Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 18:00

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_101.jpg

 

En 1902, à 23 ans, Howard Carpenter Marmon est l'ingénieur en chef de l'entreprise familiale qui fabrique, à Indianapolis, du matériel de meunerie. A cette époque, comme beaucoup d’ingénieurs, il se passionne pour l'automobile. Dès cette année 1902, il finalise son automobile expérimentale à moteur 2 cylindres refroidi par air et fonde une société qui porte son nom. Très vite, il évolue vers un V4 et lance une production automobile en 1905.. Le « Model B » est doté d'un V4 également refroidi par air est construit à 25 unités, entre 1905 et 1909. S’y ajoute un V6 de 65 ch (en 1906) et enfin un prototype V8 exposé au Salon Automobile de New York de 1906.

Les ambitions de Howard Marmon l'ont poussé à étudier des moteurs V6 et V8, toujours refroidis par air. Ce choix, qui impose de savants calculs pour garantir le refroidissement correct des gros moteurs, va révéler les limites de la formule. Mais Howard Marmon l'a adoptée pour une raison déterminante à ses yeux : le gain de poids. Il estime en effet que les automobiles sont trop lourdes, qu'elles usent exagérément leurs pneus, qu'elles consomment du carburant et qu'elles sont difficiles à conduire. Un certain Henry Ford est alors du même avis, mais leurs approches du problème vont être très différentes.

Les solutions préconisées par Marmon se révèlent coûteuses à mettre au point et à produire, si bien qu'il doit revenir dès 1909 à des pratiques classiques : moteur 4 cylindres en ligne, soupapes latérales, refroidissement par eau. Les 6 cylindres ne sont pas oubliés. Les Marmon sont de bonnes automobiles, notamment la Model 32 et la Model 48, deux 6 cylindres de luxe. C'est une Marmon Model 32 spéciale qui gagne la première édition des 500 Miles d'Indianapolis courue en 1911. Peinte en jaune rayée de noir, elle fut surnommée The Wasp, la "guêpe". Cette victoire profita beaucoup à la marque, qui acquit aussitôt une grande notoriété.

En 1913, les modèles 32 et 48 sont vendues respectivement 3.000 et 5.000 $ quand une Ford T en vaut environ 600. Mais ces productions, qui se vendent modérément, ne satisfont pas Howard Marmon, qui a d'autres idées en tête. Cette année là, ses collègues ingénieurs reconnaissent ses talents en le nommant, à 36 ans, président de la prestigieuse Society of Automobile Engineers (SAE).

Il réalise son chef-d’œuvre, la Model 34, en 1916. C'est sur ce Model 34, type hors du commun, qu'il exerce la chasse au poids la plus intense de l'histoire de l'automobile. Il désire pratiquement construire une voiture "tout aluminium" en utilisant au maximum les alliages légers les plus appropriés en fonction du rôle de la pièce ou de l'organe. Il dessine donc un moteur 6 cylindres en ligne à bloc-cylindres et culasse en aluminium avec chemises en fonte sèches, radiateur et calandre en aluminium. Le châssis lui-même comporte des éléments en aluminium, et la carrosserie, bien entendu, est en tôle d'aluminium. Ce parti pris à des conséquences fort diverses. Si le poids de la voiture complète est inférieur d'environ 500 kg à celui d'une auto conventionnelle, avec d'heureux effets sur les performances, la consommation et les pneus. Mais le moteur n'atteint pas un degré de fiabilité comparable à celui d'un moteur classique. Néanmoins, la Marmon Model 34 se vend à environ 16.000 exemplaires, surtout après que Marmon ait renoncé au moteur en aluminium. La Model 34 à moteur en fonte, appelée New Series ou Model 34B en 1919, sera produite jusqu'en 1927 sous le nom de Model 74 en 1925 et Model 75 en 1926. Entre-temps, fin 1924, la marque automobile passe sous le contrôle d'un nouvel investisseur.

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_102.jpg

 

La nouvelle marque Marmon Motor Car s'oriente vers les petites 8 cylindres bon marché, produites à partir de 1927 sous le nom de Little Marmon. Cette automobile est une automobile à moteur 8 cylindres en ligne de 3 litres qui s'avère un fiasco commercial total. Howard Marmon, toujours ingénieur en chef, est peu à peu écarté des études techniques, tout en restant vice-président. Avant cela, en novembre 1926, Howard Marmon avait décidé d'étudier un moteur seize cylindres en V.

Trois constructeurs automobiles américains se sont lancés dans l’étude d’un moteur V16 : Cadillac qui a réussit probablement le plus célèbre et le plus efficace, Peerless qui n’a pas pu dépasser le stade des prototypes et Marmon qui a conçu probablement le moteur le plus avancé techniquement. L’idée n’est pas nouvelle mais l’utilisation d’un tel moteur pour une voiture routière est une première. Il correspond à l’esprit de l’Amérique de l’époque « bigger is better». La démesure envahit le marché du grand luxe..Cadillac domine avec arrogance ce marché.

La gamme Marmon de 1930 comprend les série 69 et 79 et Big Eight, des voitures d’excellente réputation et d'une qualité de fabrication reconnue. Si les ventes de la compagnie ont été de 22.300 unités en 1929, elles ne seront plus que de 86 exemplaires en 1933, après la terrible crise économique. C'est pourtant à cette époque troublée que Howard Marmon peaufine son chef-d’œuvre, inaccessible pour la plupart des automobilistes, la V16 ou « Sixteen ». La Marmon « sixteen » est présentée au salon de l’Automobile de New York en 1931. La mise au point difficile du moteur a permis à Cadillac de prendre de l’avance. Mais finalement après avoir refait une bonne partie de l’étude un moteur avec bloc et culasse en alliage léger est réalisé en série. Implanté longitudinalement à l’avant le V16 de 8 047 cc de cylindrée développe une puissance de 200 cv à 3400 t/mn. Le meilleur ratio poids/puissance du moment.

Les châssis roulants sont, pour la plupart, livrés à des carrossiers et la Marmon « sixteen » aura donc de multiples variantes.

Pendant les deux années de production, puisque Marmon devra fermer ses portes en 1933, 390 exemplaires de « sixteen » furent fabriqués. Le carrossier LeBaron fut à l’ origine du modèle Convertible sedan. Un modèle qui, malgré ses 2180 kg pouvait atteindre la vitesse maximale de 170 km/heure.

Toutes silhouettes confondues on estime que 60 exemplaires de la Marmon « sixteen » existent encore en état de marche. Le modèle présenté ici a été photographie au Concours d’Elégance de Pebble Beach de 2008.

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_103.jpg 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_104.JPG

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_105.JPG

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_106.JPG

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_107.JPG

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_108.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_109.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_110.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_111.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_112.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_113.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_114.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_115.jpg

 

 

marmon_sixteen_leBaron_convertible_sedan_1931_116.jpg 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens