Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 15:00

 

Turquie-Cameron-monte-au-creneau.jpg

 

En visite à Ankara, David Cameron a réitéré son soutien à l’entrée de la Turquie au sein de l’Union européenne. Le Premier ministre britannique sème ainsi la discorde au sein de l’Union Européenne pour préserver les intérêts de son pays. C’est de bonne guerre mais ce n’est pas très élégant et surtout ce n’est pas le moment !..Il a également critiqué Israël pour la situation dans la bande de Gaza.

 

Elu en mai dernier, David Cameron apprend vite les rudiments de la diplomatie. Dès son entrée au 10, Downing Street (la résidence du Premier ministre à Londres), le Premier ministre britannique avait expliqué le sens de sa politique internationale: privilégier les relations qui peuvent rapporter à la Grande-Bretagne sur le plan économique. Après une visite aux Etats-Unis, au cours de laquelle BP fut au centre de toutes les discussions avec Barack Obama, il s’est rendu mardi, pour la première fois, à Ankara (Turquie). Accompagné de nombreux chefs d’entreprise, le Premier ministre prospecte, quitte à aller à l’encontre de ses partenaires européens, Nicolas Sarkozy en tête. Dans la capitale turque, David Cameron a réitéré son idée. Celle de voir ce pays émergent, disposant d’un véritable potentiel économique et d’une réelle influence au Proche-Orient intégrer l’Union.

 

"C’est une chose que je poursuis avec passion. Ensemble, je souhaite que nous tracions la route d’Ankara à Bruxelles", a expliqué le Premier ministre devant la Chambre de commerce et de négoce de matières premières turque. Car, selon lui, cette puissance économique sera, dans les années à venir, un marché intéressant pour les entreprises britanniques. D’où l’intérêt pour les pays européens d’accepter l’adhésion du pays de Recep Tayyip Erdogan. Dans son discours, David Cameron n’a pas manqué d’égratigner ses partenaires européens, majoritairement hostiles à l’entrée de la Turquie, les classant en trois catégories: des protectionnistes qui voient sa puissance économique comme une menace, des esprits "polarisés" qui veulent la voir choisir entre Orient et Occident, et des personnes pleines de préjugés qui se méfient de l'islam, malgré la tradition laïque de ses institutions.

 

"Gaza ne doit pas rester un camp de prisonniers"

 

Le Premier ministre a également insisté sur le rôle stratégique que joue la Turquie dans la résolution de conflits, que ce soit en Afghanistan, au Proche-Orient ou encore concernant le programme nucléaire iranien. "Aucun autre pays n’a le même potentiel pour construire une entente entre Israël et le monde arabe", a expliqué le conservateur David Cameron, qui s’est cependant montré ferme avec les autorités de l’Etat hébreu après l’intervention militaire contre la flottille et la situation dans la bande de Gaza. "On ne peut et on ne doit pas permettre que Gaza reste un camp de prisonniers", a-t-il estimé. Des propos qui trouvent forcément un écho favorable en Turquie.

 

Dans quelques jours, David Cameron sera en Inde, seconde étape d’un voyage où l’économie tient donc une place d’envergure. Pays émergent, ancienne colonie britannique, membre du Commonwealth, New Delhi dispose d’un potentiel économique qui attise la convoitise de l’élu de sa Majesté.

 

 

Source : lejdd.fr   27-07-2010 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens