Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 11:00

ford_gt_40_mk3_1968_01-copie-1.jpg

 

 

La Ford GT 40 est une voiture sportive du constructeur américain Ford fabriquée en 126 exemplaires entre 1964 et 1968. L’objectif unique du projet GT40 : remporter la course mythique de 24 Heures du Mans. L’          appellation GT40 vient des initiales « GT » de la catégorie « Grand Touring » complété par le nombre 40 pour sa hauteur de caisse de 40 pouces (soit 1,02m)

Depuis le début des années 60, Henry Ford II, petit fils de henry Ford, qui vient d’être nommé Prédisent Directeur général de la Ford Motors Company souhaite que la marque participe à la course prestigieuse des « 24 Heures du Mans ». Il pense un moment racheter l’entreprise d’Enzo Ferrari qui connait en 1963 des difficultés financières mais, après avoir dépensé des sommes folles pour obtenir un audit financier de la firme italienne, Ferrari se retire des négociations. La vente ne se fera pas

Qu’importe Ford va donc produire sa propre voiture et le cahier des charges est assez simple : faire mieux que Ferrari !..Il contacte alors trois constructeurs britanniques qui ont l’expérience de la compétition automobile : Lotus, Lola et Cooper. C’est finalement Eric Broadley, propriétaire de Lola Cars qui sera retenu pour fabriquer la GT 40.

La première GT40 est terminée au début avril 1964 et deux exemplaires sont prêts à temps pour participer aux essais préliminaires du Mans les 16 et 17 avril 1964. La voiture présente de graves défauts aérodynamiques : l’avant se soulève à grande vitesse et les appuis arrières sont très insuffisants. Il faut donc encore travailler.

Pourtant, trois  Ford GT 40 Mk I sont engagées, quelques semaines plus tard au 24 Heures du Mans. Aucune ne parviendra à finir la course à cause d’ennuis mécaniques. La victoire revient encore à Ferrari.

L’année suivante, Ford a décidé de mettre le paquet !.. Six GT40 sont engagées au Mans : Deux MK II de 7,2 Litres préparées par Skelby-American et quatre MK I (moteur 4,7 L). Comble de malchance les 6 voitures auront abandonné sur casse mécanique dès la 7ème heure de course. Encore une fois la victoire revient à Ferrari.

C’est une armada de huit F40 Mk II (7,0 L) et cinq GT40 MK I (4,7 L) qui sont engagées au Mans dans l’édition 1966. L’expérience acquise par Ford les années précédentes permet de placer trois MK II aux trois premières places. Toutes les autres voitures auront abandonné.

Lors de l’édition de 1967 l’armada Ford est complétée par une nouvelle voiture la GT 40 MK IV équipé du même moteur de 7 Litres que la MK II mais dont l’aérodynamique a été très sensiblement améliorée afin d’atteindre une vitesse de 340 km/h dans la ligne droite des Hunaudières. Une des  GT 40 MK IV remporte l’épreuve avec quatre tours d’avance sur le deuxième qui est … Ferrari !..

Malgré des changements de la règlementation en particulier sur la cylindrée des moteurs Ford remportera l’épreuve reine de l’endurance en 1968 avec une Ford GT 40 MK I et  il réitérera son succès l’année suivante. Quatre victoires consécutives devant les plus grands, le défi a été relevé !

Après ces quatre victoires au Mans, complétées d’ailleurs pas de nombreuses autres victoires dans des courses tout aussi prestigieuses, c’est Ford Advanced Vehicules Ltd qui a en charge de produire la GT 40 routière. Une fois 85 véhicules produits, Ford décide d’arrêter l’opération. C’est l’entreprise J.W.Automotive, dirigée par John Wyers, qui reprend l’usine en 1967 et décide de produire une version strictement routière baptisée Ford GT 40 Mk III. Les lignes sont plus allongées  et de nouvelles optiques sont implantées à l’avant. Le moteur est le V8 à 90° de 4736 cc de cylindrée alimenté par un carburateur Holley quadruple corps. La puissance maxi développée est de 306 cv à 6000 t/mn et la vitesse maxi de 272 km/h.
Le châssis est tubulaire et la coque en fibre de verre. Les suspensions avant et arrière sont à double triangle et barre anti-roulis. Le poids à vide de la voiture est de 998.kg

La clientèle ne se bousculera pas pour acheter ce modèle pourtant mythique pas ses nombreuses victoires sur circuits. Seulement 7 exemplaires seront fabriqués.

 

 

ford_gt_40_mk3_1968_22.jpg

 

 

ford_gt_40_mk3_1968_23.jpg

 

 

 

ford gt 40 mk3 1968 24

 

 

ford_gt_40_mk3_1968_25.jpg

 

 

ford_gt_40_mk3_1968_26.jpg

 

 

ford_gt_40_mk3_1968_27.jpg

 

ford_gt_40_mk_III_1968_223.jpg 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 09/07/2012 08:55

Haaaaa ! Quelle merveilleuse voiture ! Je pensais à elle ce week end où elle a du tourner lors de l'édition le Mans classic 2012 (je viens de vérifier, elle a concouru en effet). Je pense à Jacky
Icks qui, avait elle, nous a prouvé que, pour gagner, "rien de sert de courir, il faut partir à point."
Très bel article Jean Pierre. Bonne journée !

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens