Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:00

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_101.jpg

 

 

 

Pendant les deux premières décades du 20ème siècle ce sont les voitures de sport et de compétition qui font l’essentiel de la production des constructeurs américains. Mais dès le début des années 20 la demande de voitures routières devient prépondérante et bon nombre de firmes vont rater ce retournement du marché. Harry C. Stutz a fondé sa société en 1911 et il a été parmi les pionniers de l’aventure automobile américaine avec sa légendaire bearcat. Hélas ses talents incontestables en mécanique ne suffiront pas à maintenir à flot son entreprise qu’il devra quitter en 1919.

La firme végète pendant quelques années et c’est seulement en 1925, avec l’arrivée à sa tête d’un nouveau Président Frédéric E. Moscovics, qu’elle va pouvoir redresser la tête. Moscovics vient de chez un autre constructeur automobile, Marmon, où il a démarré le projet d’un tout nouveau véhicule mais le projet a été stoppé faute de crédits. Le propriétaire de Stutz, le magnat de l’acier Charles Schwab, donne au tout nouveau président carte blanche pour développer son projet. Avec l’aide de nombreux ingénieurs de talent il se met au travail avec un cahier des charges ambitieux. Il veut un véhicule performant dans lequel on puisse rouler en toute sécurité.

Pour la performance c’est Charles Greuter qui va prendre la responsabilité du moteur. Le choix se porte sur un 8 cylindres en ligne dont la cylindrée est d’abord fixée à 4,7 litres puis qui va progresser vers 5,4 litres au fil des mois. Un châssis original en acier dont le centre de gravité est surbaissé par rapport aux voitures concurrentes doit assurer une meilleure tenue de route. Quant au freinage il est à assistance hydraulique sur les quatre roues ce qui représente une avancée considérable.

La « safety Stutz » ou SV8 est présentée au public lors du salon de l’Automobile de New-York de 1926 et elle est l’une des « stars » du salon consacrant ainsi le renouveau de la société Stutz. Un renouveau qui va encourager le patron de la firme, Moscovics à relancer la compétition automobile. Un 8 cylindres de 4,9 litres est préparé pour la saison 1927, implanté dans un châssis de même conception que celui de la SV8 et carrossée en boattail roadster : la « Black Hawk ». Pour sa première année en course la Black Hawk va remporter dans sa catégorie toutes les épreuves sauf une et va démontrer son exceptionnelle fiabilité. 

Les succès de la voiture de Stutz attirent l’attention d’un personnage, Charles Weymann,  qui s’est fait un nom dans la carrosserie automobile en bois. Une particularité des Etats-Unis à cette époque. Charles Weymann va acquérir une Black Hawk et l’envoyer en Europe pour l’engager dans la fameuse course des « 24 Heures du Mans ». A cette époque c’est le team Bentley qui règne en maitre sur cette épreuve d’endurance. Mais lors de la course de 1928, Stutz fait forte impression en se classant deuxième derrière une Bentley. Belle promotion pour la firme Stutz qui, du coup, ouvre un bureau à Paris et à Londres.

Lors de l’épreuve du Mans de 1929, Stutz engage trois voitures modifiées par rapport à la Black Hawk de l’année précédente. Mais les circonstances de course vont être bien moins favorables. Deux voitures devront abandonner avant la fin de l’épreuve et la troisième finit à la cinquième place derrière quatre Bentley !..Mais tout n’est pas perdu car toutes les évolutions mécaniques testées en course sont adaptées aux véhicules commerciaux. Si bien que le fameux 8 cylindres finira avec un double arbre à cames et 32 soupapes.

La grande dépression qui touche es Etats-Unis au début des années 30 va frapper de plein fouet la société Stutz qui ne vends que des véhicules de haut de gamme. La société tentera une reconversion vers des voitures plus modestes et surtout moins chères mais la compagnie devra cesser ses activités en 1935.

La voiture présentée ici est un modèle M produit en 1929 avec une définition très proche des véhicules de course. Elle est motorisée par le 8 cylindres en ligne de 5,35 litres de cylindrée. C’est l’une des deux voitures qui furent équipées d’un « supercharger ». Alimenté par deux carburateurs, le moteur délivrait une puissance maxi de 185cv. Elle fut livrée au correspondant de Stutz à Londres qui la fait carrosser en coupé par le londonien Lancefield. Cette unique Stutz coupé Lancefield sera la pièce maitresse du Musée Stutz pendant des décennies puis elle sera vendue aux enchères et passera dans plusieurs mains pour être présentées à de nombreux concours d’élégance.

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_102.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_104.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_105.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_107.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_108.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_111.JPG

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_114.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_116.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_117.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_118.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_121.JPG

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_120.JPG

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_123.JPG

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_127.jpg

 

 

stutz_model_m_supercharged_lancefield_coupe_1929_128.jpg

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 07/10/2012 00:06

Bonsoir Gérard.
Le modèle doit être inestimable. Bienheureux celui qui détient ce véhicule... c'est surtout grisant pour celui qui aime l’automobile.
Bon week end et @+.
Cordialement.

facon 06/10/2012 18:16

Magnifique jouet dont le prix doit être astronomique ... Photos superbes

Xav 06/10/2012 17:35

Merci Jean Pierre de nous faire partager votre immense culture automobile !
Bien cordialement.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens