Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 07:00

Assemblee-generale-de-l-ONU-resolution-pour-independance-po.jpg

 

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté vendredi 17 mai dernier une résolution qui place la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser. La France a boycotté l'examen de la résolution et a affirmé que "le droit à l'autodétermination ne peut s'exercer contre la volonté des populations concernées", se référant à la défaite des indépendantistes aux élections territoriales début mai.

C'est une résolution avant tout symbolique, adressée directement à la France. L'Assemblée générale de l'ONU a adopté vendredi 17 mai une résolution qui place la Polynésie française sur la liste des territoires à décoloniser. Le texte a été présenté par plusieurs petits Etats du Pacifique (îles Salomon, Nauru, Tuvalu, Samoa) ainsi que le Timor oriental, et a été adopté par consensus. La délégation française, qui avait décidé de boycotter l'examen de la résolution, n'a pas participé à la séance.

La résolution "affirme le droit inaliénable de la population de la Polynésie française à l'autodétermination et à l'indépendance", conformément à la Charte de l'ONU (article 73 sur les territoires non autonomes). Elle invite le gouvernement français à "faciliter et accélérer la mise en place d'un processus équitable et effectif d'autodétermination" en Polynésie. Elle ouvre en principe la voie à un référendum d'autodétermination par lequel la population polynésienne pourrait à terme se prononcer en faveur de l'indépendance, de la départementalisation ou d'un statut intermédiaire d'autodétermination.

Paris dénonce une "ingérence"

En pratique pourtant, plusieurs des gouvernements qui ont des territoires sur la liste de l'ONU ne respectent pas ces règles. Après ce vote, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a dénoncé dans un communiqué "une ingérence flagrante", "une absence complète de respect pour les choix démocratiques des Polynésiens", et "un détournement des objectifs que les Nations unies se sont fixés en matière de décolonisation". Paris fait ainsi valoir que "le droit à l'autodétermination ne peut s'exercer contre la volonté des populations concernées". Le pays prend ainsi en exemple la défaite des indépendantistes aux élections territoriales début mai.

Le président polynésien sortant, l'indépendantiste Oscar Temaru, qui a perdu les élections au profit de son rival de toujours, l'autonomiste Gaston Flosse, se démenait depuis plusieurs mois pour que la collectivité d'outre-mer soit réinscrite sur la liste de l'ONU. Mais les élus autonomistes de l'Assemblée territoriale avaient formulé jeudi le "voeu" que la Polynésie ne soit pas inscrite sur la liste de l'ONU. Ironie de l'Histoire, les Nations unies ont adopté cette résolution quelques heures seulement avant qu'Oscar Temaru ne perde son poste de président, au profit de Gaston Flosse qui devait être élu ce vendredi à Papeete. Le gouvernement français avait réussi à retarder ce vote à l'ONU pendant près de deux mois, jusqu'à ces élections du 5 mai. Mais les promoteurs de la résolution ont refusé de retirer leur texte malgré les pressions de Paris et une ultime démarche de Gaston Flosse, qui avait demandé mercredi au de repousser le vote en s'appuyant sur le verdict des urnes.

Pour l'instant, la Polynésie française reste donc une collectivité dotée d'une très large autonomie, même si la France conserve ses compétences régaliennes, telles que la sécurité publique ou les relations internationales. A noter que l'ONU avait en 2009 condamné la présence française à Mayotte, devenu en 2011 le 101e département de France. La Nouvelle-Calédonie figurait quant à elle déjà sur la liste de l'ONU. Un référendum d'autodétermination y est prévu à partir de 2014.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 20/05/2013 19:46

Si je suis d’accord avec le gouvernement sur la notion d’ingérence, je suis en revanche de ceux qui accorderaient bien volontiers l’indépendance aux Tahitiens, Néo Calédoniens et Antillais…
Pour avoir eu la chance de vivre dans ces territoires j’ai pu mesurer in situ leur « peu d’amour » pour la mère patrie (doux euphémisme) … En fait ces peuples ne rêvent que d’une chose un divorce
avec une grosse pension alimentaire … Quand on voit le retour de Flosse Roi du pacifique, richissime de magouilles , condamné et recondamné il n’est que l’illustration de la pensée des polynésiens
: obtenir le maximum de la France sans qu’elle mette le nez dans leurs affaires.
Contrairement à la Nouvelle Calédonie l’île ne compte qu’une seule richesse le tourisme pour milliardaires et ne doit sa «respiration économique» qu’au secteur public traité fort grassement. Ou est
l’intérêt de conserver un territoire où nous ne sommes pas chez nous ? Comment demander toujours plus aux français quand on gave ce confetti de milliards propices à une corruption incroyable ?
En 1997 ? lors d’un passage en Guadeloupe j’ai entendu sur le parking de la mairie de Basse Terre madame Michaux Chevry ministre de la francophonie inquiétée pas la Cour des comptes sur la gestion
de sa ville s’adresser en créole à la foule pour dénoncer la dictature de la France.
Maintenant que nous devons serrer les boulons le choix est vite fait : indépendance pour ces « capricieux » français. Tant pis pour eux et pour la haute fonction publique payée à prix d’or qui
connaîtra nos hivers rigoureux et un salaire réduit.

Indépendance ? Oui, tout de suite. Vérifiez le parcours politique de notre ministre guadeloupéen en charge des DOM TOM et vous penserez comme moi.

Nous devons partir, nous n’avons qu’à y gagner …

jfmake 07/06/2018 23:15

C'est la France qui doit être reconnaissante envers la Polynésie, grâce à qui elle est puissance mondiale nucléaire et présente au conseil de sécurité de l'ONU.
La Polynésie représente 5.000.000 km d'espace maritime, soit la moitié de l'espace maritime français, qui la place à un rang mondial favorisé.
La France a souillé, dégueulassé et empoisonné les terres Polynésiennes avec les essais nucléaires, donc avant de partir, il faudrait peut-être qu'elle s'engage à réparer ses dégâts.

20/05/2013 22:40



Sur le fond je suis d'accord avec vous. La France fait des efforts considérables pour maintenir à flot ce territoires et ils ne manifestent pas beaucoup de reconnaissance.



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens