Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 16:00

Pole-emploi-chiffres-chomage.jpg

 

 

L’idée semblait pourtant excellente à priori : simplifier la vie des chômeurs en leur permettant de trouver à la fois un emploi et de se faire indemniser grâce au guichet unique… c’était l’idée simple prônée par le candidat Sarkozy. Mais, dès le 5 janvier 2009, quand se met en place Pôle emploi, né de la fusion de l’ANPE (volet « placement ») et de l’Assedic (volet « indemnisation »), tout part de travers. Démission de son Directeur des Ressources Humaines quatre mois à peine après son arrivée, cafouillages informatiques en série, agents au bord de la crise de nerfs… trois ans après sa naissance, Pôle emploi a toujours du mal à trouver son rythme de croisière. Le personnel est toujours mal formé, mal considéré, et surchargé. Quant aux chômeurs ils ont le sentiment que l’on ne s’occupe pas de leur cas..

La greffe public-privé a du mal à prendre

En interne, le malaise social couve, les syndicats dénoncent « l’impréparation la plus totale ». Le gouvernement, qui a prévu de fermer 38% des ex-agences de l’ANPE, n’a pas pris le temps d’harmoniser les statuts des personnels. Or, entre les 14000 salariés (de statut privé) de l’Assedic et les 30000 agents de l’ANPE (de statut public), la greffe a du mal à prendre. Tout diffère, les horaires de travail et les rémunérations — les ex-Assedic gagnant environ 30% de plus. Sur le plan conjoncturel, l’organisme voit le jour au pire moment. Dès mars 2009, avec 250000 chômeurs supplémentaires en quatre mois, ses agents se retrouvent sous pression, alors qu’en interne c’est la désorganisation : manque de bureaux, conseillers contraints de se partager le même ordinateur… Des milliers de dossiers d’indemnisation sont alors en souffrance.

Surtout des problèmes de personnels

La mise en place de sites « mixtes » prend du retard. En juillet 2009, on en compte 200, soit 20% de l’objectif fixé pour cette année-là. La plate-forme téléphonique unique, avec le numéro 39.49, elle, croule sous les appels. Les chômeurs sont ballottés de conseiller en conseiller, qui subissent leur colère. L’accompagnement personnalisé tourne vite au vœu pieux. Selon les zones, les conseillers jonglent avec 100, 200, parfois 300 dossiers, et n’ont pas été formés pour pouvoir être polyvalents et répondre à leurs nouvelles missions d’orientation. Récemment,
l’accueil téléphonique s’est amélioré mais, avec la remontée du chômage, ses agents se retrouvent de nouveau en première ligne. Le gouvernement ne prévoit pas pour l’instant de renforcer les effectifs, alors que 1500 CDD appelés en renfort en 2009 et 2010 sont arrivés à terme et que 300 départs à la retraite n’ont pas été remplacés l’an dernier, selon les syndicats.

 

 

Source : Le Parisien.fr  17-01-2012

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

FACON 17/01/2012 19:38

Il ne faut pas confondre le mal et le remède. Notre ami Paul de son nom Emploi n’a hélas pas vocation ou pouvoir de créer les emplois.

J’ai personnellement exercé bénévolement dans une association chargée d’insertion, cinq emplois subventionnés ont été créés, ceux des salariés de ladite association … Pour les clients c’était bilan
de compétences, motivation et rien de plus.

Tout ceci me rappelle un peu les déclarations du maire de ma commune se vantant d’avoir créé trois emplois …. Avec nos impôts locaux.

Tant que les français n’auront pas compris qu’avant d’être distribuée la richesse devait être créée ils iront au devant de graves désillusions.

La richesse d’un pays ne se crée pas par l’impôt ou par l’aide sociale pourtant incontournable, elle se fait par la création de richesse de nos entreprises. Créer des emplois publics ce n’est pas
augmenter la richesse, c’est tout simplement transférer le pouvoir d’achat du contribuable.

Recruter à «tour de bras» dans le secteur public c’est prélever plus d’impôts, c’est réduire le pouvoir d’achat, ralentir la croissance et rendre nos entreprises moins compétitives.

Le véritable objectif devrait être de tordre le cou de monsieur Pôle, de le rendre inutile.

Toutes les statistiques sur le nombre de dossiers suivis, tous les ratios sur son efficacité ne sont que cautères sur une jambe de bois.

La vérité est dure mais elle est incontournable.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens