Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 18:00

fiat_mephistopheles_1923_101.jpg

 

Lorsque Ernest Eldridge aligne sa voiture, un matin de juillet 1923, pour une tentative de record sur le circuit d’Arpajon, les quelques journalistes présent donne au « monstre » un surnom : « Méphistophélès ». Le démon, incarnation du diable qui rend visite au Docteur Faust de Goethe !.. Décorée dans une livrée noire assez sinistre la voiture donne, en effet, un spectacle terrifiant. Le surnom est resté et la voiture mastodonte est passée dans la légende.

Elle a été construite sur un ancien châssis d’une voiture Fiat Grand Prix de 1908 et utilisée, sans grands succès d’ailleurs dans de nombreuses courses. En 1922 elle est engagée à Brooklands par l’anglais John Duff mais son moteur explose avant la fin de l’épreuve. C’est alors qu’Ernest Eldrige achète les restes de la Fiat pour une bouchée de pain. Il a déjà des idées en tête pour l’utilisation de cette voiture. Il a en réserve un moteur dont la cylindrée est énorme : 21,7 litres. Un moteur conçu initialement pour équiper un bombardier lors de la Première Guerre mondiale. Bloc et culasse en fonte, il pèse pas loin de 450 kg et est plutôt sophistiqué. C’est un six cylindres en ligne composé de trois ensembles de deux cylindres équipés d’un arbre à cames unique. Chaque cylindre dispose de 4 soupapes et l’alimentation se fait par 4 carburateurs Solex. L’énorme moteur développe une puissance maxi de 320 cv à 1800 t/mn c'est-à-dire une puissance spécifique de 15 cv par litre !..A titre de comparaison une Porche 911 Carrera fait aujourd’hui 96 cv par litre ..

Bien entendu Eldrige a du adapter le châssis existant : renforcement de la structure en acier, allongement de près de 40 centimètres pour implanter le moteur longitudinalement à l’avant. L’embrayage a du être fabriqué spécialement.

Ce sont, dans les normes des voitures de course de l’époque, les roues arrière qui sont motrices et la transmission est faite par des chaines implantée de chaque côté du châssis. Les essieux sont rigides et équipés de ressorts à lames. Comme la voiture est construite pour battre des records de vitesse les freins ont été dimensionnés au minimum : freins à tambour uniquement sur l’arrière !. ;

Construite dans un petit garage à Londres la voiture aura une mise au point assez difficile. Il n’est pas simple de domestiquer une telle puissance !. Quant aux vitesses obtenues elles sont également stupéfiantes : fin de l’année 1923 les 200 km/ heure sont presque atteint. Au début de l’année suivante la Fiat dépasse les 200 km/h à Brooklands. Elle surpasse tous ses rivaux en Grande Bretagne. C’est alors qu’Ernest Eldrige jette son dévolu sur un record de vitesse terrestre qui se déroule à Arpajon, au sud ouest de Paris.

Sa principale concurrente est une Delage DH équipée d’un moteur V12 de 10,7 litres pilotée par René Thomas !.. La Fiat remporte la compétition : elle atteint la vitesse de pointe de 235 km/h. Mais René Thomas conteste le résultat car la Fiat ne répond pas aux normes en vigueur pour ce type de compétition : elle ne dispose pas de marche arrière !. ; Eldridge et son équipe passent alors la journée suivante et quelques nuits sans sommeil pour modifier la voiture afin de la mettre en conformité. En moins d’une semaine ils sont prêts pour renouveler la tentative de record. Ce qu’ils font avec la même vitesse de pointe 235 km/h. loin devant la Delage. La Fiat Méphistophélès est la voiture la plus rapide du monde !..Elle fera quelques démonstrations à Paris entre autre et même en Australie avant de prendre une retraite bien méritée.

Dans les années 50 elle est acquise par la famille Naylor, remise en état méticuleusement et elle participe à des manifestations automobiles en Grande Bretagne. En 1961 elle est rachetée par Fiat, à nouveau restaurée et repeinte en rouge. Depuis elle participe à de nombreux festivals d’automobiles classiques.

 

fiat_mephistopheles_1923_102.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_103.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_105.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_104.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_106.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_107.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_108.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_109.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_111.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_112.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_113.jpg

 

 

fiat_mephistopheles_1923_114.jpg

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens