Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 19:30

bugatti_type_55_roadster_1931_101.jpg

 

 

Dans le milieu des années 1920, la Bugatti type 35, motorisée par un superbe moteur huit cylindres en ligne, rafle quasiment toutes les victoires sur les circuits automobiles. La type 35 dispose de nombreuses variantes, pour s’adapter à tous les types de compétitions et toutes les catégories. Le moteur a été décliné en cylindrée ; l’alimentation est soit naturelle soit assurée par un supercharger. La renommée de la marque est très importante aussi Bugatti décide, en 1927, de profiter de ces succès sportifs pour lancer, à partir du modèle de course, une voiture routière.

Ce sera la Bugatti Type 43 Grand Sport équipée du moteur  huit cylindres en ligne de 2,3 litres de cylindrée avec un châssis modifié pour que la voiture puisse emporter confortablement 4 passagers. Le succès commercial sera au rendez-vous malgré le prix élevé de la voiture. Entre 1927 et 1932, 160 exemplaires seront produits.

Au début de 1930 le moteur huit cylindres et la type 35 commencent à s’essouffler sur les circuits. Les concurrents n’ont cessé de progresser et il est urgent de remplacer ce modèle qui a passablement vieilli. Un nouveau moteur était d’ores et déjà à l’étude mais le développement va être accéléré. La Bugatti type 51, présentée au salon de l’Automobile de Paris en 1930 équipée de ce moteur va entrer en piste  et accumuler à nouveau les victoires.

Le succès commercial de la Type 43 étant  complet Jean Bugatti persuade, sans trop de difficulté, son père Ettore de renouveler l’opération sur la base de la voiture de course Type 51 qui vient d’être lancée. Une opération similaire mais pourtant différente

Succédant au type 43 et 43A, le type 55 incarne une avancée supplémentaire vers l’automobile de rêve, mariant les qualités d’une très grande sportive et une élégance irréprochable. Jean Bugatti, fils d’Ettore, qui vient d’avoir 22 ans, imagine donc pour une clientèle amatrice de voitures grandes routières à très hautes performances, une authentique voiture de grand sport, fondée sur les éléments de la « Grand  Prix », mais quelque peu assagie de manière à la rendre fiable et agréable.

En réalité, les sacrifices sur la puissance sont modestes puisque ce véhicule peut atteindre les 180 km/h réels et est capable d’accélérations foudroyantes. Pour parachever son œuvre et habiller ce châssis d’exception, Jean Bugatti dessine une carrosserie dont les longues ailes semblent tracées d’un seul coup de crayon. Aujourd’hui encore, elle est considérée comme l’une des plus belles du monde. En effet, l’ensemble est surbaissée et les volumes rejetés vers l’arrière, dégageant ainsi une impression de vitesse. Sur la version originale était visible une savante découpe des deux tons de laques très contrastés. Avec la transparence des ailes avant découvrant largement la mécanique Bugatti et les roues Grand Prix en alliage léger, le roadster type 55 semblait un fauve prêt à bondir et qui bondissait effectivement dans un bruit inimitable.

Le moteur 8 cylindres en ligne de 2 262 cc de cylindrée est alimenté par un carburateur Zenith et est alimenté par un supercharger. Il développe ainsi une puissance maxi de 145 cv. La carrosserie réalisée en aluminium conduit à une voiture particulièrement légère : 800 kg ce qui explique, en partie au moins, les performances remarquables de ce roadster.

Vendu très cher à des personnalités du monde entier, le roadster type 55 ne pourra renouveler le succès de la précédente : il ne sera produit que 38 exemplaires dont plus de la moitié seront fabriqués au cours de l’année 1932.

 

 bugatti_type_55_roadster_1931_102.jpg

 

bugatti_type_55_roadster_1931_103.JPG

 

bugatti_type_55_roadster_1931_105.JPG

 

bugatti_type_55_roadster_1931_106.JPG

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_110.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_112.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_114.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_116.jpg

 

 

bugatti_typa_55_roadster_1931_117.jpg

 

 

bugatti_typa_55_roadster_1931_118.jpg

 

 

bugatti_typa_55_roadster_1931_119.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_120.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_130.jpg

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_133.JPG

 

 

 

bugatti_typa_55_roadster_1931_135.JPG

 

 

bugatti_type_55_roadster_1931_136.jpg

 

 

Bugatti-Type-55-Roadster_18.jpg

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens