Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 18:00

101.jpg

 

Durant la première moitié du vingtième siècle, la grande majorité des voitures de course étaient équipées de carrosserie « ouverte » c'est-à-dire sans pavillon. Le confort du pilote et les intempéries étaient des arguments secondaires par rapport à la recherche permanente du gain de poids synonyme de performances. Ce n’est que dans le courant des années 30 que des voitures à habitacle fermé commencent à apparaitre sur les circuits, assez rarement toutefois. On a appris à mieux comprendre les phénomènes aérodynamiques et les moyens d’investigation dans ce domaine vont se perfectionner.

Au début des années 1950 bon nombres de « coupés » deux portes sont alignés dans les compétitions automobiles sous l’appellation « Grand Tourer » et en 1955 une classe spécifique « Grand Turismo » ou GT class est ajoutée au calendrier international des courses automobiles pour les voitures de production de 2 ou 3 litres de cylindrée.

Ferrari introduit ce modèle dans sa gamme en 1954 avec la 250 GT Europa qui remplace la 250 Europa. La 250 GT Europa était équipée du moteur V12 dérivé directement du moteur de la voiture de compétition 250 MM. La carrosserie du coupé est réalisée par Pinin farina.

Cette 250 GT Europa est parfaitement dans la définition des voiture de la « GT Class » il n’est donc pas étonnant de voir Ferrari  préparer une version compétition pour la saison 2005.Une voiture qui sera très proche de la voiture de production avec quelques accessoires en moins.

Quatre voitures sont lancées en fabrication. Le moteur est le V12 de 2 953 cc conçu par l’ingénieur Colombo. Construit en alliage d’aluminium il est implanté longitudinalement à l’avant et, alimenté par 3 carburateurs Wéber, il développe une puissance maxi de 250 cv à 7000 t/mn. Le couple maxi est de 262 Mn à 5000 t/mn.

C’est Pinin Farina qui va se voir confier la carrosserie de la première voiture présentée au salon de l’Automobile de Paris en 1955. Puis les modèles suivants sont confiés au carrossier turinois Scaglietti qui assurera la presque totalité de la production. Seuls 5 châssis sont dirigés vers la carrosserie Zagato qui réalisera une carrosserie entièrement en aluminium ce qui permet d’alléger considérablement la voiture. Le poids total est de 1050 kg et la vitesse maxi est de 250 km/h.

Les cinq voitures de Zagato sont construites en 1956 et 1957 avec quelques variantes d’un modèle à l’autre. Quatre au moins de ces voitures sont en parfait état et présentées régulièrement dans les concours d’élégance à travers le monde.

Les 250 GT de Ferrari, qui souvent ont été vendues à des écuries de course indépendantes, ont récolté un palmarès étonnant sur toutes les grandes compétitions internationales. On citera en particulier les victoires aux « Mille Miglia » à la « Targa Floria » et aux « 24 Heures du Mans »

 

102.jpg

 

 

103.jpg

 

 

104.jpg

 

 

105.jpg

 

 

106.jpg

 

 

107.jpg

 

 

108.jpg

 

 

109.jpg

 

 

110.jpg

 

 

112.jpg

 

 

113.jpg

 

 

114.jpg

 

 

27.jpg

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Brubacker 23/07/2012 13:37

Bonjour !

J'aime beaucoup la cellule sur le corps de la voiture : toit doublement bombé et lunette arrière complexe ; les maîtres verriers ont du se gaver !!

jp echavidre 23/07/2012 14:29



Bonjour


Le toit doublement bombé est une spécificité de zagato mais particulièrement accentuée sur ce modèle quant à la lunette arrière c'est effectivement un casse-tête pour les verriers qui ont du
vendre leur savoir faire !...


Bien cordialement


Jean Pierre Echavidre



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens