Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 08:00

101.JPG

 

 

Présenté au salon de l’Automobile de New-York de 1928 le nouveau « Model J » est le résultat d’une étude largement influencée par la grande expérience de la firme Duesenberg en compétition automobile et d’une demande du nouveau propriétaire de l’entreprise : Erret Lobban Cord. La demande de Cord a été très précise : réaliser la meilleure voiture américaine jamais construite.

Le nom de Duesenberg est mondialement connu depuis 1921. Cette année là, la Duesenberg  8 cylindres en ligne de 3 litres est la première voiture américaine à remporter le Grand Prix de France. Cette victoire sera suivie de beaucoup d’autres succès tant aux Etats-Unis qu’à l’étranger.

Du coup les ambitions des deux frères Duesenberg sont maintenant tout autres : ils veulent profiter de leur avance technologique dans le moteur 8 cylindres en ligne et surtout de la renommée acquise en courses pour fabriquer des voitures routières. Le prototype d’un « Model A » est exposé au Salon de l’Automobile de New-York. Nouvelle innovation sur cette première Duesenberg : l’assistance hydraulique de freinage sur les quatre roues. Comme pour les véhicules de compétition la Model A comporte bon nombre de pièces en aluminium pour réduire le poids total du véhicule.

Le succès d’estime pour la nouvelle voiture est au rendez-vous et une usine est construite pour la production du model A qui démarre au milieu de l’année 1921. L’objectif est de fabriquer 2 400 voitures par an mais la production du Model A ne dépassera jamais une voiture par jour. Une production qui  se compose soit de véhicules complets, soit de châssis roulants qui sont ensuite confiés à des carrossiers. Après de nombreux plans d’économie destinés à sauver l’entreprise, la faillite ne peut être évitée en 1926. L’américain Cord qui possède aussi le constructeur Auburn rachète la branche automobile de Duesenberg et arrête rapidement les développements du Model A. Il demande alors aux frères Duesenberg, dont la compétence technique est reconnue, de développer un châssis plus dimensionné, plus luxueux et plus puissant qui pourra être carrossé par différents spécialistes.

Dénommé « Model J » le nouveau châssis va présenter de nombreuses innovations telles ce système de lubrification automatique de certains composants qui se déclenche tout les n kilomètres. Mais c’est du coté du moteur que la technique va être la plus poussée. Le 8 cylindre en ligne a maintenait une cylindrée de 6876cc, 4 soupapes par cylindre et un double arbre à cames. C’est le moteur le plus techniquement avancé de tous les constructeurs américains. Il développe une puissance maxi de 265 cv et même 320 cv lorsqu’il est suralimenté.

Le Model J est très bien accueilli par le public mais les ventes ne sont pas satisfaisantes. Les prévisions de 500 voitures par an ne seront jamais atteintes et seulement 481 modèles J seront finalement construits. La cause : le prix beaucoup trop élevé par rapport aux concurrents. Si bien que la clientèle des Duesenberg J ne se trouve que parmi les vedettes du showbiz tels Garry Cooper, Clark Gable ou Greta Garbo. C’est très bien pour l’image de la marque mais ce n’est pas suffisant pour assurer la rentabilité de l’entreprise.

Des améliorations constantes seront apportées au Model J au cours de sa vie : boite de vitesses entièrement synchronisée en 1930, addition d’un « supercharger » en 1931 qui accroit la puissance maxi de 55cv et qui définit un « nouveau » modèle SJ. Mais tout cela ne suffira pas à relever l’entreprise qui fermera ses portes définitivement en 1937.

De tous les châssis de Model J produits, seuls 30 seront livrés en Europe et un seul chez le carrossier Gurney Nutting. Equipé d’un moteur avec supercharger, ce modèle avait été commandé par le Maharajah Holker de Indore. Le carrossier britannique réalisa sur un châssis à empattement très long un voluptueux speedster aux lignes harmonieuses mais qui pesait tout de même 2400 kg !.. La voiture étant destinée à un usage royal elle reçut de nombreux équipements tels les lampes rouge et bleu qui étaient censées indiquer que le Maharajah ou la Maharané conduisait la voiture.

Après la fin des travaux de carrosserie, la voiture fut envoyée de Londres à New-York et emmenée à Indianapolis par des employés de Duesenberg pour toutes les vérifications. Après la fin des essais la voiture est enfin livrée à son propriétaire mais à Santa Ana en Californie où le Maharajah s’est réfugié alors que l’armée japonaise est en train d’envahir l’Inde. Lorsque les troubles eurent cessé le speedster fut alors envoyé par bateau de Los Angeles à Singapour puis en Inde. Il y restera jusqu’en 1950 où il sera rapatrié aux Etats-Unis où il y resté depuis.

Parfaitement restauré, le Duesenberg Gurney Nutting speedster fut présenté au prestigieux Concours d’Elégance de Pebble Beach en 2007 où ont été prises la majorité des photos présentées ici..

 

102.JPG

 

 

103.JPG

 

 

104-copie-1.jpg

 

 

108.JPG

 

 

109-copie-1.jpg

 

 

110.jpg

 

 

111-copie-1.jpg

 

 

113.JPG

 

 

115.JPG

 

 

116.JPG

 

 

117.JPG

 

 

118-copie-1.jpg

 

 

124.jpg

 

 

125.JPG

 

 

126.JPG

 

 

127.jpg

 

 

128.jpg

 

 

129.JPG

 

 

130.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens