Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 06:00











Dans un vote crucial, la Chambre des représentants a adopté samedi le projet de réforme du système de santé aux Etats-Unis. Une courte victoire qui est d'abord celle de Barack Obama. Le Sénat doit désormais débattre de son propre texte.

 

C'est la mesure phare de son mandat. Malgré les controverses, la réforme du système de la santé a remporté une première victoire samedi 8 novembre dernier aux Etats-Unis. De justesse, la Chambre des représentants a adopté le projet par 220 voix contre 215. Un vote qui sonne comme un succès politique pour Barack Obama qui, en baisse dans les sondages, était confronté à une hausse des critiques, un an après son élection. Face à l'importance de l'enjeu de cette réforme, le président avait d'ailleurs fait le déplacement au Capitole afin d'exhorter les représentants à se montrer "à la hauteur du moment". Dans son propre camp, les démocrates n'ont cependant pas voté unanimement pour le projet et 39 d'entre eux ont préféré se ranger aux côté des républicains. Ils s'inquiètent notamment du coût de la réforme estimé à 1 100 milliards de dollars sur dix ans et de son impact sur les déficits budgétaires. Un républicain s'est, quant à lui, prononcé en faveur de la réforme.

 

Réduction des coûts


La mise en œuvre de cette réforme, qui divise l'Amérique, devrait permettre d'étendre la couverture maladie à 36 millions des quelques 47 millions d'Américains qui sont actuellement démunis d'assurance santé, mais aussi de modifier les pratiques des compagnies d'assurance qui refusent parfois de couvrir les personnes dites "à risque". Barack Obama espère également que le projet réduira les coûts de la santé qui s'élevaient à 16% du PIB en 2007, un taux sans équivalent parmi les pays de l'OCDE. La contre-proposition de réforme avancée par les républicains, d'ampleur bien plus limitée que le plan démocrate, a été rejetée par 258 voix contre 176.
  

"Merci à la Chambre pour ce travail difficile, nous ne sommes plus qu'à deux étapes de l'achèvement de la réforme de l'assurance santé en Amérique", a déclaré Obama dans un communiqué rendu public après l'adoption du projet par les représentants.

 

Au tour du Sénat


Mais si une première étape a été franchie, il reste encore de nombreux d'obstacles à franchir. A commencer par le vote du Sénat, qui débat de sa propre version du texte. L'heure est d'ailleurs aux négociations et les travaux en cours sont bloqués dans l'attente d'un chiffrage du coût de la réforme par les experts budgétaires du Congrès. Le chef de la majorité démocrate, Harry Reid, a pour mission de trouver un compromis afin de s'assurer des voix de 60 sénateurs démocrates, la majorité qualifiée, et éviter ainsi toute tentative d'obstruction des républicains.

Le projet sénatorial est constitué d'une synthèse de deux textes adoptés l'un par la commission des Finances, l'autre par la commission de la Santé. Harry Reid a finalement retenu "l'option publique", en partie rejetée au départ, tout en introduisant une clause qui permettrait à certains Etats de refuser de participer à un programme public d'assurance maladie. Un régime dérogatoire destiné à convaincre la dizaine de sénateurs démocrates encore indécis, voire hostiles. "Le Sénat des Etats-Unis doit maintenant suivre cette voie et adopter sa version de la législation. Je suis absolument sûr qu'il le fera", a jugé, confiant, Barack Obama. A la fin du débat sénatorial, qui pourrait durer plusieurs semaines, les deux chambres devront fondre leurs deux textes en un seul et même projet de loi, qui sera alors soumis à la promulgation du président des Etats-Unis.




Source : lejdd.fr  08-11-2009 

            

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens