conservera son indépendance jusqu'à sa disparition en 1994), puis revendu le 27 août 1993 à ACBN Holdings pour 30 millions de livres sterling ; Lotus rejoint alors le même groupe que Bugatti. En 1996, « Lotus Car » est finalement racheté par le constructeur malaisien Proton.

lotus_elite_s1_uk_1957_103.jpg 

lotus_elite_s1_uk_1957_104.jpg

 

lotus_elite_s1_uk_1957_105.jpg 

lotus_elite_s1_uk_1957_106.jpg

 

lotus_elite_s1_uk_1957_107.jpg

 

 

lotus_elite_s1_uk_1957_108.jpg

 

 

lotus_elite_s1_uk_1957_109.jpg

 

 

lotus_elite_s1_uk_1957_110.jpg

 

 

lotus_elite_s1_uk_1957_09.jpg

 

 

lotus_elite_s1_uk_1957_111.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens